EENI École d'Affaires / Business School
Affaires aux Comores. Moroni

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires aux Comores - Moroni

  1. L’introduction à l’Union des Comores Comores (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) (Afrique de l’Est)
  2. Faire des affaires à Moroni
  3. L’économie comorienne
  4. Le commerce international (exportations, importations) des Comores
    1. L’accord de coopération monétaire entre la France et l’Union des Comores
  5. Les opportunités d’affaires aux Comores
    1. Le tourisme
    2. L’agriculture et les industries alimentaires comoriennes
    3. Le secteur de la pêche
    4. Le transport et les infrastructures
  6. L’agence nationale pour la promotion des investissements (ANPI Comores)
  7. L’accès au marché comorien
  8. Le plan d’affaires pour les Comores

Les objectifs de l’UE « le commerce international et les affaires aux Comores » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires aux Comores
  2. Évaluer les opportunités d’affaires aux Comores
  3. Analyser les relations commerciales des Comores avec le pays de l’étudiant
  4. Connaitre les accords commerciaux des Comores
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché comorien
L’unité d’enseignement (UE) « Faire des affaires aux Comores » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :
  1. Doctorats : affaires africains, commerce mondial
  2. Cours (DU) : affaires en Afrique de l’Est
  3. Masters : affaires en Afrique, affaires internationales, commerce international

Masters et doctorats en affaires internationales adaptés aux Comores (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) étudiants comoriens.

Étudiant africaine master / doctorat FOAD en affaires internationales

Les documents d’étude en Masters affaires internationales FOAD Online en français ou Doctorats masters affaires en anglais Comores Étudier master FOAD affaires, portugais Comoras Étudier en espagnol master, doctorat, commerce international Comoras.

Exemple de l’UE - Le commerce international et les affaires aux Comores :
Cours Master : commerce international et affaires aux Comores





Tweter.png Tweet
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Description de l’UE - le commerce international et les affaires aux Comores :

50 % des comoriens vivent en dessous du seuil international de pauvreté de 1,25 dollar par jour.

    L’accès préférentiel et les accords de libre-échange des Comores

    1. L’Union des Comores et l’espace économique d’Afrique de l’Est
    2. Le Marché Commun de l’Afrique australe et orientale (COMESA)
    3. La Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) (depuis 2017)
    4. L’Accord de libre-échange Tripartite COMESA-EAC-SADC
    5. La zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC)
    6. États-Unis - Comores
      1. Accord-cadre avec COMESA - États-Unis
      2. La Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA)
    7. Le Système de préférences commerciales entre les États membres de l’OCI
    8. La Commission de l’Océan Indien (COI)
    9. La Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD)
    10. L’Association des États riverains de l’Océan Indien (IORA)
    11. L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA)
    12. Comores-Union européenne
      1. Le Partenariat stratégique Afrique-Union européenne (Cotonou)
      2. Le Système généralisé de préférences (SPG) de l’Union européenne (UE)
    13. L’accord de coopération monétaire entre la France et l’Union des Comores

    Les organisations islamiques :

    1. La Banque islamique de développement (BID)
    2. La Ligue des États arabes (LAS)
    3. L’Organisation de la coopération islamique (OCI)
      1. La Chambre islamique de commerce et d’industrie
      2. Le Comité permanent pour la coopération économique et commerciale
      3. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales (SESRIC)
      4. Le Centre islamique pour le développement du commerce
      5. Le Système de préférences commerciales entre les États membres de l’OCI
    4. Le Programme de financement du commerce arabe (ATFP)
    5. La Coopération afro-arabe
    6. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA)
    7. Le Dialogue Asie - Moyen-Orient (AMED)
    8. Le Sommet Amérique du Sud-pays arabes (ASPA)

    Les organisations commerciales et économiques africaines :

    1. L’Union africaine
      1. La Convention sur la prévention et la lutte contre la corruption (Union africaine)
    2. La Banque africaine de développement (BAD)
    3. La Commission économique pour l’Afrique (CEA)
    4. L’Agence de développement de l’Union Africaine (AUDA-NEPAD)
    5. Le Forum sur la coopération sino-africaine
    6. Le Cadre de la coopération Afrique-Inde
    7. L’Afrique et les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud)
    8. Le Nouveau partenariat stratégique Asie-Afrique (NAASP)
    9. Le Partenariat Afrique-Corée du Sud
    10. Le Partenariat Afrique-Japon (TICAD)
    11. Le Sommet Afrique-Amérique du Sud (ASA)
    12. Le Partenariat Afrique-Turquie

