EENI École d'Affaires / Business School

Affaires au Costa Rica, San Jose


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires au Costa Rica. L’économie costaricienne.

  1. L’introduction au Costa Rica (Amérique centrale) ;
  2. L’économie costaricienne ;
  3. Faire des affaires à San Jose ;
  4. Le commerce international (exportations, importations) costaricien ;
  5. L’investissement direct étranger (IDE) au Costa Rica ;
  6. Les opportunités d’affaires :
    1. Le secteur tertiaire ;
    2. La manufacture avancée ;
    3. Les dispositifs médecin.
  7. Étude de cas :
    1. Les entreprises multinationales au Costa Rica ;
    2. Intel au Costa Rica ;
    3. Café Britt.
  8. L’accès au marché costaricien ;
  9. Le plan d’affaires pour le Costa Rica.

Les objectifs de l’UE « le commerce international et les affaires au Costa Rica » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires au Costa Rica ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires au Costa Rica ;
  3. Analyser les relations commerciales (importations, exportations, IDE) du Costa Rica avec le pays de l’étudiant ;
  4. Connaitre les accords de libre-échange du Costa Rica ;
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché costaricien ;
  6. Étudier le profil des entreprises costariciennes.

Exemple :
Le commerce international et les affaires au Costa Rica :
Cours Master : commerce international et affaires au Costa Rica

Formation online (cours, master, doctorat) : Affaires en Amérique centrale

Étudiant africaine, affaires internationales (Cours, Master, Doctorat)

L’UE « Commerce international et affaires au Costa Rica » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Masters (MIB) : affaires en Amérique, affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : affaires américains, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Cours : affaires en Amérique centrale.

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Costa Rica Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Costa Rica.

  1. Crédits de l’UE « Le commerce international et les affaires au Costa Rica » : 1
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : une semaine.

Le commerce international et les affaires au Costa Rica.

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accès préférentiel et les accords de libre-échange du Costa Rica.

  1. Le Costa Rica et l’espace économique latino-américaine ;
  2. Le Système d’intégration centraméricain (SICA)
    1. Le Marché commun centraméricain (MCCA) -intégré au SICA-.
  3. L’Association des États de la Caraïbe (AEC) ;
  4. Le Système économique latino-américain (SELA) ;
  5. Le Projet Mésoamérique ;
  6. Les accords commerciaux avec le Mexique, la CARICOM, les États-Unis, Panama, le Chili, l’Association européenne de libre-échange (AELE) ;
  7. L’accord de libre-échange (ALE) Costa Rica-Singapour ;
  8. L’accord de libre-échange Chine-Costa Rica ;
  9. L’accord de libre-échange Canada-Costa Rica ;
  10. L’accord de libre-échange République dominicaine-Amérique centrale (Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua) ;
  11. L’accord de libre-échange République dominicaine-Amérique centrale-États-Unis (CAFTA-DR) ;
  12. L’accord de libre-échange Costa Rica-Colombie ;
  13. L’accord de libre-échange Corée du Sud-Amérique centrale (Costa Rica, El Salvador, Honduras, Nicaragua, Panama) ;
  14. L’accord de libre-échange Mexique-Amérique centrale (Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua) ;
  15. L’accord de libre-échange Panama-Costa Rica ;
  16. L’accord de libre-échange et d'intégration économique du Royaume-Uni - Amérique centrale ;
  17. L’accord de libre-échange Chili-Costa Rica ;
  18. L’accord de libre-échange Costa Rica-Pérou ;
  19. L’accord d’association Union européenne-Amérique centrale ;
  20. La Banque centroaméricaine d’intégration économique ;
  21. L’Association latino-américaine d’intégration (ALADI) (Observateur) ;
  22. Candidat à l’adhésion a l’Alliance du Pacifique.

Exemple :
Système d’intégration centraméricain (SICA) : le Belize, le Costa Rica, Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua et le Panama

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

Formation online (cours, master, doctorat) : Intégration latino-américaine

Exemple :
Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique...)-Amérique centrale (Panama, Guatemala, Salvador, Costa Rica, Nicaragua, Honduras)

La République du Costa Rica.

  1. Les frontières de la République du Costa Rica : le Nicaragua, la Colombie et le Panama ;
  2. La langue officielle du Costa Rica : l’espagnol ;
  3. La capitale costaricienne : San José ;
  4. La population costaricienne : 4,9 millions d’habitants ;
  5. La superficie du Costa Rica : 51 100 kilomètres carrés ;
  6. Le Costa Rica est le pays le plus stable politiquement en Amérique latine (Banque mondiale) ;
  7. La République du Costa Rica est l’une des plus anciennes démocraties de l’Amérique ;
  8. Le Costa Rica n’a pas d’armée ;
  9. Le Costa Rica a obtenu son indépendance de l’Espagne en 1821 ;
  10. L’abolition de l’esclavage au Costa Rica : 1824 ;
  11. La diaspora africaine costaricienne : 0,1 million d’afro-américains (3 % de la population).

La religion : le christianisme (le catholicisme : 77 % de la population costaricienne).

