EENI École d'Affaires / Business School

Accords de libre-échange de l’UE



Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : les accords de libre-échange (ALE) de l’Union européenne.

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

  1. L’introduction aux accords commerciaux de l’Union européenne ;
  2. Les règles d’origine applicables aux accords préférentiels de l’UE
    1. Les règles d’origine préférentielles de l’UE
      1. Les biens entièrement obtenus/ suffisamment transformés ;
      2. Le opérations minimales ;
      3. Le cumul ;
      4. La tolérance ou de minimis ;
      5. Le transport direct ou manipulation non standard ;
      6. Le remboursement des droits (Drawback).
    2. Les règles d’origine non préférentielles de l’UE
      1. Preuve d’origine : FORM A (SPG), EUR MED, EUR 1.
  3. Le Système de préférences généralisées (SPG) de l’UE ;
  4. Les accords de partenariat économique (APE) de l’UE ;
  5. Les accords de libre-échange (ALE) de l’Union européenne ;
  6. Les régimes commerciaux autonomes de l’UE ;
  7. Les unions douanières ;
  8. Les processus de négociations bilatérales et régionales.
    1. Le Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement (TTIP) avec les États-Unis.

Les objectifs de l’UE « Les accords de libre-échange (ALE) de l’Union européenne » sont les suivants :

  1. Connaitre les accords commerciaux préférentiels de l’UE avec les pays tiers ;
  2. Savoir appliquer les règles d’origine des différents accords ;
  3. Analyser les différents accords existants : les accords de libre-échange, les accords de partenariat économique, les unions douanières, etc.

Exemple :
Le Système de préférences généralisées (SPG)
Système préférences généralisées SPG UE. Schème GSP+ (Union européenne) Le régime Tout sauf les armes

Formation online (cours, master, doctorat) : Relations internationales de l’Union européenne

Étudiants Europe France Belquique, Master / Doctorat, affaires

L’UE « Les accords de libre-échange (ALE) de l’Union européenne » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Masters (MIB) : affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : affaires européennes, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Cours (DU) : relations internationales de l’UE.

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais European Union Free Trade Agreements Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Acuerdos de la UE.

Adaptation des masters et du doctorat en affaires internationales aux étudiants de la France (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) France, la Belgique (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Belgique et le Luxembourg (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Luxembourg.

Les accords de libre-échange de l’UE :

Accords de partenariat et les accords de libre-échange de l’Union européenne (cours master doctorat)

  1. L’Union européenne-Communauté andine (ALE avec le Pérou et la Colombie, 2012) ;
  2. L’Accord de libre-échange Union européenne-MERCOSUR (pas en vigueur) ;
  3. L’Accord de libre-échange Union européenne-Chili (accord d’association, 2005) ;
  4. L’Accord de libre-échange Mexique-Union européenne (accord de partenariat économique, de coordination politique et de coopération, 2000) ;
  5. L’Accord d’association Union européenne-Amérique centrale ;
  6. L’espace économique européen (Union européenne-Association européenne de libre-échange) ;
  7. L’Accord de libre-échange Union européenne-Corée du sud (2015) ;
  8. L’ASEAN-Union européenne ;
  9. L’Union européenne-Conseil de coopération du Golfe (CCG) ;
  10. L’Union douanière Turquie-Union européenne ;
  11. L’Inde-Union européenne ;
  12. L’Albanie : l’accord de stabilisation et d’association (2006) ;
  13. L’Andorre : l’union douanière (1991) ;
  14. La Bosnie-Herzégovine : l’accord de stabilisation et d’association (2015) ;
  15. Les Îles Féroé : l’accord commercial (1997) ;
  16. La Géorgie : l’accord d’association (2016) ;
  17. Kosovo : l’accord de stabilisation et d’association (2016) ;
  18. La Macédoine : l’accord de stabilisation et d’association (2004) ;
  19. La Moldavie : l’accord d’association (2016) ;
  20. Le Monténégro : l’accord de stabilisation et d’association (2010) ;
  21. Saint-Marin : l’union douanière (1992) ;
  22. La Serbie : l’accord de stabilisation et d’association (2013) ;
  23. L’Ukraine : l’accord de libre-échange approfondi et complet (2016) et l’accord d’association (2014) ;
  24. L’Arménie : l’accord de collaboration et de coopération (1999) ;
  25. L’Azerbaïdjan : l’accord de collaboration et de coopération (1999) ;
  26. Le Cameroun : l’accord de partenariat économique intérim (2009) ;
  27. Le Ghana : l’accord de partenariat économique appliqué à titre provisoire (2016) ;
  28. Le Canada : l’accord économique et commercial (CETA) (2016) ;
  29. L’Équateur : l’accord sur le commerce appliqué à titre provisoire (2017) ;
  30. L’Irak : l’accord de collaboration et de coopération (2012) ;
  31. Le Kazakhstan : l’accord de collaboration et de coopération renforcée (2016) ;
  32. La Papouasie-Nouvelle-Guinée (2011) et les Fidji : l’accord d’association provisoire ;
  33. L’Afrique du Sud : l’accord intérim de commerce, développement et coopération (2000) ;
  34. Madagascar, les Maurice, les Seychelles et le Zimbabwe: l’accord de partenariat économique (2009) ;
  35. La Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) : l’accord de partenariat économique appliqué à titre provisoire (2016) ;
  36. L’Accord de partenariat économique appliqué à titre provisoire Union européenne-Côte d’Ivoire (2016) ;
  37. L’Union européenne-CARIFORUM (accord de partenariat économique) ;
  38. L’Accord d’association Union européenne (UE)-Algérie (2005) ;
  39. L’Accord d’association avec l’Égypte (2004) ;
  40. L’accord d’association avec Israël (2000) ;
  41. L’Accord d’association avec la Jordanie (2002) ;
  42. L’Accord d’association intérim avec le Liban (2003) ;
  43. L’Accord d’association avec le Maroc (2000) ;
  44. L’accord d’association avec l’Autorité Palestine (1997) ;
  45. L’accord de coopération avec la Syrie (1977) ;
  46. L’accord d’association avec la Tunisie (1998) ;
  47. L’accord de libre-échange Union européenne-Vietnam ;
  48. L’accord de libre-échange Union européenne-Singapour ;
  49. L’accord de libre-échange Union européenne-Japon ;
  50. L’accord de libre-échange Union européenne-Norvège ;
  51. L’accord de libre-échange Union européenne-Islande ;
  52. L’accord de libre-échange Union européenne-Suisse-Liechtenstein ;
  53. L’accord de libre-échange et intégration économique Union européenne-États du Pacifique (Fidji, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Îles Salomon) ;
  54. L’accord de libre-échange Union européenne-Pays et territoires d'outre-mer (PTOM) : Bermudes, Territoire britannique de l'océan Indien, Îles Vierges britanniques, Îles Caïmans, Malvinas (îles Falkland), Géorgie du Sud et îles Sandwich du Sud, Polynésie française, Terres australes françaises, Groenland, Montserrat, Antilles néerlandaises, Aruba, Nouvelle-Calédonie, Pitcairn, Territoire britannique d'outre-mer de Sainte-Hélène, Ascension et Tristan de Acuña, Anguilla, Saint-Pierre-et-Miquelon, Îles Turques et Caïques, Wallis et Futuna.

