Affaires au Koweït

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement - Le commerce international et affaires au Koweït. L’économie koweïtienne.

  1. L’approche a l’État du Koweït (Moyen-Orient)
  2. L’économie koweïtienne
  3. Faire des affaires à Kuwait City
  4. Les opportunités d’affaires au Koweït
  5. Le commerce international koweïtien
  6. L’investissement direct étranger (IDE)
  7. L’accès au marché koweïtien
  8. Étude de cas : la diversification de l’industrie pétrolière
  9. Les Fonds arabes pour le développement
    1. Le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe
    2. Le Fonds arabe pour le développement économique et social
    3. Le Fonds monétaire arabe
  10. L’approche a l’arabe
  11. Le plan d’affaires pour le Koweït

Les femmes et hommes d’affaires koweïtiens.

  1. Nasser Al Kharafi
  2. Shaikha Al-Bahar
  3. Jawad Ahmed Bukhamseen
  4. Maha Al-Ghunaim

Les objectifs de l’unité d’enseignement « Faire des affaires au Koweït » sont :

  1. Apprendre à faire des affaires au Koweït
  2. Évaluer les opportunités d’affaires au Koweït
  3. Connaître les accords de libre-échange (ALE) du Koweït
  4. Analyser les relations commerciales du Koweït avec le pays de l’étudiant
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché koweïtien
  6. Connaître les fonds koweïtiens pour le développement
  7. Étudier le profil des hommes et des femmes d’affaires koweïtiennes
L’unité d’enseignement « Faire des affaires au Koweït » fait partie :
  1. Doctorat professionnel en affaires marchés musulmans (EAD)
  2. Masters professionnels à distance : affaires internationales (MIB), pays musulmans, marchés frontaliers

Outils d’étude en Fr + En Kuwait ou Es Kuwait.

  1. Crédits de l’unité d’enseignement « Faire des affaires au Koweït » : 1 ECTS (0,5 Crédits AC)
  2. Durée : une semaine

ماجستير في التجارة الخارجية و التسويق الدولي.

Exemple de l’unité d’enseignement - les affaires au Koweït :
Nasser Al-Kharafi

Description de l’unité d’enseignement - Le commerce international et les affaires au Koweït.

L’État du Koweït.

  1. Les frontières : l’Irak et l’Arabie saoudite
  2. La population koweïtienne : 3 millions d’habitants
  3. La langue officielle : l’arabe
  4. L’abolition de l’esclavage : 1949
  5. L’indépendance du Royaume-Uni : 1961
  6. La superficie : 17 820 kilomètres carrés
  7. La monnaie : le Dinar koweïtien (KWD)

L’islam sunnite est la principale religion du Koweït, l’école de jurisprudence islamique maliki est la prépondérante.

Le Koweït appartient à l’espace économique arabe de la civilisation islamique.

La région la plus peuplée est la capitale, la Ville du Koweït. En plus d’être le centre économique et commercial du Koweït, la ville du Koweït est un port important pour le pétrole et la production de produits pétrolieres.

L’économie koweïtienne peut-être qualifiée de petite, riche et ouverte.

  1. Le PIB est de 149 000 dollars
  2. L’économie koweïtienne se fonde sur ses importantes réserves du pétrole (le pétrole et ses dérivés génèrent 95 % des exportations de l’État du Koweït) combiné avec les dividendes du capital des investissements à l’extérieur koweïties
  3. L’État du Koweït produit en moyenne 2,6 millions de barils par jour
  4. Les réserves estimées de gaz naturel du Koweït représentent 1 % des réserves mondiales
  5. Dans le secteur non pétrolier les activités les plus importantes sont : la désalinisation, l’industrie agroalimentaire, les matériels de construction, les plastiques, les ciments et les productions métalliques
  6. Le secteur des services koweïtien représente près de 34 % du PIB
  7. La bourse du Koweït est la troisième bourse de valeurs la plus importante du Moyen-Orient (derrière l’Égypte et l’Arabie saoudite)
  8. Le secteur de la distribution commerciale s’est développée de manière importante ces dernières années (centre commercial)

Le commerce international koweïtien.

  1. Les principaux produits d’exportation koweïtiens : le pétrole et ses dérivés, les fertilisants
  2. Les principales destinations des exportations : le Japon 19,9 %, la Corée du Sud 17 %, Taïwan 11,2 %, Singapour 9,9 %, les États-Unis 8,4 %, les Pays-Bas 4,8 %, la Chine 4,4 %
  3. Les principaux produits importés par le Koweït : les aliments, les matériels de construction, les voitures et les pièces de rechange, les vêtements...
  4. Les principales origines des importations koweïtiens : les États-Unis 12,7 %, le Japon 8,5 %, l’Allemagne 7,3 %, la Chine 6,8 %, la Corée du Sud 6,6 %, l’Arabie saoudite 6,2 %, l’Italie 5,8 %, le Royaume Uni 4,6 %

Le Fond koweïtien pour le développement économique arabe développe son activité « fondée sur la confiance sur la fructueuse coopération entre le Koweït et les pays arabes islamiques frères, en présentant des prêts pour le développement, des subventions d’assistance ». Le succès obtenu par le Fond dans la présentation de prêts et de l’assistance au niveau régional et arabe l’a qualifié pour jouer un rôle prépondérant en divers secteurs de développement et d’investissement direct étranger (IDE) et comme cette activité s’est élargie pour inclure un nombre grandissant des pays africains et asiatiques ainsi que d’autres pays en voie de développement.

Les accords de libre-échange (ALE).

  1. Le Conseil de coopération du Golfe (CCG)
  2. Union européenne-Conseil de coopération du Golfe (CCG)
  3. Inde-Conseil de coopération du Golfe (CCG)
  4. L’accord Conseil de coopération du Golfe (CCG) - Australie
  5. Les ALE du Conseil de coopération du Golfe avec : la Chine, la Corée, l’Association européenne de libre-échange (AELE), la Nouvelle-Zélande, la Thaïlande, le MERCOSUR...
  6. Le Système de préférences commerciales entres les États membres de l’OCI

Les institutions régionales.

  1. La Ligue des États arabes
  2. Le Sommet Amérique du Sud-pays arabes
  3. Le Programme du financement du commerce arabe
  4. Le Dialogue Asie - Moyen-Orient (AMED)
  5. La Banque islamique de développement (BID)
  6. La Commission économique et sociale pour l’Ouest asiatique (CESAO)
  7. L’Organisation de la coopération islamique (OCI)
  8. Le Dialogue de coopération de l’Asie
  9. Le Centre islamique pour le développement du commerce
  10. La Chambre islamique de commerce et d’industrie
  11. La Coopération afro-arabe
  12. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique
  13. Les Nations Unies (NU), l’Organisation mondiale du commerce (OMC), Banque mondiale (BM), le Fonds monétaire international (FMI)...

Exemples - Affaires au Koweït

Union européenne-Conseil de coopération du Golfe

Shaikha Al-Bahar

Préférences commerciales arabes

Maha Al-Ghunaim

Jawad Ahmed Bukhamseen

Centre recherches pays islamiques

Chambre islamique de commerce



EENI École Supérieure de Commerce International