Cheik Mohammed Hussein Ali Al Amoudi (cours)

École d’Affaires EENI & Université HA



Programme de l’unité d’enseignement FOAD - Cheik Mohammed Hussein Ali Al Amoudi (homme d’affaires, Arabie saoudite / Éthiopie).

  1. L’homme d’affaires musulman et philanthrope saoudien - éthiopien Cheikh Mohammed Hussein Ali Al-Amoudi
  2. Le groupe pétrolier CORRAL et l’entreprise MIDROC
  3. Le concept de capitalisme indigène du cheik Al Amoudi

L’unité d’enseignement « Cheik Mohammed Hussein Ali Al Amoudi (homme d’affaires saoudien) » fait partie des programmes suivants de formations ouvertes et à distance (FOAD) de l’École d’Affaires EENI & Université HA :
  1. Cours : Islam, éthique et affaires, Afrique, Afrique de l’Est
  2. Masters : affaires en Afrique subsaharienne, affaires internationales, commerce international, pays musulmans, religions et affaires
  3. Doctorats : affaires africains, affaires islamiques, étique, religions et affaires

Les documents d’étude en Masters affaires FOAD en français + Doctorats masters affaires en anglais Mohammed Amoudi Étudier en espagnol master, doctorat FOAD Mohammed Amoudi Étudier master FOAD affaires, portugais Mohammed Amoudi.

Étudiant arab master / doctorat en affaires FOAD

Pourquoi étudier « Islam, éthique et affaires » ?

Exemple de l’unité d’enseignement FOAD - Cheik Mohammed Hussein Ali Al Amoudi (homme d’affaires saoudien)
Cheik Mohammed Al Amoudi (homme d’affaires saoudien)





Tweter.png Tweet 
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Description de l’unité d’enseignement FOAD : l’homme d’affaires musulman saoudien Cheik Mohammed Hussein Ali Al Amoudi.

Le Cheik Mohammed Hussein Al Amoudi est l’un des principaux chefs d’entreprise et philanthropes musulmans au monde.

  1. Al Amoudi est d’origine éthiopienne - yéménite et citoyen de l’Arabie saoudite
  2. Bien qu’il ait intérêts dans tout le monde, il a toujours montré un engagement très particulier envers sa patrie l’Éthiopie en plus de la Suède
  3. Selon Forbes, le Cheik Mohammed Hussein Al Amoudi était le second arabe le plus riche (après le Prince Al Waleed Bin Talal) et le second africain le plus riche
  4. Al Amoudi a fait sa fortune dans la construction et dans l’immobilier avant de se diversifier en achetant des raffineries en Suède et au Maroc. C’est le plus grand investisseur étranger en Suède et en Éthiopie
  5. Al Amoudi a des affaires dans les mines, l’agriculture, les hôtels, la santé, la logistique et les finances, en Éthiopie et dans tout le monde
  6. Il emploie environ 40 000 personnes par le biais de deux grandes compagnies d’exploitation de portefeuille, Corral Pétrole société faitière (holding) et MIDROC, il possède totalement les deux entreprises et il est le président et le PDG
  7. La philosophie des entreprises du cheik Al Amoudi est de chercher des opportunités qui puissent réunir les pays émergents et les pays développés
  8. Le Cheik Al Amoudi a été récompensé par la Banque mondiale pour son travail en faveur du développement de l’Afrique
  9. Le Cheik est un fervent défenseur de ce qu’on appelle le « capitalisme indigène »
  10. Al Amoudi s’est engagé, comme un bon musulman, dans le concept fondamental du zakât (l’un des cinq piliers de l’islam), c’est-à-dire, qu’il doit partager une partie importante de sa richesse avec la communauté

Harmonie des religions (éthique mondiale)

Le Cheik Al Amoudi est un grand philanthrope qui a engagé des fonds importants pour le soutien de la santé et du sport en Arabie saoudite, aux États-Unis, en Europe et en Afrique.

Il a donné 20 millions de dollars pour soigner le SIDA en Afrique.

Plus d’informations sur l’Éthiopie au Portail africain de l’École d’Affaires EENI & Université HA

  1. Addis-Abeba, Adama, Mek’ele
  2. Awasa, Dessie, Dire Dawa
  3. Transport et logistique en Éthiopie

Afrique - École d’Affaires EENI & Université HA

L’homme d’affaires africain Cheik Al Amoudi appartient à l’espace économique d’Afrique de l’Est de la civilisation africaine et à l’espace économique arabe de la civilisation islamique.

Les religions et les affaires.



(c) École d’Affaires EENI & Université HA (Nous n’utilisons pas de cookies)