Organisation de la coopération islamique

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : l’Organisation de la coopération islamique (OCI) : le Maroc, la Tunisie, l’Algérie...

  1. L’approche de l’Organisation de la coopération Islamique (OCI)
  2. L’Oumma islamique
  3. Les organismes subsidiaires
  4. Le Comité permanent pour la coopération économique et commerciale de l’Organisation de la coopération islamique
  5. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales et de formation pour les pays islamiques (SESRIC)
  6. Le Centre de recherche sur l’histoire, l’art et la culture islamique
  7. L’Université islamique de technologie
  8. Le Centre islamique pour le développement du commerce
  9. L’Académie islamique du Fiqh (مجمع الفقه الاسلامي الدولي)
  10. Le Fonds de solidarité islamique et le Waqf
  11. Le Système de préférences commerciales entres les États membres de l’OCI
  12. Les institutions et les organismes spécialisés de la coopération islamique
  13. La Banque islamique de développement (BID)
  14. L’agence islamique internationale de presse
  15. L’union des radiodiffusions des États islamiques
  16. L’organisation islamique pour l’éducation la science et la culture
  17. Le Comité islamique du croissant international
  18. La Chambre islamique de commerce et d’industrie
  19. Le rapport économique sur les pays de l’Organisation de la coopération islamique
  20. La Déclaration du Caire sur les droits de l’homme en l’islam
  21. La Charte de l’OCI

Les objectifs de l’unité d’enseignement « l’Organisation de la coopération islamique (OCI) » sont :

  1. Comprendre les objectifs et les domaines de coopération de l’Organisation de la coopération islamique (OCI)
  2. Entendre la relation l’Organisation de la coopération islamique avec l’Oumma
  3. Connaître les institutions affiliées de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) : le Comité permanent pour la coopération économique et commerciale, le SESRIC...
  4. Comprendre le rôle du Centre islamique pour le développement du commerce (promotion du commerce international intra-arabe) et de la Chambre islamique de commerce et d’industrie
  5. Analyser le Système de préférences commerciales entres les États membres de l’OCI (PRETAS, règles d’origine...)
L’unité d’enseignement « L’Organisation de la coopération islamique (OCI) » fait partie :
  1. Masters : pays musulmans, Afrique subsaharienne, marchés frontaliers, Asie, pays BRICS-Arabie, relations économiques internationales, affaires internationales (MIB)
  2. Doctorat professionnel en affaires marchés musulmans (EAD)
  3. Diplôme en institutions multilatérales
  4. Cours : Affaires au Maghreb, Afrique de l’Ouest

Outils d’étude en Fr ou En Organization Islamic Cooperation Es Cooperación Islámica.

  1. Crédits de l’unité d’enseignement « Organisation de la conférence islamique » : 2 ECTS (1 Crédits AC)
  2. Durée : deux semaines

Exemple de l’unité d’enseignement - l’Organisation de la coopération islamique (OCI) :
Organisation de la coopération islamique

Description de l’unité d’enseignement - L’Organisation de la coopération islamique (OCI) :

L’Organisation de la coopération islamique (OCI), jusqu’en 28 juin 2011 appelé l’Organisation de la conférence islamique est le deuxième plus grande organisme après les Nations Unies qui a l’adhésion de cinquante-sept pays de quatre continents.

Les pays de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) décidés à réunir ses ressources, efforts et à parler d’une seule voix pour protéger leurs intérêts et garantir le progrès et le bien-être des musulmans.

L’Organisation de la coopération islamique a l’honneur de pousser l’Oumma dans un bloc islamique unifié et ont représenté les 1,5 milliard de musulmans à niveau mondial.

L’accord-cadre sur le système de préférences commerciales parmi les pays de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) est entré en vigueur en 2002. En application de l’accord-cadre sur le système de préférences commerciales, des négociations, sont en cours afin de créer un système tarifaire préférentiel.

Les États membres de l’Organisation de la coopération islamique sont : l’Afghanistan, l’Algérie, le Tchad, l’Égypte, la Guinée, l’Indonésie, l’Iran, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Libye, la Malaisie, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Niger, le Pakistan, Palestine, l’Arabie saoudite, le Sénégal, le Soudan, la Somalie, la Tunisie, la Turquie, le Yémen, le Bahreïn, Oman, le Qatar, la Syrie, les Émirats arabes unis (ÉAU), la Sierra Leone, le Bangladesh, le Gabon, la Gambie, la Guinée-Bissau, l’Ouganda, le Burkina Faso, le Cameroun, les Comores, l’Irak, les Maldives, Djibouti, le Bénin, le Brunei Darussalam, le Nigeria, l’Azerbaïdjan, l’Albanie, le Kirghizistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, le Mozambique, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, le Suriname, le Togo, le Guyana, la Côte d’Ivoire.

Les États observateurs sont de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) : la Bosnie-Herzégovine, la République centrafricaine, le Nord du Chypre, la Thaïlande et la Russie.

L’Organisation de la coopération islamique (OCI) appartient à la civilisation islamique et à la civilisation africaine.

La Ligue des États arabes.

Exemples - Organisation de la coopération islamique

Chambre islamique de commerce

Préférences commerciales arabes

Centre recherches pays islamiques

Académie islamique du fiqh

Fonds islamique Waqf

Centre recherches pays islamiques

Centre recherches pays islamiques

Coopération économique islamique

Droits humains Islam

Coopération islamique (arabe)

Les fonds de solidarité islamique


EENI École Supérieure de Commerce International