EENI École d'Affaires / Business School

Commerce et affaires en Tanzanie



Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires en Tanzanie - Dar es Salam.

  1. L’introduction à la République unie de Tanzanie Tanzanie (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) (Afrique de l’Est)
  2. L’économie tanzanienne
    1. RIPOTI YA UWEKEZAJI Tanzanie (Swahili).
  3. Le commerce international tanzanien
    1. Les procédures d’importation et d’exportation.
  4. Le port de Dar es Salam ;
  5. Les opportunités d’affaires et d’investissement en Tanzanie
    1. La banque et le financement ;
    2. La construction ;
    3. Les télécommunications ;
    4. Le tourisme ;
    5. Le transport.
  6. Étude de cas :
    1. L’agriculture tanzanienne ;
    2. L’énergie et l’exploitation minière ;
    3. L’industrie et le commerce ;
    4. Le groupe Quality limitée.
  7. L’accès au marché tanzanien ;
  8. Le plan d’affaires pour la Tanzanie.
Hommes d’affaires tanzaniens
  1. Mohammed Dewji ;
  2. Said Salim Bakhresa ;
  3. Reginald Mengi.

Les objectifs de l’UE « Le commerce international et les affaires en Tanzanie » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires en Tanzanie ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en Tanzanie ;
  3. Connaitre les accords de libre-échange de la Tanzanie ;
  4. Analyser les relations commerciales (importations, exportations, IDE) de la Tanzanie avec le pays de l’étudiant ;
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché tanzanien ;
  6. Étudier le profil d’hommes d’affaires tanzaniennes.

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires en Afrique de l’Est

Exemple :
Cours transport maritime : Port de Dar es Salam (Tanzanie)

Étudiant africain doctorat / master FOAD en affaires internationales

L’UE « Commerce international et affaires en Tanzanie » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Masters (MIB) : affaires en Afrique, affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : affaires africains, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Cours (Diplôme d’Université) : affaires en Afrique de l’Est.

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Tanzania Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Tanzania Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Tanzania.

  1. Crédits de l’UE « Les affaires en Tanzanie » : 2
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : deux semaines.

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains (Mali, Niger, Burkina, Sénégal, Togo, Madagascar...)

Commerce international et affaires en Tanzanie.

La République unie de Tanzanie : l’un des marchés pionniers africains les plus dynamiques. Un pays exportateur d’or, de café, de coton...

Formation online (cours, master, doctorat) : Transport et logistique en Afrique

Le transport et la logistique en Tanzanie
  1. Le port de Dar es Salam
    1. Le port le plus prochain pour les provinces du nord : le port de Mombasa (Kenya).
  2. Les autoroutes transafricaines :
    1. Le corridor Le Caire-Gaborone ;
    2. Le corridor nord ;
    3. Le corridor nord-sud ;
    4. Le corridor central.
  3. Le corridor de croissance Asie-Afrique.

Formation online (cours, master, doctorat) : Intégration régionale en Afrique

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accès préférentiel et les accords de libre-échange de la Tanzanie.

  1. La Tanzanie appartient à l’espace économique d’Afrique de l’Est ;
  2. La Communauté est-africaine (EAC) ;
  3. La Communauté de développement d’Afrique australe (SADC)
    1. L’accord de libre-échange Union européenne-SADC.
  4. L’Accord tripartite COMESA-EAC-SADC ;
  5. L’Initiative du bassin du Nil (NBI) ;
  6. La Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) ;
  7. La zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) ;
  8. L’Association des États riverains de l’Océan Indien (IORA) ;
  9. Union européenne-Tanzanie
    1. Le Système de préférences généralisées (SPG) ;
    2. Le Partenariat stratégique Afrique-Union européenne (Cotonou) ;
    3. Union européenne-Union douanière d’Afrique australe (SACU) ;
    4. L’accord de partenariat économique intérim Union européenne-Communauté de l’Afrique de l’Est (en négociation).
  10. L’accord de libre-échange (ALE) avec l’Inde ;
  11. Le Système global de préférences commerciales entre pays en développement (SGPC) ;
  12. États-Unis - Tanzanie
    1. États-Unis - Afrique (AGOA) ;
    2. L’Accord sur le commerce Communauté est-africaine - États-Unis.

Exemple :
Communauté est-africaine (EAC) Afrique

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

  1. L’Organisation mondiale du commerce (OMC)
    1. L’Accord général sur le commerce des services (AGCS) ;
    2. L’Accord sur les obstacles techniques au commerce (OTC) ;
    3. L’Accord sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires (MSF) ;
    4. L’Accord sur l’inspection avant expédition (PSI) ;
    5. L’Accord sur les sauvegardes (SG) ;
    6. L’Accord sur la facilitation des échanges (AFE).
  2. Le Bureau International des Containers et du Transport Intermodal (BIC) ;
  3. L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI, Convention de Chicago) ;
  4. L’Organisation mondiale des douanes (OMD)
    1. La Convention de Kyoto révisée (CKR).
  5. L’Organisation maritime internationale (IMO)
    1. La Convention internationale sur la sécurité des conteneurs (CSC) ;
    2. La Convention douanière relative à l’admission temporaire (Convention d’Istanbul) (non membre).
  6. La Convention douanière relative aux conteneurs (CCC, NU) (non membre) ;
  7. La Convention sur le transport de marchandises par mer (Règles de Hambourg, NU).

Exemple :
Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) Comores, RD Congo, Lesotho, Madagascar, Malawi, Maurice, Mozambique, Namibie...

