EENI École d'Affaires / Business School

Commerce et affaires en Allemagne, Berlin



Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) - Le commerce international et les affaires en Allemagne.

  1. L’introduction à la République fédérale d’Allemagne (Union européenne)
    1. Les États fédérés de l’Allemagne ;
    2. L’Allemagne : le principal acteur politique de l’Union européenne.
  2. L’économie de l’Allemagne
    1. Le profil économique des plus grandes villes de l’Allemagne ;
    2. L’Allemagne en tant que moteur économique de l’Europe ;
    3. L’industrie allemande ;
    4. Le secteur tertiaire allemand.
  3. Le commerce international (exportations, importations) allemand ;
  4. L’investissement direct étranger (IDE) en Allemagne. Les investissements de l’Allemagne à l’étranger ;
  5. Études des cas :
    1. Le groupe Allianz ;
    2. Le groupe VOLKSWAGEN ;
    3. Bayer ;
    4. Henkel.
  6. L’accès au marché allemand ;
  7. Le plan d’affaires pour l’Allemagne.

Les objectifs de l’UE « Commerce international et affaires en République fédérale de l’Allemagne » sont les suivants :

  1. Analyser les forces de l’économie et du commerce international allemand ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires sur le marché allemand ;
  3. Analyser les relations commerciales de l’Allemagne avec le pays de l’étudiant ;
  4. Connaitre les accords de libre-échange de l’Allemagne en tant que membre de l’Union européenne ;
  5. Comprendre l’importance de l’Allemagne comme la plus grande économie de l’Europe et le leader politique de l’UE ;
  6. Élaborer un plan d’affaires pour le marché allemand.

Exemple :
Corridor de transport Atlantique (Portugal-Espagne-France-Allemagne)

Formation online (cours, master, doctorat) : Affaires dans les pays de l’UE

Étudiants Europe France Belquique, Master / Doctorat, affaires

L’UE « Le commerce international et les affaires en Allemagne » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Doctorat (DIB) : affaires européennes, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Masters (MIB) : affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Alemania Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Germany Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Alemanha.

  1. Crédits de l’UE « Commerce international et affaires en Allemagne » : 3
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : trois semaines.

EENI en allemand : Master in international business.

Commerce international et affaires en Allemagne.

Formation online (Course Master Doctorat) : Transport et logistique internationale

Formation online (cours, master, doctorat) : Relations internationales de l’Union européenne

Formation online (cours, master, doctorat) : Marché unique de l’Union européenne

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

La facilitation des échanges.

  1. L’Organisation mondiale du commerce (OMC)
    1. L’Accord général sur le commerce des services (AGCS) ;
    2. L’Accord sur les obstacles techniques au commerce (OTC) ;
    3. L’Accord sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires (MSF) ;
    4. L’Accord sur l’inspection avant expédition (PSI) ;
    5. L’Accord sur les sauvegardes (SG) ;
    6. L’Accord sur la facilitation des échanges (AFE).
  2. Le Bureau International des Containers et du Transport Intermodal (BIC) ;
  3. L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI, Convention de Chicago) ;
  4. L’Organisation mondiale des douanes (OMD)
    1. La Convention de Kyoto révisée (CKR).
  5. L’Organisation maritime internationale (IMO)
    1. La Convention douanière relative à l’admission temporaire (Convention d’Istanbul) ;
    2. La Convention internationale sur la sécurité des conteneurs (CSC).
  6. La Convention sur le transport de marchandises par mer (Règles de Hambourg, NU) ;
  7. La Convention internationale sur l’harmonisation des contrôles des marchandises aux frontières (UNECE) ;
  8. La Convention relative au contrat de transport international de marchandises par route (CMR, NU) ;
  9. Les Règles uniformes concernant le contrat de transport international ferroviaire (CIM, CIT) ;
  10. La Convention COTIF (transport ferroviaire) ;
  11. La Chambre de commerce internationale (CCI) ;
  12. L’Union Internationale des Transports Routiers (IRU)
    1. La Convention TIR ;
    2. Le Code sur l’arrimage sécurisé des charges sur les véhicules routiers.
  13. La Chambre internationale de la marine marchande (ICS) ;
  14. La Convention douanière relative aux conteneurs (CCC, NU) (non membre).

Formation online (cours, master, doctorat) : L’Union européenne et ses institutions

Les organisations commerciales et économiques européennes :

  1. L’Union européenne (UE)
    1. La Commission européenne ;
    2. Le Comité économique et social européen ;
    3. La Banque européenne d’investissement (BEI) ;
    4. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).
  2. L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) ;
  3. Le Dialogue Asie-Europe (ASEM) ;
  4. La Commission économique pour l’Europe (CEPE) ;
  5. Le Groupe d’États contre la corruption (GRECO).

