Doctorat en affaires dans les pays musulmans

EENI- École Supérieure de Commerce International

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) spécialisation pays islamiques (enseignement à distance EAD).

Les objectifs du Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) spécialisation pays musulmans (trois années, 180 ECTS, à distance) sont former aux doctorants pour devenir capables de faire des recherches sur des sujets liés aux affaires dans l’espace économique islamique (l’Asie, l’Afrique, Moyen-Orient et l’Europe) : le commerce intra-islamique, les principes de l’économie et les finances islamiques, l’économie des pays musulmans, l’intégration régional des pays islamiques, la civilisation islamique, les principales institutions économiques islamiques... Donc qui permet d’appliquer des solutions créatives et prendre des décisions pour faire des affaires dans l’espace économique islamique.

Le doctorat en affaires dans les marchés musulmans fait partie des doctorats professionnels en affaires internationales, qui ont le double objectif d’apporter une contribution tant à la connaissance qu’à la pratique.

La structure du doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) spécialisation pays musulmans.

Le programme du doctorat professionnel en affaires dans les marchés musulmans est structuré en trois parties :

Structure du doctorat affaires

1- Étude des unités d’enseignement (activité formative) Doctorat en affaires dans les marchés musulmans : minimum 20 ECTS, maximum 60 ECTS

Le doctorant doit effectuer une activité de formation (complément formatif) composée par une série d’unités d’enseignement définies selon ses études précédentes et l’axe de recherche (unité de recherche) choisie. La direction du doctorat détermine les compléments de formation qui précisent en fonction de l’axe de recherche sélectionné. Les doctorants peuvent choisir les unités d’enseignement proposées par EENI en fonction de l’unité de recherche sélectionnée avec un minimum de 20 crédits ECTS (10 crédits Crédits AC) et un maximum de 60 ECTS.

Les candidats ayant réussi le Master en affaires dans les marchés musulmans EENI seront exonérés de réaliser ce complément formatif, en passant directement à la phase de recherche.

Les unités d’enseignement proposées par EENI

L’EENI offre au doctorant une série d’unités d’enseignement liées avec l’espace économique islamique de plus de 150 ECTS (75 AC). Le doctorant, peut sélectionner les unités d’enseignement les plus appropriées en fonction de la thèse à réaliser. Le doctorant sélectionne les unités d’enseignement une fois formalisée son inscription.

Pour faciliter la sélection des unités d’enseignement, celles-ci sont structurées en plusieurs blocs :

Doctorat pays musulmans

  1. L’islam
  2. L’économie
  3. Les affaires. Les hommes et les femmes d’affaires
  4. L’espace économique islamique
  5. L’espace économique arabe. Le Moyen-Orient
  6. L’espace économique de l’Eurasie centrale
  7. L’espace économique malais (ASEAN)
  8. L’islam en Inde
  9. L’espace économique maghrébin
  10. L’espace économique africain (Afrique de l’Est et de l’Ouest)
  11. L’islam en Europe en Europe
  12. Les institutions économiques islamiques
  13. Les relations internationales islamiques
  14. L’intégration économique de la civilisation islamique
  15. La lutte contre la corruption dans les affaires dans les pays musulmans

Ci-dessous on montre des informations plus détaillées sur les unités d’enseignement disponibles.

Prince Alwaleed Bin Talal EENI
Master Honorifique EENI à SAR Prince Alwaleed Bin Talal.

2- Travaux de recherche et plan de thèse de doctorat professionnel en affaires dans les marchés musulmans (40 ECTS).

Avec le soutien du directeur de thèse, le doctorant doit réaliser les recherches appropriées ce qui le mènera à la réalisation de son plan de thèse. Le doctorant doit préparer et soumettre un plan de thèse, que comme minimum, doit comprendre le titre provisoire de la thèse, les objectifs poursuivis, la méthodologie à utiliser et les moyens et la planification temporelle.

Le doctorant du doit suivre le module « méthodologie de la recherche » ce qui lui introduira dans la méthode d’élaboration d’une thèse.

Des exemples de sujets de recherche sur l’espace économique islamique :

L’EENI appréciera très positivement les résultats de la thèse puissent bénéficier le développement du continent africain.

