EENI École d'Affaires / Business School
Affaires au Liban, Beyrouth

Programme de l’unité d’enseignement (UE) - Le commerce international et les affaires au Liban. L’économie libanaise

  1. L’introduction à la République libanaise (Moyen-Orient)
  2. Les affaires à Beyrouth
  3. L’économie libanaise
  4. Les opportunités d’affaires.
    1. L’agro-industrie
    2. L’industrie
    3. L’informatique
    4. La sous-traitance
    5. Les télécommunications
    6. Le tourisme
    7. L’industrie du cinéma et des médias
  5. Le commerce international (exportations, importations) libanais
    1. L’administration des douanes libanaise
  6. L’investissement direct étranger (IDE) au Liban
    1. L’Autorité de développement des investissements du Liban (IDAL)
  7. L’accès au marché libanais
  8. Étude de cas :
    1. Nayla Hayek
    2. Ayah Bdeir
    3. Les plus grandes entreprises libanaises
    4. Le groupe INDEVCO
  9. Le plan d’affaires pour le Liban

Les objectifs de l’UE « Le commerce international et les affaires au Liban » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires au Liban
  2. Évaluer les opportunités d’affaires au Liban
  3. Connaitre les accords de libre-échange (ALE) du Liban
  4. Analyser les relations commerciales (importations, exportations, IDE) du Liban avec le pays de l’étudiant
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché libanais
  6. Étudier le profil des femmes d’affaires libanaises
L’unité d’enseignement (UE) « Faire des affaires au Liban » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :
  1. Doctorats : affaires islamiques, commerce mondial
  2. Masters : affaires dans les pays musulmans, affaires internationales, commerce international
  3. Diplôme (DU) : Affaires au Moyen-Orient

Les documents d’étude en Masters affaires internationales FOAD Online en français + Doctorats masters affaires en anglais Lebanon ou Étudier en espagnol master, doctorat, commerce international Líbano.

Étudiant maghrébin master / doctorat affaires internationales

  1. Les crédits de l’UE « Les affaires au Liban » : 2 ECTS - CECT
  2. La durée de la formation : deux semaines

ماجستير في التجارة الخارجية و التسويق الدولي.

Accord d’association Union européenne (France, Belgique...)-Liban





Tweter.png Tweet
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Description de l’UE - Le commerce international et les affaires au Liban.

L’accès préférentiel et les accords de libre-échange du Liban.

  1. Le Liban et l’espace économique arabe
  2. Le Liban dispose d’accords commerciaux avec l’Association européenne de libre-échange (AELE) et la Turquie
  3. Le Liban dispose d’accords avec plusieurs pays : la Syrie (1993), le Koweït (1996), l’Égypte (1998)...
  4. L’Union européenne a conclu un accord préférentiel avec le Liban
  5. L’Association euro-méditerranéenne (EUROMED)
  6. La politique européenne de voisinage
  7. Les préférences commerciales de l’OCI
  8. La Grande zone arabe de libre-échange (GAFTA)

    Les organisations islamiques :

    1. La Banque islamique de développement
    2. La Banque africaine de développement (BAD)
    3. La Ligue des États arabes (LAS)
    4. La Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO)
    5. L’Organisation de la coopération islamique (OCI)
      1. La Chambre islamique de commerce et d’industrie
      2. Le Comité permanent pour la coopération économique et commerciale
      3. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales et de formation pour les pays islamiques (SESRIC)
      4. Le Centre islamique pour le développement du commerce
    6. Le Programme de financement du commerce arabe (ATFP)
    7. La Coopération afro-arabe
    8. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA)
    9. Le Sommet Amérique du Sud-pays arabes (ASPA)
    10. Les Fonds arabes pour le développement
      1. Le Fonds monétaire arabe
      2. Le Fonds arabe pour le développement économique et social
      3. Le Fonds de l’OPEP pour le développement international
      4. Le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement

    La facilitation des échanges

    1. L’Organisation mondiale du commerce (OMC) (processus d’accession en cours)
    2. L’Organisation mondiale des douanes (OMD)
      1. La Convention de Kyoto révisée
    3. L’Organisation maritime internationale (IMO)
      1. La Convention douanière relative à l’admission temporaire (Convention d’Istanbul) (non membre)
      2. La Convention douanière relative aux conteneurs (CCC)

    Les organisations mondiales :

    1. L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)
    2. La Banque mondiale (BM)
    3. Les Nations Unies (NU)
    4. Le Fonds monétaire international (FMI)

    La République libanaise.

