EENI École d'Affaires / Business School

Espace économique islamique


Partager la page par Twitter

Programme du module : l’espace économique islamique / musulmane.

Formation online : Islam et affaires (Cours Master Doctorat)

Le module : « L’espace économique islamique » proposé par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) se compose de six parties :

  1. L’islam comme facteur unificateur de la civilisation islamique
    1. L’introduction à l’islam ;
    2. La communauté musulmane dans le monde (Umma) ;
    3. L’islam et les affaires ;
    4. Personnalités musulmanes.
  2. L’espace économique islamique
    1. Les hommes et les femmes d’affaires musulmanes ;
    2. Les organisations économiques de la civilisation islamique ;
    3. L’espace économique arabe (PDF) ;
    4. L’espace économique de l’Eurasie centrale (PDF) ;
    5. L’espace économique malais ;
    6. L’espace économique maghrébin (PDF) ;
    7. L’espace économique africain (*).
  3. L’intégration économique de la civilisation islamique (les organisations économiques, les accords commerciaux...)
    1. Le système de préférences commerciales de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) ;
    2. L’intégration dans l’espace arabe ;
    3. L’intégration dans l’espace de l’Eurasie centrale ;
    4. L’intégration dans l’espace malais ;
    5. L’intégration dans l’espace maghrébin ;
    6. Les accords commerciaux et les institutions des espaces économiques de la civilisation islamique.
  4. Les interactions de la civilisation islamique avec les autres civilisations
    1. La civilisation africaine ;
    2. La civilisation hindoue ;
    3. La civilisation occidentale ;
    4. La civilisation sinique ;
    5. La civilisation bouddhiste ;
    6. La civilisation orthodoxe.
  5. Les femmes et les hommes d’affaires de l’espace économique islamique
    1. Arabes ;
    2. Asiatiques ;
    3. Maghrébines.
  6. Les organisations économiques liées à la civilisation islamique.

(*) Observation importante : les pays avec majorités musulmanes d’Afrique subsaharienne (avec ses accords, ses institutions, ses hommes d’affaires...) s’analysent dans le module sur la civilisation africaine en raison de sa croissante intégration économique avec le reste des économies africaines.

Les objectifs du module « L’espace économique islamique » sont les suivants :

  1. Définir les caractéristiques de l’espace économique de la civilisation islamique ;
  2. Comprendre l’influence de l’islam sur l’espace économique islamique ;
  3. Connaitre le profil économique des pays musulmans ;
  4. Comprendre les processus d’intégration économique de la civilisation islamique ;
  5. Analyser les hommes et les femmes d’affaires ;
  6. Connaitre les relations économiques de la civilisation islamique avec les autres civilisations (occidentale, sinique, bouddhiste, hindou, orthodoxe et africaine) ;
  7. Analyser les principales organisations économiques liées à l’espace économique islamique.

Exemple :
Organisation de la coopération islamique (OCI) Système de préférences commerciales

Étudiant arab master / doctorat en affaires FOAD Online

Le module « L’espace économique islamique » fait partie des programmes proposés par l’EENI :

Cours : Islam, éthique et affaires.

Doctorat (DIB) : éthique, religions et affaires, affaires islamiques, affaires asiatiques, affaires africains, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Masters (MIB) : affaires dans les pays musulmans, affaires internationales, commerce international, Asie, relations économiques, religions et affaires.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

  1. Pourquoi étudier « Islam, éthique et affaires » ? ;
  2. Les documents d’étude : Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Islamic Civilisation Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Civilizações et integração Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Civilización Islámica ;
  3. Crédits du module « L’espace économique de la civilisation islamique » : 4 ECTS - CECT ;
  4. Durée : 1 mois.

Observation.

Dans ce module se présente un résumé sur l’islam, les hommes et les femmes d’affaires musulmanes, les accords régionaux et les institutions liées à l’espace économique islamique... L’analyse détaillée de chacun se réalise dans sa correspondante unité d’enseignement.

Exemple :
Charia : droit islamique, loi coranique. Normes par lesquelles se régit l'existence des musulmans (doctorat, master, cours)

Islam éthique et affaires (cours, master, doctorat)

Les unités d’enseignement du module « L’espace économique islamique ».

L’islam comme un facteur unificateur de la civilisation islamique.

  1. L’introduction à l’islam ;
  2. Les sunnites, les chiites et les soufis ;
  3. Les cinq piliers de l’islam ;
  4. Les droits de l’homme en Islam ;
  5. La charia ;
  6. La jurisprudence islamique (Fiqh) ;
  7. Les principes de l’économie islamique ;
  8. La banque islamique ;
  9. Les pays musulmans ;
  10. La communauté musulmane dans le monde (Umma) : l’Afrique, l’Asie, l’Inde, l’ASEAN ;
  11. Personnalités musulmanes : Tawakkol Karman (prix Nobel de la paix), Haifa Al Mansour, Lubna Bint Khalid Al Qasimi, Reem Ebrahim Al-Hashimi, Hayat Sindi, Hanan Al Kuwari, Hichem Djaït, Muhammad Yunus.

