Christianisme et affaires (Cours FOAD)

École d’Affaires EENI & Université HA



Cours - Christianisme, éthique et affaires. Les espaces économiques de la civilisation chrétienne occidentale

Le cours FOAD (Diplôme d’Université) « Christianisme, éthique et affaires » (21 ECTS) proposé par l’EENI Business School & HA Independent University se compose de six modules :

  1. Introduction au christianisme
  2. Le catholicisme et les affaires
  3. Le protestantisme et les affaires
  4. Hommes et femmes d’affaires chrétiens
  5. Les espaces économiques de la civilisation chrétienne occidentale
  6. Le rôle de l’agnosticisme et du judaïsme dans les espaces économiques de la civilisation chrétienne occidentale

Annexe: la traite transatlantique des esclaves, l’esclavage et ses conséquences sur le développement socioéconomique africain, européen et américain

Christianisme éthique et affaires (Doctorat Master Cours)

  1. Doctorat en éthique mondiale, religions et affaires internationales
  2. Master en religions, affaires et relations économiques internationales

Pourquoi étudier le cours « Christianisme, éthique et affaires » ?

Ce cours s’adresse principalement aux cadres et aux entreprises souhaitant faire des affaires dans des pays où le christianisme, catholique (50 % de la chrétienté) et protestant (37 %) est la religion majoritaire. Ces pays « chrétiens » constituent l’espace économique de la civilisation chrétienne occidentale, constituée de l’espace économique européen (26 % du christianisme), de l’Américain (37 %), de l’Africain (24 %) et de l’Océanien. Sur ces marchés, l’influence du christianisme est très importante dans la manière de faire des affaires et dans sa culture.

Le christianisme est la plus grande religion du monde (2 300 millions), c’est-à-dire qu’un tiers de l’humanité est chrétienne. 126 pays ont une majorité chrétienne, tandis que 71 pays ont une minorité chrétienne significative.

Toute personne n’appartenant pas à la civilisation.chrétienne occidentale (islamique, hindoue, bouddhiste, sinique...) doit connaître les piliers du christianisme, à la fois le catholicisme et le protestantisme, et leur influence sur la manière de faire des affaires des entreprises occidentales, ce qui peut être très différent des entreprises d’autres espaces économiques et d’éviter ainsi les conflits interculturels (plus d’informations)

Modules du cours (Diplôme d’Université) « Christianisme, éthique et affaires »

1 - Introduction au christianisme.

  1. L’introduction au christianisme
  2. Jésus de Nazareth
  3. L’Église chrétienne
  4. Les trois dogmes du christianisme
  5. L’influence des trois dogmes sur l’éthique chrétienne
  6. Les évangiles
  7. Les dix commandements : les piliers de l’éthique chrétienne
  8. Les enseignements du sermon sur la montagne
  9. La règle d’or chrétienne
  10. Les péchés capitaux et sociaux et la morale chrétienne

Les dénominations du christianisme

  1. Les catholiques
  2. Les protestants
  3. Les orthodoxes
  4. D’autres confessions chrétiennes

Le christianisme dans le monde

  1. L’Amérique
  2. L’Europe
  3. L’Afrique
  4. L’Asie

Chefs spirituels chrétiens

  1. Henry David Thoreau
  2. Léon Tolstoï
  3. Albert Schweitzer
  4. Pierre Teilhard de Chardin
  5. Martin Luther King
  6. Vincent Ferrer
  7. Hans Küng
  8. Desmond Tutu

« Il est passé en faisant le bien ».

