EENI École d'Affaires / Business School

Transport ferroviaire en Afrique


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le transport ferroviaire en Afrique

  1. L’introduction au transport ferroviaire en Afrique
  2. La situation actuelle des infrastructures ferroviaires africaines : les défis et les opportunités
  3. Le besoin de transport ferroviaire en Afrique
  4. Vue d’ensemble des chemins de fer africains
  5. L’analyse des systèmes ferroviaires au Botswana, au Cameroun, au Kenya, à Madagascar, au Maroc, au Sénégal, en Tanzanie et en Zambie.
  6. Les modèles de gestion des chemins de fer en Afrique
  7. Les projets de nouveaux chemins de fer africains

Exemples - Le transport ferroviaire en Afrique :
Transport ferroviaire en Afrique (Master Doctorat) Systèmes ferroviaires africains : Cameroun, Madagascar, Maroc, Sénégal

Formation online (Course Master Doctorat) : Transport ferroviaire

Formation online (cours, master, doctorat) : Transport et logistique en Afrique

Étudiant africaine, affaires internationales (Cours, Master, Doctorat)

L’UE « Le transport ferroviaire en Afrique » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Cours de logistique :transport ferroviaire, multimodal, transport en Afrique

Diplôme (DU) : transport international

Formation online (cours, master, doctorat) : Diplôme professionnel (DU) en transport international

Masters (MIB) : transport international, transport en Afrique, affaires en Afrique, affaires internationales, commerce international, Back Office export

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : logistique mondiale, affaires africains, commerce mondial

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Cours recommandé pour tous les étudiants africains francophones : l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, les Comores, la République démocratique du Congo, la République du Congo, la Côte d’Ivoire, Djibouti, le Gabon, la Guinée, Madagascar, le Mali, Maurice, la Mauritanie, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, les Seychelles, le Tchad, le Togo et la Tunisie.

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Rail Transport in Africa ou Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France). Résumé en Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) transporte ferroviário en África Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international transporte ferroviário na África.

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains (Mali, Niger, Burkina, Sénégal, Togo, Madagascar...)

Le transport ferroviaire en Afrique

Le secteur des transports peut accélérer et intensifier les échanges en Afrique.

En particulier, le transport ferroviaire, en raison de son efficacité énergétique, de la réduction des émissions de gaz à effet de serre et des coûts de transport par tonne-kilomètre, devrait jouer un rôle important dans le transport sur de longues distances en Afrique.

Cependant, la situation actuelle des infrastructures ferroviaires est très mauvaise dans de nombreux pays africains. Cette lacune a réduit le potentiel des systèmes ferroviaires africains à jouer un rôle actif dans le développement économique.

En fait, la partie de marché du transport ferroviaire dans la plupart des pays du continent africain représente moins de 20 % du volume total du transport de fret.

À quelques exceptions près (principalement en Afrique du Sud et en Afrique du Nord), les chemins de fer africains sont clairement en retard sur ceux de la plupart des autres régions du monde.

  1. Nombre total de lignes de chemin de fer en Afrique : 82 000 km
  2. Lignes ferroviaires opérationnelles en Afrique : 84 % du total.
  3. Nombre total de passagers en Afrique : 500 millions de personnes.
  4. Mouvement du fret total en Afrique : 290 millions de tonnes.

L’absence d’investissements dans les infrastructures en Afrique et l’absence d’un cadre institutionnel propice à son développement sont deux des principales raisons de cette situation.

Le transport ferroviaire est essentiel au développement économique de l’Afrique et, s’il n’est pas bien développé, l’Afrique n’exploitera son potentiel pour exploiter ses abondantes ressources naturelles et sa richesse.

Les facteurs clés :

  1. Les principales régions métropolitaines d’Afrique (chemins de fer de voyageurs)
  2. Les zones densément peuplées et les corridors de transport africains (gros volumes de fret ou de passagers)
  3. Les corridors depuis les ports africains aux marchés intérieurs (trains de marchandises qui transportent des matériaux dans des conteneurs ou en grande quantité depuis / vers des ports sur de longues distances)
  4. Les bassins miniers (transport de minéraux et d’autres matières premières vers les ports d’exportation africains)

Avantage : l’augmentation du commerce interrégional africain.

L’analyse des systèmes ferroviaires au Botswana, au Cameroun, au Kenya, à Madagascar, au Maroc, au Sénégal, en Tanzanie et en Zambie.

Portail africain de l’EENI

  1. Transport maritime
  2. Le corridor de croissance Asie-Afrique
  3. Le droit international du transport ferroviaire
  4. L’Union internationale des chemins de fer (UIC)
  5. La Convention COTIF
  6. L’Organisation pour la Coopération des Chemins de Fer (OSJD)

Adaptation des masters et du doctorat en affaires internationales proposés par l’EENI pour les étudiants de :

L’Afrique de l’Ouest : le Bénin (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Bénin, le Burkina Faso (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Burkina Faso, la Côte d’Ivoire (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Côte d’Ivoire, la Guinée (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Guinée, le Mali (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Mali, le Niger (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Niger, le Sénégal (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Sénégal et le Togo (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Togo.

L’Afrique centrale : le Burundi (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Burundi, le Cameroun (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Cameroun, le Gabon (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Gabon, la Centrafricaine (Master, Doctorat, Affaires) République centrafricaine, la République du Congo (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) République du Congo, la République démocratique du Congo (Affaires Master Doctorat) République démocratique du Congo, le Rwanda (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Rwanda et le Tchad (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Tchad.

L’Afrique de l’Est : Djibouti (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Djibouti, les Comores (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Comores, Madagascar (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Madagascar, Maurice (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) L’Île Maurice et les Seychelles (Afrique, Master Doctorat) Seychelles.



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page