EENI École d'Affaires / Business School

Abolition de l’esclavage



Partager la page par Twitter

Description - les mouvements abolitionnistes et l’abolition de l’esclavage.

Quelques protagonistes de l’abolitionnisme : les quakers, Henry David Thoreau, Frederick Douglass, Toussaint Louverture, Harriet Tubman, Victor Schoelcher...

Les quakers américains ont été les premiers à condamner l’esclavage et la traite négrière.

  1. William Wilberforce (Angleterre) ;
  2. Olaudah Equiano, ancien esclave africain et auteur d’une autobiographie (1789) ;
  3. La Société des amis des noirs (Paris, Londres - 1787) ;
  4. Les esclaves de Saint-Domingue (Colonie française). 1793 : l’abolition de l’esclavage. Toussaint Louverture ;
  5. La révolution haïtienne.

Trois facteurs économiques clés :

  1. Adam Smith (économiste anglais) : l’ouvrier libre est plus rentable que l’esclave ;
  2. La concurrence du sucre de canne européenne ;
  3. L’ouverture des marches Asiatiques (Angleterre).

Exemple :
l’abolition de l’esclavage
Abolition de l’esclavage, Quakers. Mouvements abolitionnistes. William Wilberforce

Étudiant africaine (cours, master, doctorat) en affaires internationales

L’UE « L’abolition de l’esclavage et les mouvements abolitionnistes » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Masters (MIB) : affaires en Afrique, affaires internationales.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : affaires africains, affaires américains, étique, religions et affaires.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Cours : Affaires dans l’espace économique occidental.

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Abolition Slavery Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Abolição da Escravatura Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Abolicion Esclavitud.

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains (Mali, Niger, Burkina, Sénégal, Togo, Madagascar...)

Exemple :
Traite négrière transatlantique, 30 millions d’Africains (hommes, femmes et enfants) ont été volés de l’Afrique pendant les 400 ans de la traite

L’abolition de l’esclavage.

Les luttes contre la traite négrière et l’esclavage. La chronologie des abolitions :

L’abolition de l’esclavage a duré deux cents ans, en commençant, en 1793, à Saint-Domingue. Le dernier pays à abolir l’esclavage était le Pakistan en 1992.

  1. Saint-Domingue (1793) ;
  2. Les États-Unis. 1794 : l’interdiction de la traite négrière (pas effective). 1863 : l’abolition de l’esclavage. 4 millions d’esclaves libérés ;
  3. L’Angleterre. 1807 : l’interdiction de la traite négrière. 1833 : l’émancipation des esclaves (Abolition Bill) ;
  4. La Fondation de Sierra Leone (1787) ;
  5. Le Danemark (1803). Entré en vigueur : 1848 ;
  6. Haïti : 1804 ;
  7. La traite continue (les États-Unis, le Brésil, les colonies des Caraïbes) ;
  8. La Prusse (1807) ;
  9. Les Pays-Bas (1814) ;
  10. Le Congrès de Vienne (1815) ;
  11. Santo Domingo (1822) ;
  12. Fondation du Libéria (1822) par les États-Unis avec de noirs libérés ;
  13. La France (1848) : le décret de suppression de l’esclavage. Victor Schoelcher ;
  14. Le Canada (1834 - abolition) ;
  15. L’Amérique latine. Les esclaves noirs recrutés comme soldats pour lutter contre l’Espagne : le Venezuela (1816, Simon Bolivar), Cuba, le Chili (1823) ;
  16. Le Costa Rica, le Honduras, le Panama, le Belize, le Salvador, le Guatemala (1824) ;
  17. La Bolivie (1826) ;
  18. Le Mexique (1829) ;
  19. Le Nicaragua (1836) ;
  20. L’Uruguay et le Paraguay (1842) ;
  21. La Tunisie (1846) ;
  22. Les îles Vierges danoises (1846) ;
  23. La Martinique, Guadeloupe, la Guyane, Réunion (1848) ;
  24. Le Brésil (1850), mais la traite continue jusqu’en 1888 ;
  25. La Colombie et l’Équateur (1851) ;
  26. L’Argentine (1853) ;
  27. Le Venezuela, la Jamaïque et le Pérou (1854) ;
  28. La Russie (1861) ;
  29. L’Espagne (1866) ;
  30. Le Portugal (1869) ;
  31. Porto Rico (1873) ;
  32. La Turquie (1876) ;
  33. Cuba (1886) ;
  34. La Corée (1894) ;
  35. Madagascar (1896) ;
  36. Le Kenya (1907) ;
  37. La Chine (1910) ;
  38. Le Maroc (1922) ;
  39. L’Afghanistan (1923) ;
  40. Le Népal (1926) ;
  41. L’Iran (1928) ;
  42. Le Bahreïn (1937) ;
  43. L’Éthiopie (1942) ;
  44. Le Koweït (1949) ;
  45. Le Qatar (1952) ;
  46. L’Arabie saoudite et le Yémen (1962) ;
  47. L’Oman (1970) ;
  48. La Mauritanie (1981) ;
  49. Le Pakistan (1992).

Les Nations Unies.

  1. La Déclaration universelle des droits de l’homme (1948) ;
  2. La Convention de l’Organisation pour la répression de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution (1949) ;
  3. La Convention supplémentaire relative à l’abolition de l’esclavage (1956) ;
  4. Le groupe du travail sur les formes contemporaines de l’esclavage (1974).

Les Nations Unies (NU) et l’Organisation internationale du travail (OIT) considèrent que l’esclavage actuel et le travail forcé, surtout des enfants, concerne au moins 200 à 250 millions de personnes.

Le volume VI (Afrique du XIXe siècle jusque vers les années 1880 de l’histoire générale de l’Afrique de l’UNESCO analyse l’abolition de l’esclavage.

Portail affaires africains de l’EENI.

Exemple :
Harriet Tubman (la « Moïse du peuple noir », abolitionniste)

Exemple :
William Wilberforce, abolitionniste britannique. Abolition de la traite négrière et l'esclavage

Exemple :
Cours Master : Histoire Afrique XIXe siècle 1880

Plus d’informations (UNESCO) : Routes de l’esclave.

La civilisation africaine.



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page