Fiqh (Jurisprudence islamique, doctorat)

École d’Affaires EENI & Université HA



Programme de l’unité d’enseignement FOAD - Le Fiqh (Jurisprudence islamique) - Islam :

  1. L’introduction à la jurisprudence islamique (Fiqh)
  2. La loi islamique fondée sur le Coran et les Hadiths
  3. Les écoles de jurisprudence islamique sunnite :
    1. Fiqh-al-Hanafi
    2. Fiqh al-maliki
    3. Fiqh al-Shafi
    4. Fiqh al-Hambali

L’unité d’enseignement « La Jurisprudence islamique » fait partie des programmes suivants de formations ouvertes et à distance (FOAD) de l’École d’Affaires EENI & Université HA :
  1. Cours : Islam, éthique et affaires
  2. Doctorats : étique, religions et affaires, marchés musulmans, Afrique, commerce mondial
  3. Masters : affaires internationales, commerce international, pays musulmans, religions et affaires

Étudiant africain doctorat / master FOAD en affaires

Pourquoi étudier « Islam, éthique et affaires » ?

Les documents d’étude en Masters affaires FOAD en français + Doctorats masters affaires en anglais Islam Fiqh Étudier en espagnol master, doctorat FOAD Islam Fiqh Étudier master FOAD affaires, portugais Islão.

Exemple de l’unité d’enseignement FOAD - Le Fiqh
Fiqh (Jurisprudence islamique)





Tweter.png Tweet 
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Description de l’unité d’enseignement FOAD - la jurisprudence islamique (Fiqh).

Le Fiqh (Jurisprudence islamique) représente le développement du droit islamique à partir des différentes interprétations qui ont été données aux sources juridiques de l’islam (le Coran, les hadiths etc.)

Le Fiqh comporte des catégories qui régissent le comportement humain autant dans la société qu’envers Dieu. Ainsi le comportement des fidèles peut aller depuis l’interdit (haram) jusqu’à l’obligatoire (Fard), en passant par le désapprouvé (makruh), le neutre (mubah) ou le recommandé (tahabb).

Académie islamique du fiqh (doctorat)

Les cinq piliers de l’islam (la profession de Foi, la prière, la charité (zakât), jeûne, le pèlerinage à La Mecque) marquent les obligations (Fard) du musulman. Selon la charia et les pays, manquer à quelque de ces obligations peut-être un délit.

Charia et affaires (Islam) Doctorat

Le Fiqh ou jurisprudence est représenté selon les sunnites, en quatre écoles :

1- Fiqh-al-hanafi (Hanafisme).

L’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, la Turquie, le Liban, la Syrie, l’Irak, le Pakistan, l’Inde, la Chine et la Russie. C’est la plus importante des écoles, on estime que 45 % de tous les musulmans sunnites la suivent. En général c’est la plus ouverte.

2- Fiqh-al-maliki (Malékite).

Le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Mauritanie, la Libye, le Soudan, aux Émirats arabes unis, l’Oman, le Koweït, le Bahreïn et l’Égypte.

3- Fiqh-al-Chafiy (Chaféisme).

L’Égypte, le sud de la Péninsule Arabique, la Tanzanie, le Kenya, Djibouti, la Somalie, le Sri Lanka, l’Indonésie et les Philippines. L’école Chaféisme est reconnue comme l’école de pensée officielle des gouvernements du Brunei et de la Malaisie.

4- Fiqh-Al-Hambali (Hanbalisme).

C’est le courant le plus puritaine de l’islam : l’Arabie saoudite, le Qatar, le Yémen.

Il faut signaler qu’un musulman doit s’inscrire seulement à une de ces écoles, il ne peut pas appartenir à plus d’une et il ne pourra changer.

Les religions et les affaires - Droits de l’homme en Islam -  Civilisation islamique



(c) École d’Affaires EENI & Université HA (Nous n’utilisons pas de cookies)