EENI École d'Affaires / Business School

Confucianisme, taoïsme et affaires (Cours FOAD)


Partager la page par Twitter

Cours Online - Confucianisme, taoïsme et affaires. Espace économique sinique (5 ECTS)

Formation online : Confucianisme, taoïsme et affaires

Le Cours (programme professionnel) « Confucianisme, taoïsme et affaires » proposé par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) se compose de quatre modules :

  1. Le taoïsme et les affaires ;
  2. Le confucianisme et les affaires ;
  3. Autres religions en Chine : l’islam, le christianisme et le bouddhisme ;
  4. L’espace économique sinique.

Inscription / demandez des informations (cours, master, doctorat) EENI École d'Affaires / Business School Inscription.

Étudiants Cours Master Doctorat, affaires, commerce international

  1. Crédits : 5
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : 5
    semaines Il est recommandé de consacrer environ douze heures par semaine suivant un horaire flexible
    ;
  3. Frais : 120 € (euros) / 78 715 Francs CFA ;
  4. Système d’inscription en continu ;
  5. Télécharger le programme « Confucianisme, taoïsme et affaires » (PDF).

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Chinese Religions Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Religiones de China Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Religiões da China (formation multilingue).

Le cours fait partie aussi des programmes proposés par l’EENI:

Cours : affaires en Chine.

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires en Chine

Masters (MIB) : religions et affaires, affaires internationales, affaires en Asie.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : éthique mondiale, religions et affaires, affaires asiatiques.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Exemple :
Zhang Ruimin, homme d’affaires confucéen, l’essence de la mondialisation est la localisation (Chine, Master, Cours)

Formation online (cours, master, doctorat) : Bouddhisme et affaires internationales

Les objectifs du cours sont les suivants :

  1. Connaître les piliers du taoïsme et du confucianisme ;
  2. Comprendre les principes éthiques de ces religions ;
  3. Étudier son influence dans les affaires et dans l’espace économique sinique ;
  4. Analyser les profils d’entrepreneurs et d’entreprises confucéens et taoïstes ;
  5. Définir les caractéristiques de l’espace économique sinique ;
  6. Analyser les relations économiques et politiques de la civilisation sinique avec les autres civilisations (occidentale, hindoue, bouddhiste, islamique et africaine) ;
  7. Comprendre les processus d’intégration économique et les principales organisations liées à l’espace économique sinique ;
  8. Connaître le profil économique des pays d’influence de la civilisation sinique.

Pourquoi étudier le Cours « Confucianisme, taoïsme et affaires » ?

Ce cours s’adresse principalement aux cadres et aux entreprises souhaitant faire des affaires en Chine (pays du BRICS, le plus grand marché du monde), un marché où l’influence du taoïsme et du confucianisme (ainsi que du bouddhisme) est fondamentale.

Le taoïsme et le confucianisme, le Yin et le Yang, la responsabilité et la liberté, représentent les deux pôles de la société chinoise, comme le Yin et le Yang, le confucianisme n’existerait pas sans le taoïsme, et vice versa.

Ces deux traditions de sagesse, ainsi que le bouddhisme et le chamanisme, font partie de la civilisation sinique et de toute sa zone d’influence : l’espace économique sinique.

Étudiants africains / Pedro Nonell, master doctorat, affaires et commerce interational. Diplôme

Le cours contient des exercices qui sont évalués par les enseignants afin d’obtenir leur diplôme du Cours (programme professionnel) en « Confucianisme, taoïsme et affaires » émis par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) de l’Espagne (Union européenne).

Modules du cours.

  1. L’introduction au confucianisme ;
  2. Confucius (le fondateur du confucianisme) ;
  3. Les Analectes (livres confucéens) ;
  4. Les piliers du confucianisme
    1. Les arts de la paix
      L’éducation et le rituel ;
    2. L’humanité ;
    3. Le pouvoir.
  5. Les principes de l’éthique confucéenne
    1. Le juste milieu confucéen ;
    2. L’homme de morale supérieure ;
    3. Les paroles correctes ;
    4. La règle d’or confucéenne.
  6. L’importance de la hiérarchie confucéenne ;
  7. L’influence du confucianisme dans les affaires ;
  8. Le confucianisme aujourd’hui.