    1. La République libanaise partage des frontières avec la Syrie et avec l’Israël
    2. L’arabe et le français sont ses langues officielles du Liban
    3. La capitale de la République libanaise est Beyrouth (1,8 million d’habitants), c’est un important port de commerce international régional
    4. La Commission économique et sociale pour l’Ouest asiatique a son siège à Beyrouth (Liban)
    5. L’indépendance du Liban de la France en 1943
    6. La superficie du Liban : 10 452 kilomètres carrés
    7. La monnaie du Liban : la livre libanaise (LBP)
    8. Le gouvernement du Liban : Démocratie parlementaire

    La religion au Liban.

    1. Avec 4 millions d’habitants, le Liban a 75 % de population musulmane et 25 % de chrétiens
    2. L’islam sunnite est la principale religion du Liban, l’école de jurisprudence islamique Hanafite étant majoritaire
    3. Au Liban ils existent près d’un million de chrétiens catholiques maronites
    4. Beyrouth est divisée en la partie chrétienne et musulmane

    Le Liban appartient à l’espace économique arabe de la civilisation islamique.

    L’économie libanaise.

    1. Le secteur agricole libanais : 7 % du PIB
    2. Le secteur industriel libanais représente 22 % du PIB et le secteur tertiaire 71 % du produit intérieur brut, en soulignant les secteurs financier et commercial
    3. La monnaie du Liban : la Livre libanaise (LBP)
    4. Le taux de chômage : 13 %
    5. La population active du Liban : 1,6 million
    6. Les principales entreprises publiques libanaises : Compagnies aériennes du Moyen-Orient, Électricité du Liban, Compagnie des Eaux, Télévision du Liban, Compagnie du Tabacs et service National du Blé et de la Betterave

    Le commerce international libanais.

    1. Les principaux pays fournisseurs de la République libanaise sont les États-Unis (11 %), la Chine (9 %), la France (8 %), l’Italie (7 %) et l’Allemagne (6,3 %)
    2. Les principales destinations des exportations de la République libanaise sont les Émirats arabes, la Suisse, l’Irak, la Syrie et l’Arabie saoudite
    3. Les machines et le matériel électrique représentent 21 % des exportations du Liban, la joaillerie (13 %), les produits chimiques (11 %) et les aliments (7 %)
    4. Les combustibles minéraux représentent (27 %) des importations libanaises, les machines (12 %), les équipements de transport (12 %) et les produits pharmaceutiques (4 %)
    5. Pour accéder au marché libanais il est recommandable de collaborer avec un agent importateur

    Association européenne de libre-échange (AELE)-Liban Accord de libre-échange

    Exemple de l’UE - Le commerce international et les affaires au Liban
    Nayla Hayek (présidente du Conseil d’administration du groupe Swatch)

    Exemples - Affaires au Liban

    Préférences commerciales islamiques (OCI) Préférences commerciales arabes. Nation la plus favorisée

    Sommet Amérique du Sud-pays arabes (ASPA) l’Algérie, le Bahreïn, les Comores, Djibouti, l’Égypte, les Émirats arabes unis, l’Irak, la Jordanie...

    Centre recherches pays islamiques

    Centre islamique pour le développement du commerce international (CIDC)

    Ayah Bdeir femme d’affaires libanaise

    Partenariat euro-méditerranéen (EUROMED) Zone de libre-échange, l’Algérie, l’Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, le Maroc...

    Ligue arabe

    Chambre islamique de commerce et d’industrie (CICI) Les finances islamiques : les possibilités, les défis et les options politiques

    Carlos Slim est maronite d’ascendance Libanaise.
    Carlos Slim, Mexique, l’homme le plus riche du monde

    

    (c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2021
    En raison de la pandémie COVID, l'EENI a mis en place le télétravail. Veuillez contacter uniquement par e-mail, WhatsApp ou via le formulaire de demande d'informations.
    Nous n’utilisons pas de cookies
    Remonter en haut de la page