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

Les organisations mondiales :

  1. La Banque mondiale (BM) ;
  2. Les Nations Unies (NU)
    1. Le Centre du commerce international (CCI INTRACEN) ;
    2. La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED) ;
    3. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) ;
    4. La Commission pour le droit commercial international (CNUDCI).
  3. Le Fonds monétaire international (FMI) ;
  4. La Banque asiatique de développement (BAD) ;
  5. La Banque interaméricaine de développement (BID) ;
  6. La Banque africaine de développement (BAD) ;
  7. La Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPAL) ;
  8. La Banque internationale pour la reconstruction et le développement ;
  9. L’Organisation de la Coopération économique de la mer Noire (BSEC) - pays observateur ;
  10. Le Système d’intégration centraméricain (SICA) - pays observateur ;
  11. L’Association des États riverains de l’Océan Indien (IORA) - pays partenaire de dialogue ;
  12. ...

Exemple :
Marché unique de l'UE (France, Belgique)

L’Allemagne : la plus grande économie de l’Europe et le leader politique de l’Union européenne.

La République fédérale de l’Allemagne (Europe).

  1. La langue officielle de l’Allemagne : l’allemand ;
  2. Les frontières allemandes : la France, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Danemark, la Pologne, la République tchèque, l’Autriche et la Suisse ;
  3. La capitale allemande : Berlin ;
  4. La superficie de l’Allemagne : 357 022 kilomètres carrés ;
  5. La population allemande : 82 millions d’habitants.

La religion en Allemagne : le christianisme.

  1. Catholicisme (50 %) ;
  2. Protestants.

L’Allemagne appartient à la civilisation chrétienne occidentale (espace économique européen).

  1. Le Prix Nobel de la Paix Albert Schweitzer naquit en Allemagne.

Formation online : Christianisme et affaires (catholicisme, protestantisme)

L’économie allemande.

  1. Avec un produit intérieur brut de 2 423 trillions d’euros, la République fédérale de l’Allemagne est la plus grande économie de l’Europe, la troisième plus grande économie au monde, et la cinquième plus grande, en tenant compte la parité du pouvoir d’achat et l’une des plus grandes nations industrialisées ;
  2. Frankfurt est le centre financier de la République fédérale de l’Allemagne et la ville avec la plus grande bourse de valeurs de l’Europe ;
  3. L’industrie est le plus grand pilier de l’économie de l’Allemagne (25 % du produit intérieur brut) ;
  4. Le secteur secondaire représente 30 % du produit intérieur brut de l’Allemagne et occupe à 25 % de la main-d’œuvre de la République fédérale de l’Allemagne (10 millions) ;
  5. Le secteur tertiaire est le plus grand de l’économie allemande (70 % du produit intérieur brut PIB) ;
  6. Sont de capital allemand des entreprises comme Volkswagen, Daimler, Porsche, Siemens, Continental, BMW, Basf, Bayer, Beiersdorf, DHL, Bosch, Infineon, Deutsche Telekom, ThyssenKrupp, Bertelsmann, Lufthansa, SAP, Adidas, Hugo Boss ;
  7. Le siège de la Banque centrale européenne est à Francfort.

Le groupe Volkswagen, dont le siège est à Wolfsburg, est l’une des fabricantes de voitures leaders mondiaux, et le plus grand de l’Europe. Le groupe a 44 usines de production en 11 pays européens et en 7 pays en Amérique, en Asie et en Afrique.

Exemple :
Accord économique Union européenne (France, Belgique)-Canada

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

Le commerce international allemand.

  1. La République fédérale de l’Allemagne est le deuxième pays exportateur au monde (le total des importations de l’Allemagne correspond à la France et à l’Italie ensemble) avec un excédent commercial annuel de 160 billions d’euros ;
  2. Les principales exportations allemandes sont la machinerie, l’automobile, les métaux, les produits chimiques, les textiles, les produits de l’industrie manufacturière et les produits d’alimentation ;
  3. Les principales importations allemandes sont la machinerie, les nourritures, les produits chimiques, les textiles, l’automobile et les métaux ;
  4. Le port le plus grand est le port d’Hambourg ;
  5. Avec 995 billions d’euros en produits exportés, l’Allemagne a réalisé un excédent de sa balance commerciale de 176 billions d’euros ;
  6. En tant que membre de l’Union européenne, l’Allemagne est bénéficiaire des accords de libre-échange de l’UE : avec l’Algérie, le Maroc, le partenariat stratégique UE-Afrique, l’Union douanière d’Afrique australe (SACU), la Côte d’Ivoire, la Tunisie, l’Afrique du Sud, la Corée du Sud, l’Inde, Mexique, le Canada, le Chili etc. outre de l’Union douanière avec la Turquie.

L’Allemagne appartient à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) depuis le 1er janvier 1995

À niveau régional est membre fondateur de l’Union européenne (UE), du Conseil et de l’Union de l’Europe de l’Ouest. En tant que membre de l’Union européenne, l’Allemagne est bénéficiaire des accords de libre-échange de l’UE.

L’Allemagne est un pays observateur de l’Organisation de coopération économique de la mer Noire et du Système d’intégration centraméricain (SICA).

Exemple :
Corridor paneuropéen II (Russie-Biélorussie-Pologne-Allemagne) Cours

Exemple :
Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique...)-Colombie-Pérou

Exemple :
Corridor Baltique-Adriatique (Pologne, Slovaquie, Autriche, Italie)

Exemple :
Albert Schweitzer, non-violence



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page