EENI École d'Affaires / Business School

affaires en République islamique d’Iran


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires en Iran (Téhéran).

  1. L’introduction à la République islamique d’Iran
    1. La langue persane (farsi) ;
    2. L’islam chiite.
  2. L’économie iranienne
    1. Le processus de privatisation ;
    2. Le système bancaire et financier iranien.
  3. La Garde révolutionnaire islamique et les affaires ;
  4. Les « Bonyads » : la Fondation Mostazafen de la révolution islamique ;
  5. Faire des affaires à Téhéran ;
  6. Le commerce international iranien
    1. Les secteurs d’exportation potentiels ;
    2. La Banque de développement des exportations de l’Iran ;
    3. L’administration des douanes iranienne.
  7. Les investissements directs étrangers (IDE) en Iran ;
  8. L’accès au marché iranien ;
  9. Le plan d’affaires pour l’Iran.

Les buts de l’unité d’enseignement « Le commerce international et les affaires en Iran » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires en Iran ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en Iran ;
  3. Connaitre les accords de libre-échange de l’Iran ;
  4. Analyser les relations commerciales de l’Iran avec le pays de l’étudiant ;
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché iranien ;
  6. Étudier le profil des entreprises iraniennes.

Exemple :
Le commerce international et les affaires en Iran :
Corridor de transport et Transit, Accord d'Ashgabat : l’Inde, l’Iran, le Kazakhstan, l’Oman, le Pakistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan

Cours : affaires en Eurasie centrale

Étudiant maghrébin master / doctorat affaires internationales

L’UE « Commerce international et affaires en Iran » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Masters (MIB) : affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : affaires islamiques, affaires asiatiques, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Iran Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Iran.

  1. Crédits de l’UE « Les affaires en Iran » : 2
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : deux semaines.

Le commerce international et les affaires en Iran.

Formation online : Initiative de transports terrestres eurasiatiques (Route de la soie Chine-Europe)

Exemple :
Corridor économique Chine-Asie Centrale-Ouest, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, l’Iran et la Turquie

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

Les accords de libre-échange (ALE) et l’accès aux marchés de l’Iran.

  1. L’Iran et l’espace économique de l’Eurasie centrale ;
  2. L’Organisation de coopération économique (ECO) ;
  3. L’Association des États riverains de l’Océan Indien (IORA) ;
  4. L’Union asiatique de compensation (ACU) ;
  5. Les accords de libre-échange (ALE) de l’Iran : l’Algérie, l’Arménie, la Syrie, le Venezuela ;
  6. Le Système de préférences commerciales entre les États membres de l’OCI ;
  7. Le corridor de croissance Asie-Afrique ;
  8. L’accord de transit Inde-Iran-Afghanistan ;
  9. L’Accord-cadre de transport de Transit (TTFA) Pakistan-Iran-Turquie ;
  10. Le Système global de préférences commerciales entre pays en développement (SGPC) ;
  11. L’Organisation de coopération de Shanghai - pays observateur ;
  12. L’Association sud-asiatique pour la coopération régionale (ASACR) - pays observateur.

Exemple :
Union asiatique de compensation (unités monétaires Asiatiques)

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

Formation online (cours, master, doctorat) : Organisations islamiques

Les organisations islamiques :

  1. L’Organisation de la coopération islamique (OCI)
    1. La Chambre islamique de commerce et d’industrie ;
    2. Le Comité permanent pour la coopération économique et commerciale ;
    3. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales (SESRIC) ;
    4. Le Centre islamique pour le développement du commerce.
  2. La Banque islamique de développement (BID) ;
  3. Le Dialogue Asie - Moyen-Orient (AMED).

Formation online (cours, master, doctorat) : Organisations économiques asiatiques

Les organisations commerciales et économiques asiatiques :

  1. Le Forum de Boao pour l’Asie ;
  2. Le Dialogue de coopération asiatique (ACD) ;
  3. La Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP) ;
  4. Le Plan de Colombo ;
  5. Le Nouveau partenariat stratégique Asie-Afrique ;
  6. Le Fonds de l’OPEP pour le développement international.

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

Les organisations mondiales :

  1. La Banque mondiale (BM) ;
  2. Les Nations Unies (NU)
    1. Le Centre du commerce international (CCI INTRACEN) ;
    2. La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED) ;
    3. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) ;
    4. La Commission pour le droit commercial international (CNUDCI).
  3. Le Fonds monétaire international (FMI) ;
  4. ...