Exemple :
Les accords de libre-échange de l’Union européenne (Europe)
Règles d’origine du Système préférences généralisées SPG UE. Schème GSP+ (Union européenne)

Les accords de libre-échange (ALE) de l’Union européenne.

La politique commerciale commune représente un pilier des relations internationales de l’Union européenne ; elle est fondée sur un groupe de règles uniformes en raison de l’union douanière et du tarif douanier commun en administrant les relations internationales des pays de l’Union européenne avec les pays tiers.

Les outils de défense commerciale et d’accès aux marchés internationaux visent spécialement à protéger les entreprises de l’Europe contre les obstacles techniques au commerce international.

L’Union européenne conserve son obligation en faveur du système multilatéral qu’offre les moyens d’éliminer les obstacles techniques au commerce (OTC) (Organisation mondiale du commerce - programme de Doha).

L’Union européenne doit promouvoir la libéralisation du commerce international dans le cadre de ses relations bilatérales dont les accords de libre-échange sont le « leit motiv ».

Les accords de libre-échange (ALE) de l’Union européenne ont l’avantage de pouvoir couvrir des domaines du commerce international qui ne sont couverts ni par une règlementation internationale ni par l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Exemple :
Accord économique Union européenne (France, Belgique)-Canada

Les partenaires de commerce international à privilégier sont les pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), la Corée du Sud, l’Inde, les pays du MERCOSUR, la Russie, les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et la République populaire de Chine (RPC).

Les pays bénéficiaires des accords de libre-échange de l’Union européenne : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, Chypre, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède.

Les accords de libre-échange (ALE) de l’Union européenne font partie de la stratégie d’interaction entre l’espace économique européen de la civilisation occidentale et les autres civilisations.

Exemple :
Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique...)-Chili

Exemple :
Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique...)-Amérique centrale (Panama, Guatemala, Salvador, Costa Rica, Nicaragua, Honduras)

Exemple :
Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique...)-Corée du Sud

Exemple :
Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique...)-Mexique

Exemple :
Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique...)-Colombie-Pérou

Exemple :
Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique)- États-Unis TTIP

Exemple :
Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique...)-Communauté andine (Pérou, Colombie, Équateur, Bolivie)

Exemple :
Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique...)-Association des nations de l'Asie du Sud-est (ASEAN)

Exemple :
Accord sur le commerce Union européenne (France, Belgique)-Chine

Exemple :
Les accords entre l’Union européenne et les pays membres de l’Association sud-asiatique pour la coopération régionale (ASACR)
Accord de libre-échange Association sud-asiatique pour la coopération régionale (SAARC)-Union européenne



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page