Les entreprises chinoises et les valeurs confucéennes.

  1. Zhang Ruimin : Homme d’affaires confucéen (Chine) «L’essence de la mondialisation est la localisation» ;
  2. Entreprises chinoises : Menglan, COSCO, KONKA, Sanhuan Guanxi, Jindie, Tianfa, Hong Qing Ting, Jiangsu Changfa.

Confucianisme et affaires (Cours Master Doctorat) Principes de l'éthique confucéenne. Entreprises et valeurs confucéennes

« Ce que je ne veux pas que les autres me fassent à moi, je ne le fais pas non plus aux autres » Confucius.

Exemple :
Éthique confucéenne

  1. L’introduction au taoïsme ;
  2. Lao-Tseu (le fondateur du taoïsme) ;
  3. Le Tao Te King : le Tao (Sens) et le Te (Vertu) ;
  4. Le Yin et le Yang ;
  5. Les principes étiques taoïstes
    1. Le Wu Wei: le principe de ne pas agir ;
    2. La Non-violence et le taoïsme ;
    3. Le contrôle des sens ;
    4. La sagesse ;
    5. Le détachement.
  6. Le taoïsme aujourd’hui ;
  7. Des taoïstes célèbres ;
  8. Gouvernement et taoïsme ;
  9. Entrepreneurs avec influence taoïste : Chang Yung-fa (I-Kuan Tao, le directeur d’Evergreen, Taiwan).

Taoïsme éthique et affaires (Doctorat Master Cours)

« Avec plus des règles et des règlements, plus de gens vont appauvrir » Tao Te King

Exemple :
Chang Yung-fa (Taiwan, homme d’affaires taïwanais) religion I-Kuan Tao IKT (éléments du taoïsme, du confucianisme et du bouddhisme)

3- Autres religions en Chine : l’islam, le christianisme et le bouddhisme.

  1. Le bouddhisme en Chine : la religion la plus importante en Chine (même si la Chine est un pays laïc) ;
  2. Le christianisme en Chine (67 millions) ;
  3. L’islam en Chine ;
  4. Le chamanisme.

Note : l’analyse du bouddhisme n’est pas faite dans ce cours, mais dans le cours sur le bouddhisme.

Exemple :
Bouddhisme mahayana theravada

  1. Les religions de la Chine (taoïsme, confucianisme et bouddhisme) et leur relation avec la civilisation sinique ;
  2. L’espace économique sinique
    1. La Chine : l’État central de la civilisation sinique ;
    2. Les pays de la zone d’influence de la civilisation sinique : la Chine, la Corée du Sud, Hong Kong, le Japon, Macao, Singapour, Taïwan et le Vietnam ;
    3. Bien que le bouddhisme soit la religion majoritaire au Japon, l’influence du taoïsme et du confucianisme est très importante dans la culture japonaise ainsi que dans le shintoïsme ;
    4. La Corée du Nord a toujours été un pays d’influence de la civilisation sinique. Cependant, la dictature communiste entrave la liberté de religion ;
    5. L’expansion de la civilisation sinique en Afrique (sinisation de l’Afrique) ;
    6. La diaspora de la civilisation sinique.
  3. Des hommes d’affaires et les entreprises chinoises ;
  4. L’intégration économique de l’espace économique sinique ;
  5. Les interactions avec d’autres civilisations ;
  6. Les organisations économiques de l’espace économique sinique.

Intégration économique de l’espace économique sinique (organisations économiques, accords de libre-échange, etc.).