L’EENI appréciera très positivement que les résultats de la thèse puissent bénéficier le développement des pays musulmans ainsi que pour construire des ponts de dialogue entre la civilisation islamique et les autres civilisations.

3- Thèse et soutenance de thèse (120 ECTS) du doctorat professionnel en affaires dans les marchés musulmans.

Sous la supervision du directeur de thèse, le doctorant développe la recherche et présente les résultats obtenus. Le doctorant pourra sélectionner la thématique qu’il souhaite dans les paramètres des axes de recherche proposées par l’EENI, en développant une thèse qui doit être complètement original et propre, laquelle sera publiée dans le la plate-forme d’EENI créée à cet effet.

La direction du doctorat peut autoriser le dépôt des thèses de doctorat comme compendium de publications à condition de réunir les conditions établies par la direction d’EENI.

Directeur du doctorat professionnel en affaires internationales spécialisation pays musulmans

Najib Yahya Abdulalem Najib Yahya Abdulalem Hassan (Malaisie / Yémen)

La soutenance de la thèse se fait par vidéoconférence.

Dans le procès d’admission, la direction du doctorat en affaires dans les pays musulmans assignera à l’étudiant un tuteur, ce qui est le responsable de coordonner l’activité de l’étudiant dans le programme du doctorat.

En plus, un directeur de thèse est assigné. Il doit guider à l’étudiant en la planification de la thèse et il est le maximum responsable de la cohérence et de la nouveauté de la thèse. Le directeur de thèse pourra être choisi par l’étudiant entre le panneau propre de docteurs de l’EENI ou librement à condition qu’il soit docteur. Le tuteur et le directeur peuvent coïncider. On admet également la cotutelle de thèse.

Professeurs et directeurs de thèse EENI :
Enseignants EENI

La directrice du doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) spécialisation pays musulmans : Dre Margarita Carrillo.

Dra Marga Carrillo

Demandez des informations sur le doctorat en affaires dans les marchés musulmans

Langues du doctorat en affaires dans les marchés musulmans. Toutes les unités d’enseignement proposées du doctorat sont en en anglais. Environ 40 % du reste des unités d’enseignement sont aussi en français (et en espagnol et en portugais). Ainsi, en fonction des unités d’enseignement choisies, le doctorant peut effectuer ce doctorat entièrement en français (ou anglais, espagnol ou portugais) ; les étudiants doivent maitriser ces langues avec un niveau suffisant.

En Doctorate Muslim Countries Es Doctorado Países Musulmanes.

Durée du doctorat en affaires dans les marchés musulmans : maximum de trois années calendaires à raconter depuis l’inscription en Doctorat jusqu’au dépôt de thèse. Si après les trois années calendaires l’étudiant n’a pas déposé la thèse, la Direction du doctorat peut autoriser une prolongation de deux ans au maximum.

  1. Prix du doctorat en affaires dans les marchés musulmans : 5 220 euros (tout compris)
  2. 40 % de réduction pour les étudiants africains et de la diaspora africaine. Prix du doctorat pour ces étudiants : 3 123 euros (1 044 euros / an)
  3. Consulter les bourses d’études pour les étudiants de l’Europe, l’Amérique, le Moyen-Orient, l’Asie...)

Télécharger la plaquette de présentation du « Doctorat en affaires dans les marchés musulmans » (PDF).

Éducation pour tous

Conditions d’admission. Les étudiants doivent être en possession d‘un diplôme de master ou avoir un minimum de trois ans d’expérience professionnelle dans le domaine des affaires internationales.

Les étudiants diplômés du master professionnel en affaires dans les pays musulmans (EENI) peuvent accéder au doctorat en affaires dans les pays musulmans, en validant les unités qui ont déjà été réussies dans le master.

Le diplôme de doctorat
Le doctorat est délivré après l’évaluation :
- de la participation du doctorant aux unités d’enseignement
- de ses travaux de recherche
- et de la soutenance de sa thèse.

Après la soutenance de la thèse les doctorants obtiendront le diplôme de Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) spécialisation pays musulmans émis par l'EENI (École Supérieure de Commerce International).

Master en affaires Afrique Présentation en vidéo : Mon expérience comme ex-étudiant EENI.

S’adresse à : des diplômés et des professionnels qui souhaitent poursuivre leur carrière dans le domaine des affaires internationales en mettant l’accent sur les pays musulmans et l’espace économique islamique.