    La facilitation des échanges

    1. L’Organisation mondiale du commerce (OMC) (processus d’accession en cours)
    2. Le Bureau International des Containers et du Transport Intermodal (BIC)
    3. L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI, Convention de Chicago)
    4. L’Organisation mondiale des douanes (OMD)
      1. La Convention de Kyoto révisée (CKR)
    5. L’Organisation maritime internationale (IMO)
      1. La Convention internationale sur la sécurité des conteneurs (CSC)
      2. La Convention douanière relative à l’admission temporaire (Convention d’Istanbul) (non membre)
    6. La Convention douanière relative aux conteneurs (CCC, NU) (non membre)
    7. Les Règles de Rotterdam (non membre)

    Les organisations mondiales :

    1. L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)
    2. La Banque mondiale (BM)
    3. Les Nations Unies (NU)
      1. Le Centre du commerce international (CCI INTRACEN)
      2. La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED)
      3. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI)
    4. Le Fonds monétaire international (FMI)

    L’Union des Comores :

    1. Moroni est la capitale des Comores (47 000)
    2. La population comorienne : 889 000 d’habitants
    3. La superficie des Comores : 2 612 kilomètres carrés
    4. Les langues officielles comoriennes : l’arabe, le français et le comorien (ou shikomor influences du swahili)
    5. Les pays les plus proches de l’Union des Comores (mer) : le Mozambique, la Tanzanie, Madagascar et les Seychelles
    6. L’Union des Comores : une nation sans criminalité
    7. L’indépendance des Comores de la France : 1975

    La religion des Comores : l’islam.

    L’Union des Comores appartient à l’espace économique d’Afrique de l’Est de la civilisation africaine.

    Plus d’informations sur les Comores (Moroni) au Portail africain de l’EENI Global Business School (École d’Affaires)

    Nous croyons en l’Afrique - EENI École d’Affaires

    L’économie comorienne :

    La vanille : 75 % des exportations comoriens.

    1. La monnaie des Comores : le Franc comorien de l’Union des Comores (KMF). 1 EUR = 494,8538 KMF
    2. L’économie de l’Union des Comores (Afrique) se fonde essentiellement sur le secteur agricole et trois produits d’exportation : la vanille, le clou de girofle et le ylang-ylang
    3. La vanille et le clou de girofle représentent 75 % des exportations de l’Union des Comores
    4. L’agriculture comorienne contribue à 40 % au produit intérieur brut comorien, emploie 80 % de la population active et fournis la plupart des recettes d’exportation
    5. L’Union des Comores dispose d’un système du transport inadapté, une population jeune et en augmentation rapide des ressources naturelles
    6. Zone industrielle au port de Moroni
    7. La croissance du PIB comorien : 3,6 %
    8. Les principaux secteurs économiques comoriens sont l’agriculture (50 % du PIB), le commerce de détail, le tourisme, la construction.
    9. Les télécommunications sont un monopole d’État
    10. Les principaux partenaires commerciaux des Comores sont la Turquie, Singapour, l’Inde, l’Union européenne et les Émirats
    11. 100 % de réduction tarifaire sur les importations en provenance des pays membres du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA)

    Le commerce international des Comores
    Cours Master : Commerce international des Comores

    Commerce international COMESA (marché commun de l'Afrique orientale et australe)

    Commission Océan Indien

    COMESA (marché commun de l’Afrique orientale et australe) le Burundi, les Comores, la République démocratique du Congo, Djibouti, l’Égypte, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya...

    Accord de libre-échange tripartite COMESA-EAC-SADC. PIB : 1 000 milliards de dollars (58 % du PIB de l’Union africaine)

    

    (c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2021
    En raison de la pandémie COVID, l'EENI a mis en place le télétravail. Veuillez contacter uniquement par e-mail, WhatsApp ou via le formulaire de demande d'informations.
    Nous n’utilisons pas de cookies
    Remonter en haut de la page