Coopération économique Corée-Afrique

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : le Partenariat de coopération économique Afrique-Corée du Sud (KOAFEC).

  1. L’approche au Partenariat de coopération économique Corée-Afrique
  2. La Conférence de coopération économique Corée du Sud-Afrique (KOAFEC)
  3. Les principaux domaines de coopération entre l’Afrique et la Corée du Sud
  4. La Déclaration commune de la Conférence ministérielle KOAFEC 2012
  5. La Déclaration conjointe sur la coopération économique Corée-Afrique

Les objectifs de l’unité d’enseignement « le Partenariat de coopération économique Afrique-Corée du Sud » sont les suivants :

  1. Comprendre les objectifs du Partenariat Afrique-Corée du Sud
  2. Analyser les domaines coopération Corée-Afrique
  3. Analyser le commerce international entre l’Afrique et la Corée du Sud
L’unité d’enseignement « La Conférence de coopération économique Corée du Sud-Afrique » fait partie :
  1. Masters : Afrique subsaharienne, Asie, Pacifique, marchés émergents, affaires internationales
  2. Doctorats professionnels (enseignement à distance) : Afrique, Asie
  3. Cours : relations internationales africaines

Les outils d’étude en Français ou Anglais Africa Korea Espagnol Africa Portugais Africa.

Crédits de l’unité d’enseignement « Coopération économique Corée du Sud-Afrique » : 0,1 ECTS

Exemple de l’unité d’enseignement - La Conférence de coopération économique Corée du Sud-Afrique (KOAFEC) :
Conférence de coopération économique Corée du Sud-Afrique (KOAFEC)

Nous croyons en l’Afrique

Description de l’unité d’enseignement (la Conférence de coopération économique Corée du Sud-Afrique).

L’objectif de la Conférence de coopération économique Corée du Sud-Afrique (KOAFEC) est de promouvoir la coopération économique entre l’Afrique et la Corée du Sud.

Les principaux domaines de coopération entre l’Afrique et la Corée du Sud sont les suivants :

  1. L’agriculture
  2. Les technologies de l’information et de la communication (TIC)
  3. Les infrastructures
  4. L’énergie
  5. Les ressources naturelles

La République de Corée du Sud est membre de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement (accords de cofinancement, la coopération technique et d’octroi de fonds de 15 millions de dollars au fonds fiduciaire de la BAD).

  1. I Conférence ministérielle KOAFEC I (Conférence de coopération économique Corée du Sud-Afrique) : 2006 (Séoul).
  2. 2007 : l’accord de coopération technique (octroie d’une donation non liée de 5 millions de dollars)
  3. 2010 : les projets de cofinancement
  4. 2012 : la Réunion ministérielle de la Conférence ministérielle sur la coopération économique entre la Corée du Sud et l’Afrique (KOAFEC)
  5. Dernier accord (2013-2014). « Croissance inclusive et verte »
  6. Partenaires : la Banque africaine de développement, le ministère de l’économie et des finances de la Corée du Sud et la Banque d’Export-Import Bank de la Corée du Sud

L’Algérie, le Bénin, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, les Comores, la République du Congo, la République démocratique du Congo, Djibouti, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée équatoriale, Madagascar, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, l’Île Maurice, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, les Seychelles, le Tchad, le Togo ou la Tunisie, entre d’autres pays, sont membres de la Conférence de coopération économique Corée du Sud-Afrique (KOAFEC).

La Conférence de coopération économique Corée du Sud-Afrique appartient à la civilisation africaine et à la civilisation bouddhiste.



Université U-EENI