  1. Singapour et le Vietnam sont membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN)
    1. La zone de libre-échange de l’ASEAN ;
    2. La communauté économique de l’ASEAN ;
    3. Le Vietnam fait partie de la Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMECS) ;
    4. La Chine, le Japon, la Corée du Sud et les pays de l’ASEAN sont membres de l’ASEAN plus trois ;
    5. L’Accord de libre-échange Chine-ASEAN ;
    6. Le Partenariat économique global ASEAN-Japon ;
    7. L’accord de libre-échange ASEAN-Corée ;
    8. Autres accords commerciaux de l’ASEAN avec l’Australie - Nouvelle-Zélande, le Pakistan, le Canada, l’Inde, l’Union européenne, la Russie et les États-Unis.
  2. L’Accord de libre-échange Chine-Singapour ;
  3. Les accords d’association économique avec Hong Kong et Macao ;
  4. La Chine a également des accords commerciaux avec le Japon et la Corée du Sud ;
  5. La Chine a un accord-cadre de coopération économique avec Taiwan ;
  6. L’Accord de libre-échange Corée du Sud-Singapour ;
  7. La Chine, la Corée du Sud, Hong Kong, le Japon, Singapour, Taiwan et le Vietnam sont membres du Forum de la coopération économique de la zone Asie-Pacifique (APEC) et du Conseil de coopération économique du Pacifique (PEEC) ;
  8. La Chine, le Vietnam et la Corée sont membres de l’Accord commercial Asie-Pacifique (APTA) et de l’Organisation pour la Coopération des Chemins de Fer (OSJD) ;
  9. La Chine et le Vietnam font partie de la Sous-région du Grand Mékong (GMS) ;
  10. Le Japon a des accords de partenariat économique avec Singapour, la Chine, le Vietnam et la Corée du Sud ;
  11. Singapour, le Vietnam et le Japon sont membres de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) ;
  12. Singapour a des accords commerciaux avec le Japon, la Corée et la Chine.

Interactions politico-économiques de la Chine avec d’autres civilisations.

  1. La civilisation occidentale
    1. L’Amérique latine : la Chine a conclu des accords de libre-échange avec le Chili, le Pérou, le Costa Rica et la Communauté andine ;
    2. L’Europe :
      1. Accords commerciaux avec l’Islande, la Norvège et la Suisse ;
      2. L’Accord Union européenne-Chine.
    3. L’Océanie : accord de libre-échange avec la Nouvelle-Zélande et l’Australie.
  2. La civilisation islamique :
    1. La Chine a des accords de libre-échange avec le Pakistan, le Conseil de coopération du Golfe (CCG) ;
    2. La Chine est membre du Programme de coopération économique régionale pour l’Asie centrale (CAREC) : l’Afghanistan, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Pakistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, l’Ouzbékistan et la Mongolie (pays bouddhiste).
  3. La civilisation hindoue : accord commercial régional Chine-Inde ;
  4. La civilisation orthodoxe : accord Chine-Moldavie, accord avec l’Union économique eurasiatique ;
  5. La civilisation africaine :
    1. Le Forum Afrique-Chine : un instrument clé de la politique commerciale chinoise pour le développement de l’Afrique ;
    2. La Chine a des accords commerciaux préférentiels avec pratiquement tous les pays africains ;
    3. L’Afrique et les pays du BRICS (la Chine est l’un des pays du BRICS).
  6. Les accords inter-civilisations : la Chine est membre de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) formée par des pays musulmans (Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan et Ouzbékistan) et par la Russie (pays orthodoxe).

Interactions politico-économiques de la Corée du Sud avec d’autres civilisations.