2- Le catholicisme et les affaires

Catholicisme éthique et affaires (Doctorat Master Cours)

  1. L’introduction au catholicisme
  2. L’Église catholique
  3. Le catholicisme dans le monde :
    1. L’Afrique
    2. L’Amérique
    3. L’Asie
    4. L’Europe
  4. Étude de cas : Caritas
  5. Les hommes d’affaires catholiques
  6. Amancio Ortega : le fondateur du groupe de mode espagnol Inditex et l’un des plus grands philanthropes du monde
  7. Des catholiques célèbres
  8. Les Églises catholiques orientales
    1. Les maronites
    2. Les chaldéens
    3. L’homme d’affaires chaldéen Nadhmi Shakir Auchi (Iraq - Royaume-Uni)
    Le catholicisme et la civilisation chrétienne occidentale

2- Le protestantisme et les affaires

Protestantisme éthique et affaires (Doctorat Master Cours)

  1. L’introduction et les piliers du protestantisme
  2. L’éthique protestante
  3. Les protestants dans le monde
  4. Les quakers
  5. Les calvinistes
  6. Les presbytériens
  7. Les méthodistes
  8. Les baptistes
  9. Les pentecôtistes
  10. Les hommes d’affaires protestantes
  11. Des protestants fameux
  12. Le protestantisme et la civilisation chrétienne occidentale

D’autres confessions chrétiennes.

  1. L’Église anglicane
    1. Justin Welby
  2. Les mormons

4- Hommes et femmes d’affaires chrétiens

Femmes d’affaires africaines chrétiennes.

  1. Isabel dos Santos : la femme la plus riche d’Afrique (Angola)
  2. Folorunsho Alakija : la femme Nigeriane la plus riche
  3. Cheryl Carolus : la fondatrice de PETONA (Afrique du Sud)
  4. Divine Ndhlukula : la femme d’affaires ayant le plus de succès en Afrique (Zimbabwe)
  5. Mimi Alemayehou : l’une des plus puissantes dirigeantes africaines (Éthiopie)
  6. Amini Kajunju : la Présidente de l’Institut afro-américain (RD Congo)

Le profil de deux politiques africaines importantes sont également étudiés :

  1. Son Excellence Nkosazana Dlamini-Zuma : ancienne présidente de l’Union africaine (Afrique du Sud)
  2. Ellen Johnson-Sirleaf : ancienne présidente du Libéria et prix Nobel de la paix

Hommes d’affaires africains chrétiens.

  1. Patrice Motsepe : l’homme d’affaires le plus riche d’Afrique du Sud
  2. Cyril Ramaphosa : le directeur du groupe Sanduka (télécommunications, Afrique du Sud)
  3. Mike Adenuga : le troisième Africain le plus riche (Nigeria)
  4. Théophile Yakubu Danjuma : le fondateur de l’un des plus grands producteurs de pétrole d’Afrique.
  5. Orji Uzor Kalu : homme d’affaires Nigerian
  6. Strive Masiyiwa : l’une des personnalités clés du secteur des télécommunications en Afrique (Zimbabwe)
  7. Sifiso Dabengwa : le directeur de la plus grande entreprise de télécommunications en Afrique (Zimbabwe)

Hommes d’affaires américains chrétiens

  1. Carlos Slim : l’un des hommes les plus riches du monde (chrétien maronite, Mexique)
  2. Antonio de Moraes : le fondateur du groupe Votorantim (Brésil)
  3. Jean Marinho : le président de Organisations Globo (Brésil)
  4. Louis Sarmiento : homme d’affaires et banquier (Colombie)
  5. Philip Anschutz : homme d’affaires nord-américain (presbytérien)
  6. S. Truett Cathy : homme d’affaires nord-américain (baptiste)
  7. Ray L. Hunt : homme d’affaires nord-américain (méthodiste)
  8. Howard Ahmanson : entrepreneur pentecôtiste protestant des États-Unis
  9. Steve Strang : homme d’affaires nord-américain pentecôtiste
  10. Thomas Monaghan : homme d’affaires catholique nord-américain. Fondateur de Domino Pizza.