Vous pouvez commencer le doctorat en affaires en Afrique à n’importe quel moment et n’importe où grâce à notre système d’inscription en continu.

Modalité : enseignement à distance (EAD).

Domaine de spécialisation : Islam, Asie, Afrique.

Étudiants du Moyen-Orient et du Maghreb (EENI)
Étudiants du Maghreb

Les marchés analysés au cours du doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) spécialisation pays musulmans :
Doctorat Marchés islamiques

L’espace économique islamique.

  1. Le degré d’interconnexion économique entre les pays de l’espace économique islamique est très petit, sauf pour les pays musulmans qui appartiennent à quelque bloc d’intégration comme le Conseil de coopération du Golfe
  2. La principale institution est l’Organisation de la coopération islamique (OCI).
    1. Le Système de commerce préférentiel entre les États membres de l’OCI
  3. Tous les pays arabes appartiennent à la Ligue arabe.
  4. En général, les relations économiques des pays musulmans avec d’autres civilisations sont très peu de développées.
  5. La banque islamique et les finances islamiques (en conformité avec la charia) sont de plus en plus importantes dans les pays islamiques.

L’espace économique islamique représente une population d’environ 1 600 millions de musulmans (23 % de l’humanité, 200 millions en 1900).

  1. On estime qu’entre 75 et 90 % des musulmans sont sunnites et le reste chiites.
  2. L’Asie (l’Asie centrale et le sud-est asiatique) représente 62 % de la population mondiale musulmane et le 25 % de la population asiatique (1 100 millions de musulmans).
    1. En l’ASEAN, l’islam représente 42 % de la population (241 millions de musulmans).
    2. Les pays de l’Asie centrale ont tous des majorités musulmanes.
    3. L’Iran est un pays musulman centrasiatique avec des majorités chiites
    4. Les quatre pais avec des plus grandes populations musulmanes sont l’Indonésie, le Pakistan, l’Inde et le Bangladesh.
    5. En Inde habitent près 172 millions musulmans
  3. Le Moyen-Orient : seulement 15 % de la population mondiale musulmane est arabe
    1. L’Arabie saoudite est la principale économie régionale et aussi un des « leaders spirituels » de l’islam sunnite. Le siège de la Banque islamique de développement et de l’OCI sont à Djeddah
  4. L’Afrique. On estime que près de 422 millions d’africains (40 % de la population africaine) sont musulmans (la plupart sunnites)
    1. Les pays africains avec une population musulmane supérieure à 90 % sont : l’Algérie, la Gambie, la Guinée, la Libye, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Niger, le Sahara occidental, le Sénégal, la Somalie, la Tunisie, le Djibouti.
    2. Les pays africains avec une population musulmane entre 50 % et 90 % sont : le Burkina Faso, le Tchad, l’Égypte, l’Érythrée, la Guinée-Bissau, la Sierra Leone, le Soudan
    3. Le Nigeria, la plus grande économie africaine, a environ 50 % de la population musulmane.
  5. On estime que près de 300 millions de musulmans vivent dans les pays où l’islam n’est pas la religion majoritaire : la Chine, l’Inde, la Russie. Ce doctorat comprend uniquement l’Inde (troisième population musulmane du monde).
  6. L’Europe. L’islam est la deuxième religion en Europe, on estime que 44 millions de musulmans habitent en Europe (6 % de la population européenne).
    1. Les pays européens membres de l’OCI : l’Albanie et la Turquie.
  7. L’Amérique. Le Guyana appartient à l’OCI

Quelques 290 millions de personnes parlent l’arabe, la langue de référence de l’Umma (communauté islamique) est la cinquième langue au monde.

  1. L’arabe est officiel en l’Arabie, l’Algérie, le Bahreïn, le Qatar, l’Égypte, les Émirats arabes unis, l’Irak, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Libye, le Maroc, la Mauritanie, l’Oman, la Palestine, la Syrie, le Soudan, l’Yémen et la Tunisie.
  2. L’arabe est également co-officiel au Tchad, les Comores, le Sahara occidental, la Somalie et le Djibouti.

Chambre islamique de commerce

Étudiants EENI en Burkina Faso
Master en commerce Burkina

Les axes de recherche (unités de recherche) du doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) spécialisation pays musulmans.