Formation online (cours, master, doctorat) : Institutions africaines (UA, AFDB, AUDA-NEPAD, UNECA)

Les organisations commerciales et économiques africaines.

  1. La Banque africaine de développement (BAD) ;
  2. La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) ;
  3. L’AUDA-NEPAD (Agence de développement de l’Union Africaine)
    1. Le Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine (PDDAA).
  4. L’Union africaine (UA)
    1. La Convention lutte contre la corruption (UA).
  5. Le Sommet Afrique-Amérique du Sud (ASA) ;
  6. Le Nouveau partenariat stratégique Asie-Afrique ;
  7. Le Partenariat Turquie-Afrique ;
  8. Le Partenariat Corée du Sud-Afrique ;
  9. Le Partenariat Japon-Afrique ;
  10. Le Forum sur la coopération sino-africaine ;
  11. L’Afrique et les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ;
  12. Le Forum Afrique du Sud-Inde ;
  13. La Coopération afro-arabe ;
  14. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA).

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

Les organisations mondiales :

  1. La Banque mondiale (BM) ;
  2. Les Nations Unies (NU)
    1. Le Centre du commerce international (CCI INTRACEN) ;
    2. La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED) ;
    3. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) ;
    4. La Commission pour le droit commercial international (CNUDCI).
  3. Le Fonds monétaire international (FMI) ;
  4. ...

Exemple :
Initiative du bassin du Nil : le Burundi, la République démocratique du Congo, l’Égypte, l’Éthiopie, le Kenya, le Rwanda, le Soudan du Sud, le Soudan, la Tanzanie et l’Ouganda

La République unie de Tanzanie.

  1. La Tanzanie est la plus grande pays de l’Afrique de l’Est ;
  2. La superficie tanzanienne : 948 087 kilomètres carrés ;
  3. Les frontières de la République unie de Tanzanie : le Burundi, le Kenya, le Malawi, le Mozambique, la République démocratique du Congo, le Rwanda, l’Ouganda, la Zambie ;
  4. Les langues officielles de la Tanzanie : le swahili et l’anglais ;
  5. La population tanzanienne : 56 millions d’habitants ;
  6. La capitale tanzanienne : Dodoma ;
  7. Le centre économique de la Tanzanie : Dar Es Salam (2,5 millions d’habitants) ;
    1. Dodoma, Dar es Salam, Mwanza, Arusha.
  8. L’indépendance de la Tanzanie (UK) :
    1. Tanganyika (1961) ;
    2. Zanzibar (1963).
  9. La monnaie tanzanienne : le Shilling tanzanien (TZS).

Plus d’informations sur la Tanzanie au Portail affaires africains de l’EENI.

Les religions en Tanzanie :

  1. Les chrétiens (62 %) ;
  2. L’islam (35 %, musulman sunnite)
    1. Fiqh (Jurisprudence islamique) : Shafi.
  3. Les religions traditionnelles africaines.

La Tanzanie appartient à l’espace économique d’Afrique de l’Est de la civilisation africaine.

Formation online : Islam et affaires (Cours Master Doctorat)

Exemple :
Association des États riverains de l’Océan Indien (IORA) : l’Afrique du Sud, les Comores, le Kenya, Madagascar, l’Île Maurice, le Mozambique, les Seychelles, la Tanzanie...

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

L’économie tanzanienne.

La Tanzanie est considérée comme un marché pionnier en Afrique.

Au cours des vingt dernières années, la République unie de Tanzanie (Afrique) s’est déplacée d’une économie planifiée à une économie de libre marché, merci à la bonne gouvernance, la promotion du secteur privé, la libéralisation du commerce international (exportations, importations) et les politiques des investissements directs étrangers.

  1. Au cours des huit dernières années, la Tanzanie a enregistré une croissance économique de 6 % ;
  2. Les principaux moteurs de la croissance de la Tanzanie sont la consommation privée, les exportations, les revenus du tourisme, l’agriculture, la construction, l’industrie, les services, les investissements directs étrangers et l’aide étrangère ;
  3. Le PIB tanzanien : 23,2 milliards de dollars ;
  4. Le taux de croissance du PIB réel de la Tanzanie : 6,1 % : l’agriculture (28 %), l’industrie (24 %) et les services (48 %) ;
  5. Les exportations de services tanzaniens (les voyages, les assurances...) : les revenus ont augmenté 14,1 % ;
  6. L’inflation tanzanienne : 17,4 % ;
  7. Les principaux produits d’exportation tanzaniens sont l’or, le café, noix de cajou, le coton ;
  8. Les principaux partenaires à l’exportation de la Tanzanie sont la Chine, l’Inde, le Japon, les Émirats... ;
  9. Les produits d’importation de la Tanzanie sont les biens de consommation, les machines, les équipements de transport, les matières premières industrielles, le pétrole brut ;
  10. Les principaux partenaires à l’importation sont la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud, le Kenya...

Exemple :
(Commerce international et affaires en Tanzanie) :
Cours Master : Économie tanzanienne

Exemple :
Reginald Mengi homme d’affaires tanzanien

Exemple :
Corridor de croissance Asie-Afrique, Espace économique afro-indo-asiatique, le Kenya, Madagascar, l’Île Maurice, les Seychelles, la Tanzanie, la Zambie, le Zimbabwe...

Exemple :
Tanzanie procédures d’importation

Exemple :
Corridor Le Caire-Gaborone (autoroute transafricaine) : le Botswana, l’Égypte, l’Éthiopie, le Kenya, l’Afrique du Sud, le Soudan, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe. Cours transport routier

Exemple :
États-Unis - Communauté est-africaine accord



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page