Le Costa Rica appartient à la civilisation chrétienne occidentale - américaine - Latino-américaine.

Les grandes villes du Costa Rica.

  1. San José (la capitale du Costa Rica) est la quatrième plus grande ville de l’Amérique latine avec la meilleure qualité de vie (The Economist) ;
  2. Heredia : Free zone Global Park, Sykes, IBM, Hospira, Boston Scientific, Baxter Amérique Services etc ;
  3. Alajuela occupe la première place au Costa Rica dans la production de café et de canne à sucre ;
  4. Puerto Limon est le plus grand port au Costa Rica.

Formation online : Christianisme et affaires (catholicisme, protestantisme)

L’une des raisons pour le développement économique de la République du Costa Rica a été la libéralisation du commerce international.

L’économie costaricienne.

  1. Le Costa Rica se positionne comme une destination clé pour les opérations des entreprises multinationales liées a la fabrication avancée, les dispositifs médicaux et les services ;
  2. La République du Costa Rica est la première de l’Amérique latine pour sa stabilité politique (Indicateurs de développement globaux, Banque mondiale) ;
  3. 200 entreprises mondiales ont choisi le Costa Rica comme lieu d’établissement ;
  4. Le Costa Rica dispose d’un système juridique solide qui administre le pouvoir judiciaire, qui garantit le droit ;
  5. À l’étude la Banque mondiale pour les indicateurs globaux de gouvernance, le Costa Rica se classe en premier lieu au sein de l’Amérique latine pour la stabilité politique ;
  6. Le produit intérieur brut réel costaricien a augmenté à un taux de croissance annuelle composé de 5,3 % depuis 1991 ;
  7. Le Costa Rica est l’un des pays les plus compétitifs en Amérique latine pour les entreprises de services ;
  8. Le Costa Rica est l’un des endroits les plus compétitifs, surtout les plus grandes économies de l’Amérique latine (le Brésil, le Mexique et le Chili) ;
  9. Le secteur tertiaire a connu une croissance au cours des dix dernières années, à partir d’une entreprise en 1995, à 95 entreprises et 28 416 employés ;
  10. Le montant total des investissements directs étrangers (IDE) a augmenté de 22 % en moyenne chaque année depuis 2000 ;
  11. L’investissement direct étranger par habitant = 448 dollars ;
  12. Le produit intérieur brut par habitant du Costa Rica est sept fois plus élevé que la République populaire de Chine ;
  13. Le Costa Rica est devenu un lieu important pour les entreprises des États-Unis, ainsi que d’un emplacement stratégique pour les entreprises européennes ;
  14. La monnaie costaricienne : le Colon ;
  15. Intel Costa Rica a commencé des opérations en mars 1998, actuellement dispose de deux fabriques de manufacture et un centre de distribution. Intel Costa Rica représente, en moyenne, 20 % des exportations costariciennes.

Exemple :
Accord de libre-échange Mexique-Costa Rica

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

Le commerce international (exportations, importations) Costaricien.

  1. La République du Costa Rica est le quatrième exportateur mondial de haute technologie ;
  2. Les exportations du Costa Rica : 8 847 milliards de dollars ;
  3. Les principaux produits d’exportation du Costa Rica sont les circuits intégrés, les équipements médicaux, les bananes, les ananas, le café, les melons, les plantes ornementales, le sucre, les textiles, les composants électroniques, les équipements médicaux ;
  4. Les principaux marchés d’exportation du Costa Rica sont les États-Unis 23,9 %, les Pays-Bas 13,3 %, la Chine 12,9 %, le Royaume-Uni 5 %, les États-Unis mexicains 4,9 % ;
  5. Les importations du Costa Rica : 10,87 milliards de dollars ;
  6. Les principaux produits d’importation du Costa Rica sont les matières premières, les produits de consommation, les biens d’équipement, le pétrole ;
  7. Les principaux fournisseurs internationaux du Costa Rica sont les États-Unis 42,7 %, le Mexique de 6,9 %, le Venezuela 6,3 %, le Japon de 5,4 %, la Chine 4,7 %, le Brésil 4,2 % ;
  8. Les accords de libre-échange (ALE) de l’Amérique centrale : le Système d’intégration centraméricain, les États-Unis, le Panama, la République dominicaine, le Chili, l’Union européenne.

Les accords commerciaux et l’accès préférentiel à des marchés depuis le Costa Rica : les États-Unis d’Amérique, le Panama, la CARICOM, la République dominicaine, le Chili, le Canada et le Mexique.

Les accords commerciaux en négociation.

  1. L’accord de libre-échange Costa Rica-Singapour ;
  2. L’accord de libre-échange Costa Rica-Pérou ;
  3. Costa Rica-Venezuela.

Exemple :
Accord de libre-échange États-Unis - Amérique centrale (Panama, Guatemala, Salvador, Costa Rica, Nicaragua, Honduras)

Exemple :
Accord de libre-échange Chili-Amérique centrale (Panama, Guatemala, Salvador, Costa Rica, Nicaragua, Honduras)

Exemple :
Accord de libre-échange Canada-Costa Rica

Exemple :
Accord de libre-échange Chine-Costa Rica



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page