4- Les espaces économiques de la civilisation chrétienne occidentale (15 ECTS)

  1. Les espaces économiques et culturels de la civilisation chrétienne occidentale
  2. L’espace économique européen (PDF)
  3. L’espace économique américain
    1. L’espace économique nord-américain (PDF)
    2. L’espace économique latino-américain (PDF)
    3. L’espace économique caribéen (PDF)
  4. L’espace économique d’Océanie (PDF)
  5. Les espaces économiques africains (le christianisme et l’islam sont les principales religions) (PDF)
    1. L’espace économique d’Afrique de l’Ouest (PDF)
    2. L’espace économique centrafricain (PDF)
    3. L’espace économique d’Afrique australe (PDF)
    4. L’espace économique d’Afrique de l’Est (PDF)
  6. Les processus d’intégration économique dans la civilisation chrétienne occidentale
  7. Les relations économiques avec les autres civilisations

Le rôle de l’agnosticisme et du judaïsme dans les espaces économiques de la civilisation chrétienne occidentale

Le judaïsme et les affaires

Judaïsme affaires

  1. Introduction au judaïsme
  2. Histoire du judaïsme
  3. Les livres sacrés : le Tanach et la Torah
  4. Les principes éthiques du judaïsme
  5. Les dix commandements
  6. Les contributions du judaïsme à l’éthique globale
  7. Le judaïsme dans le monde
  8. Étude de cas : les juifs les plus riches du monde
  9. Philanthropie et judaïsme
  10. Influence du judaïsme sur la civilisation occidentale

Entrepreneurs juifs

  1. Wendy Appelbaum : femme d’affaires sud-africaine
  2. Joseph Safra : l’un des banquiers les plus riches du monde (Brésil)
  3. Issad Rebrab : le fondateur de CEVITAL(Algérie)

L’agnosticisme et les affaires

  1. Les fondements de l’agnosticisme
  2. L’agnosticisme et les affaires
  3. Wole Soyinka (lauréat du prix Nobel du Nigeria, athée)
  4. L’engagement de donner : la plus grande initiative philanthropique au monde créée par les nord-américains
    1. Bill Gates : le fondateur de Microsoft
    2. Warren Buffett : l’un des plus gros investisseurs au monde.

Annexe: la traite transatlantique des esclaves, l’esclavage et ses conséquences sur le développement socioéconomique africain, européen et américain

  1. La traite négrière et l’esclavage, l’un des plus grands crimes contre l’humanité
  2. L’impact de la traite négrière transatlantique sur le développement socioéconomique africain, européen et américain
    1. Les avantages pour les principales puissances occidentales bénéficiant du trafic transatlantique et de l’esclavage : l’Angleterre, la France, les Pays-Bas, le Portugal, les États-Unis, le Brésil, le Danemark
    2. Le cas de l’Espagne en tant qu’empire générateur non destructif. L’impact de la découverte de l’Amérique et le début de l’esclavage. La première déclaration des droits de l’homme en Occident en faveur des Indiens d’Isabelle la Catholique.
  3. Les pertes pour l’Afrique : 24 millions d’Africains réduits en esclavage
  4. L’abolition de l’esclavage Le rôle des quakers
  5. La diaspora africaine en Amérique
  6. Des personnalités liées à l’esclavage et à l’abolitionnisme
    1. Marcus Garvey
    2. Aimé Césaire
    3. William Wilberforce
    4. Toussaint Louverture
    5. Harriet Tubman
    6. Frederick Douglass
    7. Victor Schoelcher

Étudiant africaine master / doctorat FOAD en affaires

Informations EENI Demandez des informations

Les objectifs du cours (Diplôme d’Université) « Christianisme, éthique et affaires » sont les suivants :

  1. Apprendre les principes fondamentaux du christianisme
  2. Analyser les différentes dénominations chrétiennes (le catholicisme, le protestantisme, l’orthodoxie...)
  3. Comprendre les principes éthiques chrétiens
  4. Analyser les profils des chefs spirituels, des femmes et des hommes d’affaires ainsi que des personnalités importantes chrétiennes
  5. Connaitre la répartition du christianisme dans le monde
  6. Analyser l’influence du christianisme sur les affaires
  7. Connaitre le rôle fondamental du christianisme dans l’espace économique de la civilisation chrétienne occidentale
  8. Analyser les espaces économiques de la civilisation chrétienne occidentale et ses processus d’intégration économique ainsi que ses relations avec les autres civilisations

Remarque : le christianisme orthodoxe n’est pas analysé dans ce cours mais dans le cours orthodoxie et affaires

Il s’adresse à toutes les personnes qui veulent se spécialiser en christianisme et  en ses relations avec les affaires.