  1. Le doctorant devra sélectionner les unités d’enseignement les plus appropriés pour sa thèse.
  2. Les doctorants peuvent utiliser toute combinaison possible d’unités d’enseignement
  3. Le nombre minimum de crédits ECTS à sélectionner est de 20 et le maximum de 60
  4. Remarque : entre crochets s’indiquent les crédits ECTS

L’islam : les piliers, l’économie islamique, les affaires, les hommes d’affaires, les fonds de développement arabes

L’islam et les affaires

Islam Éthique affaires

  1. Les cinq piliers de l’islam
  2. Sunnites et chiites
  3. La charia
  4. L’économie et la banque islamique
  5. Le Fiqh (Jurisprudence)
  6. Impact économique du zakât
  7. L’approche l’arabe
  8. L’Umma (communauté islamique) dans le monde
  9. L’Islam dans l’économie mondialisée
  10. Les droits de l’homme en l’islam
  11. La négociation dans les pays musulmans
  12. Les hommes d’affaires musulmans
  13. Crédits du module « L’islam » : 5 ECTS (2,5 Crédits AC)
  14. Télécharger le programme du module « L’islam » (PDF)

Les fonds arabes pour le développement.

  1. Le Fonds monétaire arabe
  2. Le Fonds arabe pour le développement économique et social
  3. Le Fonds saoudien pour le développement
  4. Le Programme du financement du commerce arabe
  5. Le Programme arabe du Golfe pour les organisations de développement (AGFUND)
  6. Le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement
  7. Le Fonds de l’OPEP pour le développement international
  8. Le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe
  9. Crédits « Fonds arabes pour le développement » : 1 ECTS (0,5 AC)
  10. Télécharger le programme du module « Les fonds arabes pour le développement » (PDF)

L’espace économique islamique.

  1. L’islam comme facteur commun de la civilisation islamique
  2. Les espaces économiques de la civilisation islamique
    1. L’espace économique arabe [1]
    2. L’espace économique de l’Eurasie centrale [2]
    3. L’espace économique malais
    4. L’espace économique maghrébin [1]
    5. L’espace économique africain
      1. L’espace économique de l’Afrique de l’Ouest [2]
      2. L’espace économique de l’Afrique centrale [1]
      3. L’espace économique de l’Afrique de l’Est [2]
  3. L’intégration économique de la civilisation islamique
  4. Les interactions avec d’autres civilisations
  5. Crédits : 9 ECTS (4,5 AC)
  6. Télécharger le programme du module « L’espace économique islamique » (PDF)

Les organisations économiques liées avec les pays islamiques.

Organisations islamiques

  1. La Ligue des États arabes [1]
  2. La Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO) [1]
  3. La Banque islamique de développement (BID) [1]
  4. L’Organisation de la coopération islamique (OCI) [2]
    1. Le Comité pour la coopération économique et commerciale
    2. Le Centre de recherche pays islamiques
    3. Le Centre islamique pour le développement du commerce
    4. Le Système de préférences commerciales
    5. La Chambre islamique de commerce et d’industrie
  5. Crédits : 5 ECTS (2,5 AC)
  6. Télécharger le programme du module « Les institutions économiques islamiques » (PDF).

Les accords de libre-échange des pays musulmans :

  1. L’Accord d’Agadir
  2. ...

Les relations internationales islamiques :

  1. Le Sommet Amérique du Sud-pays arabes (ASPA) [0,5]
  2. Le Dialogue Asie - Moyen-Orient (AMED) [0,1]
  3. L’Association stratégique Afrique-Asie [0,2]
  4. Plan de Colombo [0,1]
  5. Le Dialogue de coopération asiatique
  6. Forum de Boao pour l’Asie [0,1]
  7. Forum Inde-Afrique [0,5]
  8. Afrique-pays BRICS [0,3]
  9. L’Association des États riverains de l’océan Indien (IORA) [0,5]
  10. Union européenne : le Système de préférences généralisées, le partenariat euro-méditerranéen
  11. L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Le Moyen-Orient (24 ECTS).

