Ahimsa (non-violence) et affaires

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : le principe d’Ahimsa (Non-violence) et les affaires internationales.

Ahimsa affaires

  1. L’approche au concept jaïniste et hindouiste d’Ahimsa (non-violence)
  2. La compatibilité du principe Ahimsa avec les religions du monde
  3. Ahimsa comme pilier de l’éthique mondiale
  4. Ahimsa en pensées, paroles et actions.
  5. Personnalités qui ont appliqué, ou ils appliquent, le principe Ahimsa (non-violence) :
    1. Son Excellence Reem Al Hashimy (Ministre d’État des Émirats arabes unis. Musulmane)
    2. Mahatma Gandhi (Inde. Hindouisme)
    3. Dalaï-lama et Aung San Suu Kyi (Prix Nobel. Birmanie. Bouddhisme)
    4. Tawakkol Karman (Prix Nobel de la paix. Yémen. Musulmane)
    5. León Tolstói (Écrivain. Russie. Orthodoxe)
    6. Ellen Johnson Sirleaf (présidente de la Libéria. Libéria. Chrétienne)
    7. Henry David Thoreau (Philosophe. États-Unis)
    8. Albert Schweitzer (Philosophe et médecin, prix Nobel de la paix. Allemagne. Chrétien)
    9. Martin Luther King (Prix Nobel de la paix. États-Unis. Chrétien)
    10. Desmond Tutu (Prix Nobel de la paix. Afrique du Sud. Chrétien)
  6. Ahimsa et les affaires
  7. Les implications pour les entreprises et le marketing international
  8. Analyse de quelques femmes et hommes d’affaires qu’appliquent des stratégies Ahimsa dans ses entreprises :
    1. Alhaji Aliko Dangote (Fondateur du groupe Dangote. Nigeria. Musulman)
    2. Cheik Mohamed Bin Issa Al Jaber (chef d’entreprise et le philanthrope. Arabie saoudite. Musulman)
    3. Anas Sefrioui (Fondateur du groupe immobilier Addoha. Maroc. Musulman)
    4. Cyrus S. Poonawalla (Fondateur Institut Serum. Inde. Zoroastrien)
    5. Muhammad Yunus (banquier et prix Nobel. Bangladesh. Musulman)
    6. Senapathy Gopalakrishnan (Fondateur d’Infosys. Inde. Hindouiste)
    7. Reginald Mengi (chef d’entreprise et le philanthrope. Tanzanie. Musulman)
    8. Nusli Wadia (directeur du groupe Wadia. Inde. Zoroastrien)
    9. Adi Godrej (directeur du groupe Godrej. Inde. Zoroastrien)
    10. Vladimir Potanin (Fondateur du groupe Interros. Russie. Orthodoxe)
    11. Amancio Ortega (Fondateur d’Inditex. Espagne. Chrétien)
    12. Thomas Monaghan (Fondateur de Pizza Hut. États-Unis. Chrétien)
L’unité d’enseignement « Le principe d’Ahimsa - Non-Violence » fait partie :
  1. Doctorat professionnel en éthique mondiale, religions et affaires
  2. Master professionnel en commerce international (MIB)

Outils d’étude en Fr ou En Ahimsa Non Violence Es No Violencia.

Description de l’unité d’enseignement - le principe d’Ahimsa (Non-Violence) :

Le principe d’Ahimsa, la non-violence : l’un des piliers de l’éthique mondiale.

Le principe d’Ahimsa (Non-Violence) est peut-être l’un des principes les plus puissants et beaux de l’humanité. Et bien sûr est l’un des principes de l’éthique mondiale.

« La vie de Ramakrishna a été une leçon de d’Ahimsa (Non-Violence). Son amour ne connaît pas de frontière géographique ou d’autres.

Que son amour divin être une source d’inspiration pour tous. » Mahatma Gandhi.