La non-violence (Ahimsa), l’un des piliers du christianisme :
Christianisme : éthique (non-violence, Ahimsa)


Le cours (Diplôme d’Université) « Christianisme, éthique et affaires » fait partie aussi des programmes suivants de formations ouvertes et à distance (FOAD) de l’École d’Affaires EENI & Université HA :
  1. Doctorats : Europe, Amérique, Afrique
  2. Masters : affaires internationales, Afrique, Europe, Amérique

Les documents d’étude en Masters affaires FOAD en français + In Christianity Étudier en espagnol master, doctorat FOAD Cristianismo Étudier master FOAD affaires, portugais Cristianismo (formation multilingue).

Télécharger le programme du cours « Christianisme, éthique et affaires » (PDF).

  1. Crédits du cours « Christianisme, éthique et affaires » : 21 ECTS - CECT
  2. La durée de la formation : 21 semaines
  3. Les frais du cours : 504 € (euros) / 330 603 Francs CFA (politique de prix, paiement en Francs CFA)
  4. Organisation : EENI Business School & HA University
  5. Formation ouverte à distance (FOAD)

Titre. Le cours contient des exercices qui sont évalués par les enseignants afin d’obtenir leur Certificat (Diplôme d’Université) en « Christianisme, éthique et affaires » émis par l’EENI Business School & HA Independent University de l’Espagne (Union européenne)

Pedro Nonell, étudiants africains

Pourquoi étudier religions et affaires internationales ?

Procédure d’inscription en ligne (continue) :

Procédure d’inscription en ligne

Avantages de la formation ouverte à distance FOAD, EENI & Université HA

Vidéo :

Vidéo (transcription) : Méthodologie de formation ouverte à distance (FOAD).

Affaires Ahimsa (non-violence) Harmonie des religions (éthique mondiale)

Cyril Ramaphosa (homme d’affaires sud-africain)

Doctorat : Christianisme en Afrique

«... Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes. ». Sermon sur la montagne - Règle d’or.

Carlos Slim (homme d’affaires mexicain)

Christianisme : Le sermon sur la montagne. Règle d’or





Tweter.png Tweet 
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Description du cours - Christianisme, éthique et affaires :

Avec une histoire de plus 2 000 ans, le christianisme est la religion qui a le plus de fidèles, 2 300 millions dans le monde suivi de l’islam (1977 millions) et de l’hindouisme (950 millions). On estime qu’il y a environ 7 000 millions d’habitants dans le monde, soit environ :

1/3 de l’humanité est chrétienne.

Le christianisme se développe dans le monde entier. En 1910 (selon PewForum), il y avait environ 600 millions de chrétiens, dont 66 % des chrétiens vivaient en Europe.

L’Europe ne représente aujourd’hui que seulement 26 % (565 millions) du christianisme, l’Amérique (37 %, 804 millions) surpasse l’Europe, l’Afrique a 24 % (516 millions) de chrétiens et la zone Asie-Pacifique en a 13 % (285 millions). De ce point de vue :

Le christianisme est probablement la plus globalisée de toutes les religions.

Thomas Monaghan homme d’affaires nord-américain catholique

Le christianisme, partage des espaces avec presque toutes les religions du monde : l’islam, l’hindouisme, le bouddhisme... Cette position privilégiée, doit être l’un de ses points forts et c’est donc un acteur clé dans le dialogue entre les religions et dans la recherche d’une éthique mondiale.

Cette diversité géographique nous permet de mieux comprendre le christianisme. Le christianisme est vécu très différemment par un catholique des Philippines ou d’Espagne, par un russe orthodoxe ou par un protestant américain. Dans de nombreux pays et régions (surtout en Afrique) nous devrons tenir compte aussi du syncrétisme avec les religions animistes (religions traditionnelles africaines).

