Taoïsme : éthique (Ne pas agir) et affaires

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : les principes taoïstes - le Tao Te King (Chine)

Taoïsme éthique affaires

  1. L’approche au taoïsme
  2. Lao-Tseu
  3. Les principes taoïstes : le Tao Te King
  4. Le Tao (Sens) et le Te (Vertu)
  5. Le Yin et le Yang
  6. Le principe de « Ne pas agir » (Wu Wei)
  7. La non-violence
  8. Les principes étiques taoïstes
  9. Le taoïsme aujourd’hui
  10. Les taoïstes célèbres
  11. Le gouvernement et le taoïsme
  12. Cas des entreprises avec influence taoïste. Chang Yung-fa (I-Kuan Tao)

Les objectifs de l’unité « Le taoïsme » sont :

  1. Connaître les piliers du taoïsme
  2. Comprendre les principes « étiques » des taoïstes
  3. Analyser les cas des entreprises taoïstes

Outils d’étude en Fr + En Taoism Es Taoísmo. Le candidat accède librement au cours dans ces langues.

  1. Crédits du module « Le taoïsme et le confucianisme » : 3 ECTS (1’5 Crédits AC)
  2. Durée : trois semaines
  3. Télécharger le programme du module « Le taoïsme et le confucianisme » (PDF)

L’unité d’enseignement « Le taoïsme : éthique et affaires » fait partie :

  1. Masters professionnels EAD : affaires internationales (MIB), Asie, Pacifique, pays BRICS
  2. Doctorat DIB Éthique mondiale, religions et affaires internationales, Doctorat DIB Asie
  3. Cours affaires en Chine

Un étudiant qui a réussi ses examens dans cette formation peut les faire valider et s’inscrire dans un autre diplôme de cycle supérieur ou dans ce master / doctorat (DIB).

Méthodologie : enseignement à distance (EAD).

Domaine de spécialisation : Religions - Asie.

« Mon enseignement est similaire aux autres... Les forts ne meurent pas de causes naturelles. Ce sera le point de départ de ma doctrine » TAO XLII

Chang Yung-fa Taiwan

Exemple de l’unité d’enseignement - Le taoïsme : éthique et affaires
Taoïsme Wu Wei

Ahimsa non-violence

Description de l’unité d’enseignement - les principes taoïstes : le Tao Te King.

« Avec plus de règles et de règlements, plus de gens vont appauvrir » Tao Te King

Malgré la difficulté à obtenir données fiables sur le taoïsme en Chine, on estime qu’environ 50 millions d’habitants, la plupart en Chine, pratiquent le taoïsme, une religion (ou philosophie) créée par Lao-Tseu (le Vieux maitre, né en 604 avant Jésus et à qui l’on attribue l’œuvre fondamentale taoïste : le « Tao Te King », un des livres les plus brefs de toutes les religions avec seulement 5 000 mots.

Le Tao Te King est un livre très difficile à interpréter. De toutes les religions asiatiques, c’est peut-être la plus difficile à expliquer et à comprendre pour un occidental :

« Le Tao te King, peut se lire en un soir ou en toute une vie ». Houston Smith

De même que Jésus, Bouddha ou Confucius, Lao-Tseu n’a pas voulu fonder une religion, mais avec le temps il a été vénéré comme un Dieu et une Église taoïste a vu le jour.

Pour les taoïstes, l’ordre et l’harmonie de l’univers sont des manifestations du Tao.

Pour Lao-Tseu il n’existent pas des paroles connues par l’homme pour définir le Tao.

Le Tao est la cause de tout, son origine et sa fin. Si les personnes suivent le Tao, l’harmonie règne ; si elles ne le suivent pas c’est le chaos. Pour Lao-Tseu rien n’est aléatoire. Si Confucius assimile le Ciel à Dieu, Lao-Tseu est allé plus loin. À la différence du concept chrétien de Dieu comme créateur de l’Univers, le Tao n’a jamais été créé, il a toujours existé. Le Tao parle de la « totale absence du désir » comme du chemin à suivre.

L’homme ne doit pas essayer de modifier le Tao, il doit le laisser tel qu’il se présente.

Le concept de « Ne pas agir » (Wu Wei) est un principe fondamental taoïste, mais très difficile à comprendre pour un Occidental. Wu Wei nous dit que la forme la plus correcte d’agir est précisément ne pas agir, en ne forçant pas la situation ; juste le contraire du confucianisme. C’est ce qu’on appelle parfois « la quiétude créative ».

« Le savant œuvre sans agir, enseigne sans parler..

Il crée, mais il ne possède pas. Il réalise mais il ne retient pas. Lorsqu’il termine l’œuvre, il ne se s’accroche pas à elle.

Et précisément en ne s’accrochant pas, rien ni personne ne l’abandonne. » Tao II.

Le Yin et le Yang, un des principes taoïstes, se manifeste dans n’importe quel être ou objet, même dans la pensée. Dans tout le Tao nous trouverons des références au concept double : le Yin et le Yang.

Le confucianisme et le taoïsme, le Yin et le Yang, le classicisme et le romantisme, la responsabilité et la liberté, sont les deux pôles de la société chinoise, sans l’un l’existence de l’autre serait peut-être impossible.

Ces deux traditions de sagesse, avec le bouddhisme et le Chamanisme font partie du patrimoine spirituel de la civilisation chinoise et de toute sa zone d’influence : la Chine, la Corée du Sud (et la Corée du Nord historiquement), le Japon, le Viêtnam, Singapour, Hong Kong et Taïwan...

Les principes éthiques taoïstes :
Éthique taoïste

Harmonie des religions

La négociation en Chine.



EENI École Supérieure de Commerce International