Remarque. La main ouverte, utilisée dans la « Vision Ahimsa EENI », représente le symbole jaïniste « Ahimsa », nous l’avons incorporée avec tout notre respect et honneur au jaïnisme, une des religions qui a sûrement le plus développé le concept de la non-violence. Si nous appliquons la vision Ahimsa avec le principe zoroastrien, nous obtenons la non-violence en pensées, en paroles et en actions.

Cette vision élargie de l’Ahimsa est le principe directeur de notre École Supérieure de Commerce International.

Ahimsa doit être compris comme un concept vaste, Ahimsa c’est la non-violence physique. Ahimsa est une attitude active et non passive.

Ahimsa : ne pas mentir, l’honnêteté (clients, partenaires, employeurs), la maitrise de soi, la véracité, l’intégrité, le respect de toute vie (la terre, les animaux et les plantes), la justice, l’absence de corruption, la responsabilité sociale, la philanthropie, l’égalité entre les hommes et les femmes...

Ahimsa a ses droits et ses obligations.

« Si vous restez neutre quand l’injustice règne, votre chemin est celui de l’oppresseur » Desmond Tutu.

Ahimsa, c’est aussi ne pas mentir, c’est l’honnêteté avec nos clients, partenaires et employeurs...

Nous condamnons toute forme de violence

Gopalakrishnan
Ahimsa Honnêteté

Le concept Ahimsa a ses racines dans l’hindouisme.

« Ahimsa, la non-violence, vient de la force et la force vient de Dieu et non pas de l’homme. Ahimsa vient toujours de l’intérieur » Gandhi..

Toutes les religions partagent le principe de la non-violence. Peut-être le jaïnisme a développé ce concept plus que d’autres religions. Les quakers ont joué un rôle fondamental en l’abolition de l’esclavage.

« Dans mon cœur, je porte l’espoir que je peux contribuer à la paix mondiale » Albert Schweitzer.

Dalaï-lama

Les bouddhistes, Dalaï-Lama et Aung San Suu Kyi, sont les leaders mondiaux en faveur de la paix.

Ahimsa bouddhisme

« Tous les êtres veulent leur propre bonheur. Celui qui cherche son bonheur, n’a pas recours à la violence, il atteindra le bonheur après la mort. » Udana II-III / Buddha.

« Mon enseignement est semblable à d’autres... Les forts ne meurent pas de causes naturelles. Ce sera le point de départ de ma doctrine » TAO TE KING XLII.

« Avec la violence vous pouvez tuer l’imposteur, mais vous ne pouvez pas tuer le mensonge, ni établir la vérité... La haine ne peut pas cacher la haine : seul l’amour peut faire » Martin Luther King.

« Connecter la pensée est la meilleure espérance pour le progrès et pour l’existence réussie et pacifique pour les générations futures » Son Excellence Reem Al Hashimy.

Tawakkol Karman est la première femme arabe à recevoir le prix Nobel de la paix.

Henry Thoreau éthique

Si nous examinons le principe Ahimsa en appliquant les principes zoroastriens (les bonnes pensées, les bonnes paroles, les bonnes actions) :

A) Ahimsa doit être présent dans nos pensées :

Résultats : la maitrise de soi, la véracité, l’honnêteté, l’intégrité, la non-avidité, le respect

Toute « partie pensante « de l’entreprise devrait pratiquer ahimsa. Et devrait propager ce concept dans toutes les directions (fournisseurs, clients, employés, distributeurs...). Par exemple :

  1. Tous les plans de marketing et d’affaires devraient être conçus sous la vision de l’ahimsa
  2. La conception du produit doit être Ahimsa : ne pas changer la vie des cycles de produits, la qualité, les mesures de sécurité, le respect de la diversité religieuse (Certificats Halal, Kosher...), développer des produits pour toute l’humanité, pas seulement pour les segments avec un pouvoir d’achat élevé..
  3. Politique des prix équitables
  4. ...

Cyrus S. Poonawalla
Ahimsa Marketing

Reginald Mengi (Tanzanie) a été décerné avec le Prix affaires pour la paix.

b) Nos paroles doivent être « Ahimsa » :

Résultats : ne pas mentir, ne pas calomnier, aucun faux serment...

