EENI École d'Affaires / Business School

Affaires au Canada, Québec


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires au Canada. L’économie canadienne.

  1. L’introduction au Canada ;
  2. L’économie canadienne
    1. Les avantages concurrentiels du Canada.
  3. Le commerce international canadien
    1. Les négociations et les accords commerciaux du Canada.
  4. L’investissement direct étranger au Canada ;
  5. Étude de cas : les secteurs industriels canadiens :
    1. L’aérospatiale ;
    2. L’industrie agroalimentaire ;
    3. L’automobile ;
    4. Les logiciels.
  6. Faire des affaires au Québec ;
  7. Faire des affaires à Toronto (Ontario) ;
  8. Étude de cas : le corridor de l’Asie-Pacifique ;
  9. L’accès au marché canadien ;
  10. Le plan d’affaires pour le Canada.

Cours Master : commerce international et affaires au Canada

Les objectifs de l’UE « Commerce international et affaires au Canada » sont :

  1. Apprendre à faire des affaires au Canada ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires au Canada ;
  3. Analyser les relations commerciales du Canada avec le pays de l’étudiant ;
  4. Connaitre les accords commerciaux du Canada ;
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché canadien ;
  6. Étudier le profil des entreprises canadiennes.

Exemple de l’unité « faire des affaires au Canada » :
Canada commerce international

Étudiants Europe France Belquique, Master / Doctorat, affaires

L’UE « Commerce international et affaires au Canada » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School :

Doctorat : commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Masters : affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Canada Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Canada.

  1. Crédits de l’UE « Commerce et affaires au Canada » : 2
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : deux semaines.

Canada (Master Doctorat Affaires) Masters et doctorat en affaires internationales adaptés aux étudiants québécois.

Le commerce global et les affaires au Canada.

Le Canada est l’une des économies les plus dynamiques au monde.

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accès préférentiel et les accords de libre-échange du Canada :

  1. Le Canada et l’espace économique nord-américain ;
  2. L’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) ;
  3. L’APEC ;
  4. L’Accord sur le commerce global et économique Canada-UE ;
  5. L’Accord de partenariat transpacifique ;
  6. L’accord AELE-Canada ;
  7. L’accord de coopération économique ASEAN-Canada ;
  8. L’accord global de partenariat économique Inde-Canada ;
  9. L’accord de libre-échange Chili-Canada ;
  10. L’accord de libre-échange Canada-Costa Rica ;
  11. L’accord commercial Caraïbes - Canada ;
  12. L’accord de libre-échange Colombie-Canada ;
  13. L’accord de libre-échange Canada-Jordanie ;
  14. L’accord de libre-échange Canada-Panama ;
  15. L’accord de libre-échange Pérou-Canada ;
  16. L’accord de libre-échange Canada-Honduras ;
  17. L’accord de libre-échange Royaume-Uni - Canada ;
  18. L’accord de libre-échange Canada-Corée du Sud ;
  19. L’accord de libre-échange Canada-Israël ;
  20. Le Conseil de coopération régionale ;
  21. L’Association des États de la Caraïbe - pays observateur ;
  22. Le SICA - pays observateur ;
  23. L’Alliance du Pacifique - pays candidat.

Accord économique Union européenne (France, Belgique)-Canada

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

  1. L’OMC
    1. L’Accord général sur le commerce des services ;
    2. L’Accord sur les obstacles techniques au commerce ;
    3. L’Accord sur l’application des mesures sanitaires ;
    4. L’Accord sur l’inspection avant expédition ;
    5. L’Accord sur les sauvegardes ;
    6. L’Accord sur la facilitation des échanges.
  2. Le Bureau des Containers et du Transport Intermodal ;
  3. La Convention de Chicago (OACI) ;
  4. L’OMD
    1. La Convention de Kyoto.
  5. L’IMO
    1. La Convention sécurité des conteneurs ;
    2. La Convention d’Istanbul (non membre).
  6. La Convention douanière relative aux conteneurs ;
  7. L’IRU
    1. La Convention TIR ;
    2. Le Code sur l’arrimage sécurisé (véhicules routiers).
  8. La Chambre internationale de la marine marchande ;
  9. Siège de L’IATA.

Organisation maritime internationale (IMO) Convention pour faciliter le trafic maritime international (FAL)

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

Les organisations commerciales et économiques américaines :

  1. La BID ;
  2. La CEPALC ;
  3. L’OEA ;
  4. La Banque africaine de développement.

Les organisations mondiales :

  1. L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ;
  2. La BM ;
  3. Les NU
    1. Le Centre du commerce international ;
    2. La CNUCED ;
    3. L’OMPI ;
    4. La CNUDCI.
  4. Le FMI ;
  5. La Banque asiatique de développement ;
  6. Le PEEC ;
  7. La Commonwealth ;
  8. L’OCDE.