Les organisations économiques de la civilisation islamique.

  1. L’Organisation de la coopération islamique (OCI) (57 pays musulmans du monde entier)
    1. Le Comité permanent pour la coopération économique et commerciale de l’OCI ;
    2. Le Centre islamique pour le développement du commerce international ;
    3. La Chambre islamique de commerce et d’industrie ;
    4. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales et de formation.
  2. La Banque islamique de développement (pays de l’OCI) ;
  3. La Ligue des États arabes (formée par vingt-deux pays du Moyen-Orient et de l’Afrique).

L’espace économique islamique. Le profil économique des pays de la civilisation islamique.

Du point de vue de l’intégration économique de la civilisation islamique, nous pouvons déterminer les espaces économiques suivants regroupant trente-deux pays musulmans :

L’espace économique islamique arabe.

  1. L’espace économique arabe se compose de douze pays :
    1. Les pays du Conseil de coopération du Golfe (les Émirats arabes unis, le Bahreïn, l’Arabie saoudite, l’Oman, le Qatar et le Koweït) ;
    2. La Jordanie, le Liban, Syrie, la Palestine, l’Irak et le Yémen.
  2. L’État Central est l’Arabie saoudite ;
  3. L’arabe est la langue commune.

L’espace économique islamique de l’Eurasie centrale.

  1. L’espace économique islamique de l’Eurasie centrale se compose de douze pays : l’Azerbaïdjan, l’Albanie, l’Iran, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Pakistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, la Turquie et l’Ouzbékistan ;
  2. En raison de son intégration économique avec ces pays, l’espace économique comprend le Bangladesh et les Maldives ;
  3. Il n’est pas clair quels pays soit réellement l’État central ; autant la Turquie, comme l’Iran ou le Pakistan pourraient l’être ;
  4. Remarque : 170 millions d’indiens sont musulmans, en étant l’islam la deuxième religion de l’Inde. Mais du point de vue de cette analyse, l’Inde appartient logiquement à la civilisation hindoue.

L’espace économique islamique malais.

  1. L’espace économique islamique malais se compose des trois pays musulmans de l’ASEAN (l’Indonésie, la Malaisie et le Brunei).

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires au Maghreb

L’espace économique islamique maghrébin.

  1. L’espace économique islamique maghrébin se compose des cinq pays de l’Union du Maghreb arabe : le Maroc, la Mauritanie, l’Algérie, la Tunisie et la Libye et le Sahara occidental ;
  2. Culturellement, nous pourrions considérer l’Afrique du nord dans le cadre de la civilisation islamique (Sunnite), mais du point de vue de l’intégration économique aussi de la civilisation africaine ;
  3. L’arabe et le français sont les langues les plus utilisées dans le Maghreb.

L’espace économique islamique africain.

L’espace économique islamique africain se compose principalement des pays musulmans de l’Afrique : la Somalie, Djibouti, le Niger, le Sénégal, le Mali, la Guinée, la Gambie, l’Égypte, le Soudan, le Tchad, la Sierra Leone, le Burkina Faso, le Nigeria, l’Érythrée et la Guinée-Bissau (ces pays nous les encadrerons dans le sein de la civilisation africaine en raison de sa totale intégration avec le reste des pays africains).

Les femmes et les hommes d’affaires de l’espace économique islamique.

Les hommes d’affaires arabes.

  1. Prince Alwaleed Bin Talal ;
  2. Sulaiman Al Rajhi ;
  3. Le Cheikh Mohammed Hussein Ali Al Amoudi ;
  4. Yusuf Bin Ahmed Kanoo ;
  5. Nasser Al Kharafi ;
  6. Mohammed Al Barwani ;
  7. Cheikh Mohammed Bin Issa Al Jaber ;
  8. Abdul Aziz Ghurair ;
  9. Majid Al Futtaim ;
  10. Jawad Ahmed Bukhamseen.

Master Honorifique de l’EENI à SAR Prince Alwaleed Bin Talal (Arabie saoudite) :
Prince Alwaleed Bin Talal (Arabie saoudite), Master Honorifique de l'EENI École d'Affaires / Business School

Les femmes d’affaires arabes.

  1. Lubna Olayan ;
  2. Shaikha Al-Bahar ;
  3. Haifa Al Mansour ;
  4. Amina Al Rustamani ;
  5. Shaikha Al Maskari ;
  6. Randa Ayoubi ;
  7. Maha Al-Ghunaim ;
  8. Ayah Bdeir.

Les hommes d’affaires musulmans asiatiques.

  1. Mian Muhammad Mansha ;
  2. Sandiaga Salahuddin Uno ;
  3. Dewan Yousuf Farooqui ;
  4. Muhammad Abdul Mannan ;
  5. Tan Sri Mokhtar ;
  6. Salman F Rahman ;
  7. La Garde révolutionnaire islamique et les Bonyads (Iran).