Exemple :
Corridor de transport Kirghizistan-Tadjikistan-Afghanistan-Iran

La République islamique d’Iran :

  1. Avec près de 78 millions de personnes, la République islamique d’Iran (Asie centrale) est l’une des économies les plus importantes de la région ;
  2. La capitale iranienne : Téhéran ;
  3. La superficie iranienne : 1 648 195 kilomètres carrés ;
  4. Les frontières de l’Iran : le Pakistan, l’Afghanistan, le Turkménistan, l’Azerbaïdjan, l’Arménie, la Turquie et l’Irak ;
  5. La monnaie iranienne : le Rial iranien (IRR) ;
  6. Le perse (farsi) est la langue la plus parlée. Le perse a eu une influence considérable sur les langues voisines, en particulier sur les langues turques en Asie centrale ;
  7. L’abolition de l’esclavage en Iran : 1928.

Exemple :
Corridor Inde-Chabahar (Iran)-Afghanistan (le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Kirghizistan...)

La religion en Iran :

  1. L’islam chiite est la religion officielle de l’Iran ;
  2. Près de 90 % des iraniens sont chiites, ce qui en fait de l’Iran le chef spirituel de la communauté chiite du monde ;
  3. On estime que 9 % sont sunnites ;
  4. L’Iran est un pays chiite imani - chiisme duodécimain - (89 % de la population), cette branche est la majorité au chiisme ;
  5. Le « Jaafari » est la plus commune école chiite iranienne de droit (fiqh) ;
  6. Avant l’invasion arabe, la Perse (Iran) fut le berceau de Zoroastre, le fondateur du zoroastrisme (Parsis), considéré comme le « premier traité éthique de l’humanité », maintenant presque inexistant en Iran ;
  7. L’Iran est devenu une république islamique après la révolution islamique de 1979 ;
  8. L’Iran est le pays d’origine du bahaïsme.

L’Iran appartient à l’espace économique de l’Eurasie centrale de la civilisation islamique.

Formation online : Islam et affaires (Cours Master Doctorat)

Garde révolutionnaire islamique : 33 % l'économie (Iran)

L’économie iranienne.

Malgré une stagnation de la production pétrolière, la croissance économique iranienne est satisfaisante, mais l’inflation et le chômage restent élevés.

  1. La République islamique d’Iran (Asie) se classe quatrième sur la diversité de produits d’exportation agricoles ;
  2. L’Iran est le deuxième producteur de pétrole et de gaz du monde ;
  3. L’Iran se classe au neuvième rang en la production de zinc, de plomb, de cobalt, d’aluminium, de manganèse et de cuivre du monde ;
  4. 233 techno projets d’ingénierie ont été exécutés dans trente-trois pays par des entreprises iraniennes au cours des dix dernières années ;
  5. Les produits industriels représentent environ 70 % des exportations non-pétrolières ;
  6. L’Iran détient la septième place en matière d’attractions touristiques ;
  7. Le secteur des hydrocarbures est la base de l’économie de la République islamique d’Iran. L’Iran est le deuxième producteur de pétrole de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et possède également la deuxième réserve mondiale de gaz naturel (après la Russie) ;
  8. L’endettement extérieur de la République islamique d’Iran reste maîtrisé et faible pour un pays émergent ;
  9. La position extérieure de la République islamique d’Iran s’est notablement renforcée au cours des deux dernières années fiscales grâce à une conjoncture pétrolière extrêmement favorable ;
  10. Les exportations de pétrole représentent 85 % des devises de la République islamique d’Iran. L’industrie pétrolière est le premier employeur de la République islamique d’Iran ;
  11. Le processus de réformes structurelles engagées en 2002, de nature à promouvoir la croissance économique à long terme et créer des emplois dont l’Iran a besoin et constitue le principal enjeu pour l’économie iranienne ;
  12. Ispahan Mobarakeh Acier est le plus grand complexe industriel de la République islamique d’Iran et a été créé et mis en service après la victoire de la révolution islamique et est entré en phase opérationnelle au début de 1993 ;
  13. La République islamique d’Iran est un pays agraire et de commerçants ;
  14. Les principales activités d l’industrie iranienne sont le textile (coton, laine et soie), la pétrochimie, la métallurgie, la production automobile et le tapis.

Les hommes d’affaires et les entreprises musulmanes iraniennes.

  1. Les compagnies maritimes nationales iraniennes ;
  2. Wagon Pars ;
  3. Tapis Iran ;
  4. Cooler Iran ;
  5. Textile Misr-Iran ;
  6. Aburaihan pharmaceutique ;
  7. Acier Esfahan`s Mobarakeh.

Exemple :
Association des États riverains de l’Océan Indien (IORA) : l’Afrique du Sud, les Comores, le Kenya, Madagascar, l’Île Maurice, le Mozambique, les Seychelles, la Tanzanie...

Exemple :
Corridor chemin de fer-route Islamabad-Téhéran-Istanbul : la Turquie, l’Iran et le Pakistan

Bonyads (Iran) Fondation Mostazafen islamique


(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page