EENI-École d'Affaires

Zone de libre-échange continentale africaine

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC)

  1. L’introduction à la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC)
  2. Vers la zone de libre-échange africaine
  3. Pourquoi l’Afrique a-t-elle besoin de la zone de libre-échange continentale ?
  4. Les théories des zones de libre-échange
  5. Les objectifs principaux de la zone de libre-échange continentale africaine
  6. Le commerce intra-africain
  7. Les avantages de la zone de libre-échange continentale
  8. L’analyse empirique de la ZLEC (zone de libre-échange continentale africaine) : les gains et les pertes économiques
  9. L’impact économique de la zone de libre-échange continentale africaine (2017)
  10. L’accord de libre-échange (Accord tripartite) Afrique du Sud-Est (COMESA, SADC, EAC, IGAD)
  11. L’accord de libre-échange (ALE) Afrique du Nord-Ouest-Centrale (CEDEAO, CEN-SAD, CEEAC, UMA)
  12. Les effets économiques de l’Union douanière continentale africaine (2019)
  13. Les perspectives de la mise en place de la zone de libre-échange continentale africaine
  14. La feuille de route et l’architecture de la ZLEC
  15. Les organismes de la zone de libre-échange continentale africaine

Les objectifs de l’unité d’enseignement « la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) » sont les suivants :

  1. Comprendre les objectifs et le rôle des organismes de la zone de libre-échange continentale africaine
  2. Évaluer les avantages et l’impact économique pour les pays africains de la zone de libre-échange continentale africaine
  3. Analyser les deux scénarios pour la réalisation de la zone de libre-échange continentale africaine
  4. Connaitre la feuille de route et l’architecture de la ZLEC
L’unité d’enseignement « La zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) » fait partie :
  1. Masters en ligne : affaires internationales, Afrique subsaharienne
  2. Doctorat en affaires en Afrique
  3. Cours : l’intégration régionale en Afrique
  4. Licence en affaires interafricaines

Outils d’étude Français ou Anglais African CFTA Espagnol Africa ZLC Portugais Africa ZLC.

Crédits de l’unité d’enseignement « La zone de libre-échange continentale africaine » : 0,5 ECTS - CECT

Exemple de l’unité d’enseignement - la zone de libre-échange continentale africaine
Zone de libre-échange africaine

Nous croyons en Afrique (EENI)

Description de l’unité d’enseignement (la zone de libre-échange continentale africaine).

La zone de libre-échange continentale (ZLEC)
- Cinquante-quatre pays africains
- 1 milliard d’habitants
- PIB : 1,2 billion de dollars.

En 1962, a été fondée l’Organisation de l’Union africaine, l’un de ses objectifs était de rechercher un modèle socioéconomique pour la période de la postindépendance avec la vision de « L’unité et l’intégration ».

En 1980, a été adopté le plan de Lagos et, en 1991, le traité d’Abuja, avec le but de créer la Communauté économique africaine en six phases en trente-quatre ans, ou les communautés économiques régionales (CER) jouent un rôle-clé. En 2000, l’Union africaine a été créée.

Mais aujourd’hui la vision d’une « intégration du marché panafricaine » n’a pas atteint. Par exemple, le commerce intra-africain est seulement d’un 10 %.

66 % des pays africains ont limitée l’accès au marché et le protectionnisme est encore prédominant dans les politiques gouvernementales, principalement dans le secteur de l’agriculture.

En 2012, l’Union africaine annonçait le Plan d’action pour l’intensification du commerce intra-africain avec le but de stimuler le commerce intra-africain en 35 milliards de dollars chaque année (principalement de l’agriculture et des produits industriels) et de réduire les importations africaines du monde en 10 milliards de dollars.

Les objectifs principaux de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) sont les suivants :

  1. La création de l’Union douanière continentale (2019)
  2. La libre circulation des personnes, des produits et des services et de l’investissement
  3. Dynamiser les échanges intra-africains
  4. Trouver une solution pour la soi-disant « bol de spaghettis » et le chevauchement des rôles et des pays dans les communautés économiques régionales
  5. Améliorer le secteur industriel africain

Scénarios zone de libre-échange africaine

La ZLE tripartite est un excellent exemple des avantages de la future zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC).

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) identifie deux scénarios :

1) Premier groupe formé par les pays de l’accord tripartite (ou groupe de l’Afrique du Sud-Est) :

  1. COMESA
  2. EAC
  3. SADC

2) deuxième groupe (Afrique du Nord - Ouest - centrale) formé par :

  1. CEDEAO
  2. CEN-SAD
  3. ECCAS
  4. UMA

Et, finalement, la fusion de ces deux groupes dans la zone de libre-échange continentale africaine (CFTA).

Aujourd’hui, il y a quinze communautés économiques régionales en Afrique qui travaillent pour l’intégration régionale de l’Afrique :

  1. Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD)
  2. Marché commun de l’Afrique australe et orientale
  3. Communauté est-africaine
  4. Communauté économique des États de l’Afrique centrale
  5. Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)
  6. Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD)
  7. La Communauté de développement de l’Afrique australe
  8. Union du Maghreb arabe
  9. Union douanière de l’Afrique
  10. Union du fleuve Mano
  11. Commission de l’Océan Indien
  12. Union Économique et Monétaire Ouest Africaine
  13. Union économique et monétaire ouest-africaine
  14. Conférence internationale sur la région des Grands Lacs
  15. Communauté Économique et monétaire de l’Afrique centrale

Pays membres du tripartite COMESA-EAC-SADC

Zone de libre-échange tripartite COMESA-EAC-SADC


(c) EENI- École Supérieure de Commerce International