APEC Coopération économique pour l'Asie-Pacifique. Zone de libre-échange

  1. La population du Canada est de 35,7 millions d’habitants ;
  2. La superficie du Canada : 9 984 670 km² (est le deuxième plus grand pays au monde, le première est la Russie) ;
  3. Le Canada partage sa frontière avec les États-Unis ;
  4. La capitale canadienne est Ottawa ;
  5. La ville des affaires canadienne est Toronto ;
  6. Le Canada a deux langues officielles : le français (Québec et Montréal) et l’anglais ;
  7. Le Canada a obtenu son indépendance de la Grande-Bretagne en 1867. Depuis lors, la reine est la chef de l’État ;
  8. Abolition de l’esclavage au Canada : 1834 ;
  9. La diaspora africaine canadienne : 0,8 million d’afro-américains (2,7 % de la population canadienne).

Le Canada appartient à la civilisation chrétienne occidentale - espace nord-américain.

La religion du Canada : le christianisme (24 millions).

  1. Le catholicisme ;
  2. Le protestantisme - méthodistes.

Formation online : Christianisme et affaires (catholicisme, protestantisme)

Cours Master : Économie canadienne

L’économie canadienne.

  1. Selon le « Économiste Intelligence Unit », le Canada se classe aux premières positions des pays du G7 (le groupe des sept pays les plus industrialisés) comme la meilleure destination d’affaires ;
  2. Le Canada le cinquième producteur mondial aérospatial ;
  3. Le Canada se classe parmi les dix principaux producteurs de voitures et le troisième plus grand exportateur de produits de l’automobile ;
  4. Le Canada est l’un des cinq leaders mondiaux de la biotechnologie ;
  5. Neuf des dix plus grandes entreprises chimiques au monde ont des usines au Canada ;
  6. Le Canada est le quatrième le plus grand marché de produits pharmaceutiques au monde ;
  7. Le Canada se classe au premier rang des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en matière d’enseignement supérieur ;
  8. Ontario (Toronto) est le moteur de l’économie canadienne (42 % des exportations de produits canadiens) ;
  9. Récession économique en 2015 en raison des prix du pétrole ;
  10. La monnaie du Canada est le dollar canadien (CAD) ;
  11. L’économie canadienne est très solide ;
  12. Le Canada (membre de l’Accord Canada-États-Unis-Mexique ALÉNA et de l’APEC a accès à 443 millions de consommateurs, représentant un PIB combiné de 15 milliards de dollars ;
  13. Dix-sept des vingt grandes villes du Canada sont situées à 1,30 heures de route des États-Unis ; Vancouver, Windsor et Montréal, se trouvent à moins d’une heure de route ;
  14. Ayah Bdeir (Fondatrice de LittleBits).

Le Québec (province francophone du Canada) se situe en un point stratégique entre l’Europe et les Amériques, le Québec possède des ressources naturelles abondantes, ainsi qu’une main-d’œuvre multilingue (anglais et français) et très qualifiée.

  1. Le PIB du Québec est de 301 milliards CAD, 60 % du PIB est généré par le secteur tertiaire ;
  2. Les exportations québécoises représentant 33 % du PIB québécois ;
  3. 72 % des exportations québécois sont destinées aux États-Unis.

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

Le commerce international Canadien.

  1. Le Canada est le quatrième le plus grand exportateur de produits agricoles ;
  2. Le Canada est le plus important partenaire commercial des États-Unis ;
  3. Les secteurs de l’automobile et des télécommunications des États-Unis et du Canada sont intégrés ;
  4. Le commerce de produits et services entre le Canada et les États-Unis est de 740 milliards CAD (dollar canadien), soit un commerce international de 1,4 million de dollar par minute ;
  5. Les marchés de l’UE offrent d’extraordinaires opportunités pour le Canada. Les principales exportations du Canada vers les marchés de l’UE sont les produits chimiques d’exportation, la machinerie, le matériel du transport, les produits miniers et les produits métalliques ;
  6. La position géographique stratégique du Canada et son adhésion a l’APEC qui réduit les obstacles techniques au commerce, le Canada est bien placé pour profiter le potentiel de croissance à long terme des économies Asiatiques ;
  7. Le Canada a investi un milliard de dollars dans l’initiative de la porte d’entrée et du corridor Asie-Pacifique, pour fortifier le commerce international entre le Canada et les marchés de l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) et de la région de l’Asie-Pacifique.

Accord de libre-échange Canada-Costa Rica

Accord de libre-échange Canada-Chili

Accord de libre-échange Canada-Honduras

Accord de libre-échange Canada-Panama

Accord de libre-échange Pérou-Canada


(c) EENI Global Business School 1995-2023
Nous nutilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page