EENI École d'Affaires / Business School

Commerce et affaires en Norvège, Oslo


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) - le commerce international et les affaires en Norvège. Oslo

  1. L’introduction au Royaume de Norvège (Europe, Scandinavie) ;
  2. L’économie norvégienne ;
  3. Les affaires à Oslo ;
  4. Le commerce international (exportations, importations) norvégien ;
  5. L’investissement direct étranger en Norvège ;
  6. L’accès au marché norvégien ;
  7. Le plan d’affaires pour la Norvège.

Les buts de l’unité d’enseignement « Commerce international et affaires en Norvège » sont les suivants :

  1. Analyser l’économie et le commerce international norvégien ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires sur le marché norvégien ;
  3. Analyser les relations commerciales (importations, exportations, IDE) de la Norvège avec le pays de l’étudiant ;
  4. Connaitre les accords de libre-échange de la Norvège ;
  5. Élaborer un plan d’affaires pour le marché norvégien.

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires dans les pays de l’AELE

Exemple :
Le commerce international et les affaires en Norvège :
Accord de libre-échange AELE-Corée du Sud

Étudiants Europe France Belquique, Master / Doctorat, affaires

L’UE « Le commerce international et les affaires en Norvège » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Doctorat (DIB) : affaires européennes, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Masters (MIB) : affaires en Europe, affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Cours (DU) : affaires pays de l’AELE.

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Noruega Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Norway Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Noruega.

  1. Crédits de l’UE « Commerce international et affaires en Norvège » : 1
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : une semaine.

Commerce international et affaires en Norvège.

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accès préférentiel et les accords de libre-échange de la Norvège.

  1. La Norvège et l’espace économique européen ;
  2. L’Association européenne de libre-échange (AELE)
    1. La Norvège en tant que membre de l’Association européenne de libre-échange (AELE) dispose d’accords avec le Monténégro, le Canada, l’Inde, la Corée du Sud, le Mexique, le Pérou, le Chili, Singapour, les Philippines, l’Albanie, le Conseil de coopération du Golfe, la Colombie, etc..
  3. L’accord de libre-échange Royaume-Uni - Norvège-Islande ;
  4. L’accord de libre-échange Union européenne-Norvège ;
  5. L’accord de libre-échange îles Féroé-Norvège ;
  6. Le Conseil des États de la mer Baltique (CBSS) ;
  7. Le Conseil de coopération régionale (RCC).

Exemple :
Accord de libre-échange Singapour-Association européenne de libre-échange (AELE) Suisse

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

La facilitation des échanges.

  1. L’Organisation mondiale du commerce (OMC)
    1. L’Accord général sur le commerce des services (AGCS) ;
    2. L’Accord sur les obstacles techniques au commerce (OTC) ;
    3. L’Accord sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires (MSF) ;
    4. L’Accord sur l’inspection avant expédition (PSI) ;
    5. L’Accord sur les sauvegardes (SG) ;
    6. L’Accord sur la facilitation des échanges (AFE).
  2. Le Bureau International des Containers et du Transport Intermodal (BIC) ;
  3. L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI, Convention de Chicago) ;
  4. L’Organisation mondiale des douanes (OMD)
    1. La Convention de Kyoto révisée (CKR).
  5. L’Organisation maritime internationale (IMO)
    1. La Convention internationale sur la sécurité des conteneurs (CSC) ;
    2. La Convention douanière relative à l’admission temporaire (Convention d’Istanbul) (non membre).
  6. La Convention douanière relative aux conteneurs (CCC, NU) (non membre) ;
  7. La Chambre de commerce internationale (CCI) ;
  8. La Convention relative au contrat de transport international de marchandises par route (CMR, NU) ;
  9. La Convention internationale sur l’harmonisation des contrôles des marchandises aux frontières (UNECE) ;
  10. La Convention sur le contrat de transport international de marchandises effectué entièrement ou partiellement par mer (Règles de Rotterdam, NU) ;
  11. La Convention sur le transport de marchandises par mer (Règles de Hambourg, NU) ;
  12. Les Règles uniformes concernant le contrat de transport international ferroviaire (CIM, CIT) ;
  13. La Convention COTIF (transport ferroviaire) ;
  14. La Chambre internationale de la marine marchande (ICS) ;
  15. L’Union Internationale des Transports Routiers (IRU)
    1. La Convention TIR ;
    2. Le Code sur l’arrimage sécurisé des charges sur les véhicules routiers.

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

Exemple :
Convention internationale sur l'harmonisation des contrôles des marchandises aux frontières. Commission économique pour l’Europe

Le Royaume de Norvège.

  1. La capitale norvégienne : Oslo ;
  2. La langue officielle de la Norvège : le norvégien (le nynorsk et le bokmal) ;
  3. La superficie norvégienne : 323 802 kilomètres carrés ;
  4. La population norvégienne : 5 millions d’habitants ;
  5. Le type de gouvernement de la Norvège : République parlementaire ;
  6. Les frontières de la Norvège : la Russie, la Suède et la Finlande.

La religion en Norvège : le christianisme protestant (Église évangélique luthérienne).

La Norvège appartient à la civilisation chrétienne occidentale (espace économique européen).

Formation online : Christianisme et affaires (catholicisme, protestantisme)

L’économie norvégienne.

  1. Le Royaume de Norvège est l’un des pays les plus riches au monde ;
  2. La Norvège est le pays avec le plus grand indice de développement humain ;
  3. Le PIB norvégien (nominal) : 501 582 millions de dollars ;
  4. Le PIB par habitant de la Norvège : 99 664 dollars (troisième au monde) ;
  5. La monnaie de la Norvège : la couronne norvégienne ;
  6. La Norvège a des abondantes ressources naturelles : le gaz naturel, l’énergie hydraulique, la pêche et les minéraux ;
  7. Les autres secteurs importants de l’économie norvégienne sont l’industrie agroalimentaire, la construction navale, la métallurgie, l’exploitation minière, le papier et les produits chimiques ;
  8. Une forte intervention de l’État dans certains secteurs tels que le pétrole ;
  9. La Norvège est l’un des pays avec une plus grande pression fiscale au monde.

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

Le commerce international norvégien.

  1. Le Royaume de Norvège est le troisième exportateur de pétrole au monde (25 % du PIB norvégien) ;
  2. La Norvège est la deuxième exportatrice mondiale de produits de la pêche ;
  3. Les principales exportations norvégiennes sont les produits du pétrole, la machinerie et les équipes, les métaux, les produits chimiques, les navires, les produits de la pêche ;
  4. Les principaux marchés d’exportation norvégiennes sont le Royaume-Uni (22 %), l’Allemagne, les Pays-Bas, la France, la Suède ;
  5. Les principales importations norvégiennes sont la machinerie et les équipes, les produits chimiques, les métaux, les produits alimentaires ;
  6. Les principaux fournisseurs de la Norvège sont la Suède, l’Allemagne, la Chine, le Royaume-Uni, le Danemark.


(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page