La civilisation chrétienne a vu la naissance de grands saints (Saint Thomas d’Aquin, Saint-Augustin, Sainte Teresa de Calcutta) et de grands hommes (D. Thoreau, Liev Tolstoï, Albert Schweitzer, Pierre Teilhard de Chardin, Martin Luther King, Vincent Ferrer, Hans Küng, Desmond Tutu, Martin Luther King...), mais a également favorisé l’émergence des grands démons de l’histoire de l’humanité (Hitler, Stalin...). Ces démons sont apparus lorsque la religion a été substituée par un État totalitaire.

Nous devons être capables de différencier le simple message de Jésus, fondé sur l’amour, des actions commises par l’Église, ou par l´homme, tout au long de son histoire, nous devons être en mesure de poursuivre ces actions comme les fruits de l’être humain.

Le message du christianisme : l’amour, la non-violence, la justice sociale et la paix parmi les hommes.

« L’amour est patient, il est plein de bonté ; l’amour n’est point envieux, il ne se vante point, il ne s’enfle pas d’orgueil. Il ne fait rien de malhonnête. Il ne cherche pas son intérêt, il ne s’irrite point, il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. » Corinthiens 13 :4-8.

Nous ne devons jamais oublier que les trois religions du livre, le christianisme, l’islam et le judaïsme, ont des racines communes : les trois sont monothéistes et partagent le même Dieu, sont des religions « historiques prophétiques » et leurs principes éthiques sont similaires.

Comme le judaïsme et l’islam, le christianisme est une religion historique, centrée sur la figure de l’un des génies spirituels de l’humanité : le juif Jésus de Nazareth. Jésus partage de nombreux principes avec les autres grands génies spirituels de l’histoire. Presque tous n’ont pas laissé rien écrit, ils n’ont pas eu ou ils ont renié de leurs possessions, surement, ils ne savaient pas écrire, presque nous ne savons rien de leurs vies, en particulier de leur jeunesse... Et aucun d’entre eux n’a voulu créer aucune religion, ils étaient principalement des réformateurs.

Jésus, comme Bouddha, Mahâvîra, Mohammed ou Lao Tseu, a apporté un message de libération, de renouvèlement, fondé principalement sur la non-violence et l’amour du prochain, une véritable révolution sociale.

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même » Lucas 10 :27

Le concept de l’amour chrétien devrait être un élément fondamental d’une éthique mondiale.

Il est important de réfléchir que, d’une image sur laquelle nous avons si peu d’informations à propos de sa vie, soit, aujourd’hui, 2 000 ans après, l’image spirituelle que de nombreuses personnes vénèrent au monde.

Et il est aussi important d’être conscient que les chrétiens, les hindouistes (900 millions) et les musulmans (1 977 millions) le considèrent comme un saint homme.

« C’est lui qui a fait descendre, en vérité, sur toi le Livre, confirmant ce qu’il a été ; il a envoyé la Loi de Moïse et l’Évangile de Jésus (Isa) avant cela, comme un guide pour l’humanité. Et Il envoya les critères du bien et du mal » Coran, sourate 3.

« Il m’est apparu le même Dieu, déjà incarné par le Christ, en parlant à travers le prophète Mahomet, ou comme Visnu le Conservateur ou Siva le Finisseur » Sri Ramakrishna.

Les catholiques, les orthodoxes et les coptes partagent les mêmes sept sacrements.

  1. Le baptême : supprime le péché originel de l’homme
  2. La Sainte eucharistie : la réception du corps du Christ
  3. La confirmation de la foi chrétienne
  4. La pénitence : repentance et confession des péchés à un prêtre pour le pardon de Dieu
  5. L’onction des malades
  6. L’ordre sacerdotal : uniquement pour ceux qui s’engagent pour l’Église
  7. Le mariage

Exemples du cours : le christianisme et les affaires



(c) École d’Affaires EENI & Université HA (Nous n’utilisons pas de cookies)