  1. La civilisation africaine :
    1. Le Partenariat Corée du Sud-Afrique ;
    2. L’Accord commercial avec l’Union douanière d’Afrique australe (SACU).
  2. La civilisation hindoue : accord Inde-Corée ;
  3. La civilisation occidentale :
    1. L’Amérique latine : accords commerciaux avec le Pérou, le Chili, le Mercosur, le Mexique, l’Amérique centrale et la Colombie ;
    2. L’Amérique du Nord : accord avec les États-Unis et le Canada ;
    3. L’Océanie : accords avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande ;
    4. L’Europe :
      1. Accord entre l’Union européenne et la Corée du Sud ;
      2. Accord de libre-échange Corée du Sud-Association européenne de libre-échange (AELE) (Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse).
  4. La civilisation islamique : accords avec le Conseil de coopération du Golfe, l’Indonésie, la Malaisie et la Turquie ;
  5. La civilisation orthodoxe : accord avec la Russie.

Interactions politico-économiques du Japon avec d’autres civilisations.

  1. La civilisation africaine : La Conférence internationale de Tokyo sur le développement africain ;
  2. La civilisation hindoue : accord d’association économique avec l’Inde ;
  3. La civilisation occidentale :
    1. L’Amérique latine : accords de libre-échange avec le Mexique, le Chili et le Pérou ;
    2. L’Océanie : accord avec l’Australie ;
    3. L’Europe : accord de partenariat avec la Suisse et l’Union européenne.
  4. La civilisation islamique : accords d’association économique avec le Brunei, l’Indonésie et la Malaisie ;
  5. La civilisation orthodoxe : accord avec la Russie ;
  6. La civilisation bouddhiste : accord avec la Thaïlande.

Interactions politico-économiques de Singapour avec d’autres civilisations.

  1. La civilisation hindoue : accord Inde-Singapour ;
  2. La civilisation occidentale :
    1. L’Amérique latine : accords avec le Pérou, le Panama, le Costa Rica et le Mexique ;
    2. L’Amérique du Nord : accords avec les États-Unis et le Canada ;
    3. L’Océanie : accords avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande ;
    4. L’Europe : accord avec les États de l’AELE.
  3. La civilisation islamique : Accords avec la Jordanie, le Pakistan et le Conseil de coopération du Golfe (CCG) ;
  4. La civilisation orthodoxe : accord avec l’Ukraine ;
  5. Singapour appartient également à l’Association des États riverains de l’Océan Indien (IORA).

Interactions politico-économiques de Taiwan avec d’autres civilisations.

  1. La civilisation occidentale (Amérique latine) : accords avec le Guatemala, le Panama, le Nicaragua, Honduras-Salvador.

Interactions politico-économiques du Vietnam avec d’autres civilisations.

  1. La civilisation islamique : zone de libre-échange avec l’Union économique eurasienne ;
  2. La civilisation orthodoxe : Union douanière avec la Russie ;
  3. La civilisation bouddhiste : accord commercial Laos-Vietnam ;
  4. Le Vietnam fait partie de la Commission de la rivière du Mékong.

Exemple :
Accord de libre-échange Chine-Singapour

Autres organisations économiques liées à la civilisation sinique.

  1. Le Forum de Boao pour l’Asie ;
  2. Le Dialogue de coopération asiatique (ACD) ;
  3. Le Dialogue Asie-Europe (ASEM) ;
  4. Le Forum de coopération Amérique latine-Asie de l’Est (FEALAC) ;
  5. Le Dialogue Asie - Moyen-Orient (AMED) ;
  6. Le Plan de Colombo ;
  7. La Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP) ;
  8. La Banque asiatique de développement (BAD) ;
  9. Le Nouveau partenariat stratégique Asie-Afrique (NAASP).

Harmonie des religions, Master Doctorat

Affaires Ahimsa (non-violence) master doctorat

Exemple :
Taoïsme Wu Wei

Exemple :
Éthique taoïste (Cours, Master, Doctorat)

Exemple :
Accord de libre-échange Singapour-Japon

Exemple :
Accord de libre-échange Association des nations de l'Asie du Sud-est (ASEAN)-Chine

Exemple :
Afrique-Japon (Conférence internationale de Tokyo sur le développement africain)

Exemple :
Accord de libre-échange Singapour-Corée du Sud

Les religions et les affaires.

Pourquoi étudier religions et affaires internationales ?



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page