Affaires au Moyen-Orient

  1. Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) [1,2]
    1. Arabie saoudite [3] : l’État central de la civilisation islamique ?
    2. Bahreïn [2]
    3. Émirats arabes unis [2]
    4. Koweït [1]
    5. Oman [1]
    6. Qatar [1]
  2. Les pays qui ne sont pas membres du CCG
    1. Liban [2]
    2. Jordanie [1]
    3. Syrie [0,5]
    4. Yémen [1]
  3. La femme arabe et les affaires
  4. Chefs d’entreprise du Moyen-Orient [1] : Al Waleed Bin Talal, Lubna Olayan, Mohamed Bin Issa Al Jaber, Jawad Ahmed Bukhamseen, Nasser Al Kharafi, Shaikha Al-Bahar, Amina Al Rustamani, Yusuf Bin Ahmed Kanoo, Abdul Aziz Ghurair,Majid Al Futtaim, Mohamed Al Barwani, Mohamed Hussein Ali Al Amoudi, Sulaiman Al Rajhi, Haifa Al Mansour, Lubna Bint Khalid Al Qasimi, Reem Ebrahim Al-Hashimi, Hanan Al Kuwari, Maha Al-Ghunaim...
  5. Télécharger le programme du module « Les affaires au Moyen-Orient » (PDF)

Les marchés musulmans asiatiques.

  1. L’Ummah (Communauté musulmane) en Asie
  2. Les chefs d’entreprise musulmans asiatiques : Muhammad Yunus, Sandiaga Salahuddin Uno, Mian Muhammad Mansha, Muhammad Abdul Mannan, Dewan Yousuf Farooqui, Salman Rahman, Tellement Sri Mokhtar, Wipro Azim Premji, Yusuf Hamied...
  3. Les relations de la civilisation islamique avec la civilisation hindoue, bouddhiste, sinique et japonaise.
  4. La Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESPAP) [1]
  5. La Banque asiatique de développement [1]
  6. Le Forum de coopération Amérique latine-Asie (FEALAC) (0,1 ECTS)
  7. L’Union asiatique de compensation (ACU) [0,1]
  8. L’Association pour la coopération régionale du Sud de l’Asie (SAARC) [0,1]
  9. L’Initiative de la Bahia de Bengale (BIMSTEC) [0,1]
  10. La Coopération économique subregional de l’Asie du Sud (SASEC) [0,1]
  11. L’Accord Commercial Asie-Pacifique (APTA)
  12. Le Bangladesh (149 millions de musulmans) [2]
  13. Les Maldives [0,5]

Les pays musulmans de l’ASEAN:

Pays musulmans ASEAN

  1. L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) [3]
    1. L’Islam en l’ASEAN : 42 % du total de la population de l’ASEAN
    2. La Communauté économique de l’ASEAN
    3. La zone du libre-échange de l’ASEAN
    4. Le Triangle de croissance Thaïlande-Indonésie-Malaisie
    5. La zone de croissance de l’ASEAN (BIMP-EAGA)
  2. Brunei Darussalam [1]
  3. Indonésie [3] : le pays avec la plus grande population musulmane dans le monde.
  4. Malaisie [2]
  5. Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) [2]
  6. Accord stratégique transpacifique (TPP)
  7. Réunion économique Asie-Europe (ASEM) [0,1 ECTS]
  8. Forum de coopération Amérique latine-Asie de l’Est (FEALAC) [0,1]
  9. Télécharger le programme du module les pays musulmans de l’ASEAN (PDF)

L’Eurasie centrale :

Affaires en Asie centrale

  1. L’Iran [2] : un pays musulman avec une majorité chiite.
    1. La Garde révolutionnaire islamique
    2. Les Bonyads
  2. Le Pakistan [2]
  3. L’Ouzbékistan [1]
  4. Le Kazakhstan [1]
  5. Le Turkménistan [1]
  6. Le Tadjikistan [1]
  7. Le Kirghizistan [1]
  8. La Turquie [3]
  9. L’Organisation de coopération de Shanghai (SCO) [0,1]
  10. La Communauté des États indépendants (CEI) [0,4]
  11. L’Organisation de coopération économique (OCE) [0,1]
  12. La Communauté économique eurasienne (CEEA) [0,5]
  13. Le Conseil de coopération des États turcophones [0,1]
  14. L’Union économique eurasienne [0,2]
  15. Le Programme de coopération économique régionale de l’Asie centrale (CAREC)
  16. Télécharger le programme du module Asie centrale (PDF)