Les hommes d’affaires musulmans maghrébines.

  1. Othman Benjelloun ;
  2. Aziz Akhannouch ;
  3. Ali Haddad ;
  4. Mohammed Hassan Bensalah ;
  5. Miloud Chaabi ;
  6. Mohammed Ali Harrath ;
  7. Anas Sefrioui.

L’espace économique islamique.

La civilisation islamique existe depuis le siècle VII EC, lorsque Mahomet a proclamé l’islam. Le concept de communauté musulmane (l’Ummah) et bien sûr de l’islam sont les facteurs de cohésion de cette civilisation. Nous remarquons aussi des tendances vers l’intégration de ses économies ainsi que la croissance de l’économie et des finances islamiques.

L’islam est la deuxième religion dans le monde par le nombre d’adeptes :

  1. 1,57 milliards de personnes sont musulmans ;
  2. 23 % de la population mondiale pratique l’islam ;
  3. Seulement 15 % des musulmans sont arabes ;
  4. 20 % vivent dans la région MENA (Moyen-Orient - Afrique du Nord) ;
  5. 62 % de la population musulmane mondiale vive en Asie ;
  6. En outre, 300 millions de musulmans vivent dans des pays où l’islam n’est pas la religion majoritaire : la Chine, l’Inde, la Russie.

L’islam partage des frontières avec toutes les religions du monde :

  1. Avec le christianisme en Orient, en Europe du Sud et en Afrique ;
  2. En Inde avec l’hindouisme, le zoroastrisme, le jaïnisme et le sikhisme ;
  3. Avec le bouddhisme, le confucianisme et le taoïsme dans l’est et le nord de la Chine et beaucoup régions d’Asie du Sud ;
  4. Avec le judaïsme en Palestine.

Religions, civilisations et intégration économique (cours, master, doctorat)

Cette position centrale avec ces religions génère de fortes tensions politiques, mais elle est aussi une opportunité pour la civilisation islamique et pour le reste du monde. Aucune autre civilisation partage plus frontières avec les autres religions ; cette position permet à la civilisation islamique de jouer un rôle unique dans les relations interreligieuses.

Depuis le point de vue socioculturelle et historique nous devrions envisager deux grands espaces clairement différents.

  1. L’espace sunnite. Avec l’Arabie saoudite comme l’État Central. Du point de vue de l’intégration économique, dedans de l’espace sunnite nous pouvons déterminer quatre subespaces :
    1. L’espace arabe : les pays du Moyen-Orient ;
    2. L’espace malais : l’Indonésie, la Malaisie et le Brunei Darussalam, tous membres de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) ;
    3. L’espace turcique (Eurasie centrale), formé par les pays de l’influence de la culture turque (la Turquie, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Turkménistan, l’Ouzbékistan) ;
    4. L’espace maghrébin (le Maroc, la Mauritanie, l’Algérie, la Tunisie et la Libye) ;
    5. L’espace africain.
  2. L’espace chiite. L’Iran est l’État Central de l’espace islamique chiite. Les pays suivants ont des majorités chiites : l’Iran (90 % de la population), l’Irak (65 %), l’Azerbaïdjan (70 %) et le Bahreïn (70 %). D’autres pays avec importantes communautés chiites sont le Liban (30 % de la population), le Yémen (40 %), le Koweït (30 %), l’Inde, la Turquie (20 %), le Pakistan (20 %), l’Afghanistan (15 %), l’Arabie (15 %).

Exemple :
Fiqh (Jurisprudence islamique)

Exemple :
Coopération Afro-Arabe. Échanges préférentiels. Banque arabe en Afrique (BADEA) Niger, Mali, Burkina

Exemple :
Ports du Maroc, Casablanca, Mohammedia, Agadir. Zone franche de Tanger. Al Hoceima (Cours transport maritime)

Exemple :
Chambre islamique de commerce et d’industrie (CICI) Les finances islamiques : les possibilités, les défis et les options politiques

Exemple :
Préférences commerciales islamiques (OCI) Préférences commerciales arabes. Nation la plus favorisée

Exemple :
Centre islamique pour le développement du commerce international (CIDC)

Exemple :
Othman Benjelloun, homme d’affaires marocain musulman (Maroc, Cours Doctorat Master)

Exemple :
Académie islamique du fiqh (doctorat, master, cours)

Exemple :
Ali Haddad, homme d’affaires algérien musulman (Algérie, Master)

Exemple :
Comité permanent pour la coopération économique et commerciale de l'OCI (COMCEC)

Exemple :
Déclaration du Caire sur les droits de l’homme en Islam promulguée par l’Organisation de la coopération islamique (OCI)

L’emplacement de l’espace économique islamique.

Civilisations et intégration économique (Doctorat, Master, Affaires) Espaces économique-religieux : hindou, sinique, islamique, africaine, orthodoxe



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page