Application du principe de l’Ahimsa dans les mots exprimant les « pensées Ahimsa de l’entreprise ».

  1. Politique de marketing et de communication véridique : fondée sur le vrai, ne pas se baser sur le mensonge
  2. Contrats, conventions, codes de conduite...
  3. ...

Wadia
non-violence marketing

C) Nos actions doivent être « Ahimsa » :

Résultats : pas de violence physique, ne pas tuer, le respect de l’environnement, la charité, la philanthropie...

« Toute forme de violence ou de force dans la poursuite des objectifs économiques doit être rejetée (l’esclavage au travail, le travail forcé, le travail des enfants, les châtiments corporels) » Déclaration pour une éthique mondiale.

Godrej
Ahimsa philanthropie

Ahimsa, c’est le respect de toute vie : humains, animaux, plantes, environnement.

  1. Le principe d’humanité
  2. Protection des droits de l’homme en nos entreprises, partenaires, employés, fournisseurs...

Si nous allons explorer le principe d’Ahimsa en appliquant la vision jaïniste (« ne pas tuer tout être vivant »), nous pouvons étendre le principe d’Ahimsa aux animaux, aux plantes et à notre terre.

Ahimsa jaïnisme

Ahimsa, c’est aussi l’égalité entre les hommes et les femmes.

Mohamed Yunus
Ahimsa Islam

Ahimsa est aussi le respect pour la justice et la primauté du droit :

  1. La responsabilité, la rectitude, la transparence, l’équité.
  2. Le respect des règles, de la législation nationale et du droit international en vigueur
  3. La forte rectitude morale et l’honnêteté est une caractéristique des sikhs
  4. Ellen Johnson Sirleaf (prix Nobel de la paix)

Ahimsa sikhs

Tolerance sikhs

Ahimsa dit aussi non à la corruption et aux pratiques malhonnêtes.

La corruption, les accords de collusion, le piratage des brevets et l’espionnage industriel...

L’éthique mondiale et les instruments juridiques seront les piliers qui nous permettront d’éradiquer la corruption.

Ahimsa, c’est aussi la responsabilité sociale et la philanthropie.

Alhaji Aliko Dangote
Alhaji Aliko Dangote

Vladimir Potanin
Ahimsa orthodoxe

Amancio Ortega (Espagne) - le troisième personne la plus riche du monde
Ahimsa Catholique

« La charité pratiquée comme un devoir, sans attendre une récompense, à l’endroit approprié et au moment approprié et à la personne qui en a besoin est dite être satwwica » Bhagavad-Gîtâ XVII-20.

Ahimsa est également la règle d’or ou l’« éthique de la réciprocité ».

La « règle d’or » se trouve dans presque toutes les religions du monde. C’est la pierre angulaire de l’éthique confucéenne. Dans les analectes elle est cité trois fois :

« Bienveillance... C’est de ne pas faire aux autres ce que vous ne voudriez pas fait pour vous » Analectes XII-1.

D’autres versions de la règle d’or.

  1. Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi faites-le aussi pour eux » Jésus
  2. « Les hommes doués d’intelligence et purifiés doivent toujours traiter les autres comme eux-mêmes souhaitent être traités » Mahabharata 13, 115-22 (hindouisme)
  3. « Ne fais pas aux autres ce qui te cause de la douleur si on te le fait. » Udana V (« Le vénérable Sona ») - bouddhisme
  4. « Nous devons traiter les autres comme nous voulons que les autres nous traites » Parlement des religions
  5. « Ce que vous ne souhaitez pas que l’on vous fasse, ne le faites pas aux autres » Manifeste pour l’éthique économique mondiale

Règle d’or éthique

« La règle d’or de Domino Pizza est de traiter les autres comme vous voulez être traité » Thomas Monaghan.

Éthique, religions et affaires.



EENI École Supérieure de Commerce International