Inde

Inde affaires

  1. L’Inde (14 % de la population indienne est musulman - 172 millions de musulmans-, l’islam est la deuxième religion de l’Inde et le troisième pays du monde par nombre de musulmans)
  2. L’islam en Inde
  3. Les chefs d’entreprise musulmans hindous : Azim Premji et Yusuf Khwaja Hamied
  4. L’influence de l’islam dans la civilisation hindoue
  5. Le sikhisme (religion syncrétique entre l’islam et l’hindouisme)
  6. Remarque : l’EENI offre à l’étudiant différents unités d’enseignement liées avec l’Inde (26 ECTS).
  7. Télécharger le programme « L’Inde » (PDF)

Les marchés musulmans africains.

  1. L’islam en Afrique
    Les historiens musulmans africains [1]

Les institutions économiques clés en Afrique :

Africa transformation Institutions

  1. L’Union africaine (UA) [1]
  2. Le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) [0,7]
  3. La Commission économique pour l’Afrique (CEA) [1]
  4. La Banque africaine de développement [1,3]
  5. Télécharger le programme « Les institutions africaines... » (PDF)

D’autres organisations africaines :

  1. La Coopération Afrique-pays arabes [0,2]
  2. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA)
  3. L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) [1]
  4. L’Accord de libre-échange tripartite COMESA-EAC-SADC [0,1]
  5. La Zone du libre-échange continentale africaine [0,5]
  6. La Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) [0,1]

Le Maghreb (9 ECTS).

Affaires Maghreb

  1. L’espace économique maghrébin
  2. L’Union du Maghreb arabe [0,7]
  3. L’Algérie [1]
  4. La Libye [0,5]
  5. La Mauritanie [0,5]
  6. Le Maroc [2]
  7. La Tunisie [2]
  8. Les hommes d’affaires maghrébins : Othman Benjelloun, Ali Haddad, Aziz Akhannouch, Anas Sefrioui, Mohamed Hassan Bensalah, Miloud Chaabi
  9. Les ports maghrébins [1,1]
  10. Télécharger le programme « Le Maghreb »(PDF)

Les pays musulmans d’Afrique de l’Ouest.

Affaires Afrique de l’Ouest

(le Niger, le Sénégal, le Mali, la Guinée, la Gambie, la Sierra Leone, le Burkina Faso, le Nigeria et la Guinée-Bissau).

En Afrique de l’Ouest, 50 % de la population est musulmane.

  1. L’espace économique de l’Afrique de l’Ouest
  2. La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) [2]
  3. L’Union Économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) [2]
  4. La Zone monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO)
  5. L’Autorité du bassin du Niger [0,1]
  6. L’Organisation pour le développement de fleuve Sénégal [0,2]
  7. L’Union du fleuve Mano
  8. Le Bénin [2]
  9. Le Burkina Faso [1]
  10. La Côte d’Ivoire [2]
  11. La Gambie [1]
  12. La Guinée [1]
  13. La Guinée-Bissau [0,5]
  14. Le Mali [1]
  15. Le Nigeria [3] : 50 % de la population est musulmane, la première économie africaine.
  16. Le Niger [1]
  17. Le Sénégal [2]
  18. La Sierra Leone [1]
  19. Les entrepreneurs de l’Afrique de l’Ouest [0,6] : Alhaji Aliko Dangote, Hajia Bola Shagaya, Adewale Tinubu, Olufemi Otedola, Alhaji Muhammadu Dr. Indimi, le Dr. Amina Odidi, Abdulsamad Rabiu, Tunde Folawiyo...
  20. Les ports d’Afrique de l’Ouest [1,5]
  21. Télécharger le programme « Afrique de l’Ouest »(PDF)

Intégration Afrique de l’Ouest

Les pays musulmans de l’Afrique centrale.

  1. Le Tchad [1]
  2. La Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) [0,5]

Les pays musulmans d’Afrique orientale.

