EENI École d'Affaires / Business School

Conseil de coopération du Golfe


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le Conseil de coopération des États arabes du Golfe.

  1. L’introduction au Conseil de coopération des États arabes du Golfe (Moyen-Orient)
    1. Les pays du Conseil de coopération du Golfe : l’Arabie saoudite, les Émirats, le Bahreïn, l’Oman, le Qatar et le Koweït ;
    2. Les objectifs du CCG ;
    3. La structure organisationnelle.
  2. Les affaires économiques, le commerce international et la coopération douanière ;
  3. L’Union monétaire et la monnaie unique ;
  4. L’accord économique entre les États du Golfe ;
  5. Union douanière du CCG ;
  6. Les procédures de mise en œuvre pour l’union douanière du CCG ;
  7. Les relations économiques avec les autres groupements économiques ;
  8. La Fédération de Chambres de commerce international du CCG ;
  9. Le commerce intrarégional du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ;
  10. Le Programme arabe du Golfe pour les organisations de développement des Nations Unies (AGFUND).

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

Les accords (ALE) du Conseil de coopération du Golfe.

  1. L’accord de libre-échange Australie-CCG ;
  2. L’accord UE-CCG ;
  3. L’accord AELE-CCG ;
  4. L’accord Inde-CCG ;
  5. L’accord Nouvelle-Zélande - CCG ;
  6. L’accord-cadre sur la coopération économique entre les États membres du Conseil de coopération des États arabes du Golfe et les États membres du MERCOSUR ;
  7. L’accord de libre-échange du CCG-Singapour ;
  8. Le Corridor de l’Accord d’Achgabat ;
  9. Le Corridor Nord-Sud (Inde, Russie) ;
  10. La Grande zone arabe de libre-échange (GZALE) : Bahreïn, Égypte, Iraq, Koweït, Liban, Libye, Maroc, Oman, Qatar, Arabie saoudite, Soudan, Syrie, Tunisie , Émirats arabes unis.

Conseil coopération Golfe CCG (l’Arabie saoudite, les Émirats, le Bahreïn, l’Oman, le Qatar et le Koweït)

Les objectifs de l’UE « le CCG » sont :

  1. Comprendre les objectifs et la structure du Conseil de coopération du Golfe ;
  2. Évaluer les avantages pour les pays membres du Conseil de coopération du Golfe et les domaines de coopération (économique, commerce, les douanes...) ;
  3. Analyser le processus d’intégration économique (union douanière) et le commerce international entre les pays membres du Conseil de coopération du Golfe ;
  4. Comprendre l’Union monétaire du Conseil de coopération du Golfe ;
  5. Analyser les relations internationales du Conseil de coopération du Golfe (les accords de libre-échange...).

Association européenne de libre-échange (AELE)-Conseil de coopération du Golfe Accord de libre-échange

Étudiant arab master / doctorat en affaires FOAD Online

L’UE « Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School :

Cours : Islam, éthique et affaires.

Formation online : Islam et affaires (Cours Master Doctorat)

Masters : affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat : commerce mondial, affaires islamiques.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Gulf Cooperation Council Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Consejo de Cooperación del Golfo.

  1. Crédits de l’UE « Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) » : 1
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : une semaine.

Affaires au Moyen-Orient (Master Doctorat)

CCG Conseil Golfe

Le Conseil de coopération du Golfe (CCG).

Le Conseil de coopération du Golfe est un bloc commercial arabe formé par l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Royaume du Bahreïn, le Sultanat d’Oman, l’État du Qatar et l’État du Koweït.

Le Conseil de coopération du Golfe a de nombreux objectifs économiques et sociaux.

En 1981, un accord était signé parmi les six monarchies du Golfe Persique (l’Arabie saoudite, le Bahreïn, les Émirats, le Koweït, l’Oman et le Qatar) par lequel était créé le Conseil de coopération des États arabes du Golfe, pour coordonner leurs actions en matière économique, du commerce international, de la politique, de la culture et de la sécurité.

Formation online (cours, master, doctorat) : Organisations islamiques

Les objectifs principaux du CCG sont l’amélioration de la coordination et l’intégration du commerce international entre ses États membres dans différents domaines.

Tous les États membres du Conseil de coopération du Golfe (CGG) sont aussi membres de la Ligue arabe et le Qatar, l’Arabie saoudite, le Koweït et les Émirats arabes sont membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Les exportations de pétrole des trente dernières années ont permis la modernisation rapide des économies et des infrastructures des pays du CCG.

L’établissement d’une union douanière parmi les membres du Conseil de coopération du Golfe (CGG) devrait permettre la signature d’un accord dont une zone de libre-échange Union européenne - Conseil de coopération du Golfe assurant l’ouverture des marchés du Golfe aux produits d’exportation européens et des livraisons du pétrole vers l’UE.

Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) et l’UE ont achevé un accord de coopération (entré en vigueur en 1990), le premier du genre entre l’UE et une organisation arabe régionale.

Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) appartient à l’espace économique arabe de la civilisation islamique.


(c) EENI Global Business School 1995-2023
Nous nutilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page