Affaires Afrique de l’Est
  1. L’espace économique de l’Afrique de l’Est
  2. Le Marché commun de l’Afrique australe et orientale (COMESA) [2]
  3. L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) [0,1]
  4. L’Initiative du bassin du Nil
  5. Les Comores [0,5]
  6. L’Égypte [3]
  7. L’Érythrée [0,5]
  8. La Somalie [0,5]
  9. Le Soudan [3]
  10. Le Djibouti [2]
  11. Le Kenya [3], la Tanzanie [2] et le Mozambique [2] ont également d’importantes populations musulmanes.
  12. Les femmes et les hommes d’affaires de l’Afrique de l’Est : Mohamed Ibrahim, Mohamed Mansour, Hassan Abdalla, Said Bakhresa, Tarek Talaat Moustafa, Reginald Mengi, Mohamed Hussein Ali Al Amoudi, Minoush Abdel-Meguid, Ahmed Mekky, Osama Abdul Latif, Iman, Naushad Merali
  13. Les ports d’Afrique orientale
  14. Télécharger le programme du module « L’Afrique de l’Est » (PDF)

Intégration Afrique de l’Est

Les marchés musulmans européens.

  1. L’Islam en Europe
  2. L’Azerbaïdjan [1]
  3. La Turquie [3] (Union douanière Turquie-UE)
  4. L’Organisation régionale pour la démocratie et le développement économique (GUAM) [0,2]
  5. L’Organisation de la coopération économique de la mer noire [0,2]
  6. La Synergie de la mer Noire
  7. La Commission économique pour l’Europe [0,2]

La lutte contre la corruption dans les affaires dans les pays musulmans

Non à la corruption affaires

Img/Non à la corruption

  1. Télécharger le programme « Non à la corruption » (PDF)

Étudiants africains (EENI)
Étudiants africains

Les principaux marchés analysés au cours du doctorat en affaires dans les pays musulmans : l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Bahreïn, le Koweït, le Qatar, l’Oman, le Yémen, la Jordanie, la Syrie, le Liban, le Brunei Darussalam, le Bangladesh, l’Indonésie, l’Iran, l’Inde, la Malaisie, le Pakistan, l’Égypte, le Nigeria, le Soudan, l’Ouganda, l’Azerbaïdjan, la Turquie...

Les principaux chefs d’entreprise musulmans et les femmes arabes analysés : Prínce Bin Talal, Issa Al Jaber, Bukhamseen, Kharafi, Kanoo, Ghurair, Al Futtaim, Mohamed Al Barwani, Abdalla, Sulaiman Al Rajhi, Al Qasimi, Al-Hashimi, Rustamani, Shaikha Al Maskari, Olayan, Hayat Sindi, Shaikha Al-Bahar, Ghunaim, Kuwari, Randa Ayoubi, Bdeir, Mo Ibrahim, Al Amoudi, Talaat, Mansour, Latif, Harrath, Benjelloun, Dangote Yunus, Mansha, Rahman, Farooqui, Sandiaga Uno, Premj, Hamied, Sheika Lubna.

Les principales institutions liées avec les pays islamiques analysées au cours du doctorat en affaires dans les marchés musulmans : la Ligue des États arabes, la Commission économique pour l’Asie occidentale (CESAO), la Banque islamique de développement, l’Organisation de la coopération islamique, l’Union monétaire de l’Afrique de l’Ouest, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, l’Union du Maghreb arabe, la Communauté des États sahélo-sahariens, la Synergie mer noire, l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), l’Union asiatique de compensation, l’Organisation de coopération de Shanghai, l’Association sud-asiatique pour la coopération régionale (ASACR), la Communauté d’États indépendants, l’Organisation de coopération économique, la Communauté économique eurasienne...

Exemples du doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) spécialisation marchés musulmans

Charia Islam

Organisation de la coopération islamique

Préférences commerciales arabes

Alhaji Aliko Dangote

Coopération Afro-Arabe

Hichem Djaït

Académie islamique du fiqh

Union du Maghreb arabe

Asie - Moyen-Orient

Droits humains Islam

Miloud Chaabi Maroc

Djibouti affaires

Partenariat Afrique-Turquie

Mohamed Hassan Bensalah

Union européenne-Conseil de coopération du Golfe

ASEAN-Pakistan Zone du libre-échange

Maghreb arabe

CCG Conseil Golfe

Coopération islamique (arabe)

Aziz Akhannouch Maroc

Ali Haddad Algérie



EENI École Supérieure de Commerce International