EENI École d'Affaires / Business School

Les ports de l’Afrique centrale


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) - Les ports de l’Afrique centrale : Luanda, Lobito, Douala, Pointe-Noire, Libreville...

  1. Les ports les plus importants de la région de l’Afrique centrale ;
  2. L’Angola : le port de Luanda et le port de Lobito ;
  3. Le Cameroun : le port de Douala ;
  4. La République du Congo : le port de Pointe-Noire ;
  5. Le Gabon : le port de Libreville et Port-Gentil ;
  6. La Guinée équatoriale : les ports de Malabo, Bata et le port franc de Luba.

Les objectifs de l’UE « Les ports de l’Afrique centrale » sont les suivants :

  1. Connaitre les ports les plus importants de l’Afrique centrale ;
  2. Analyser les principales caractéristiques des ports de l’Afrique de centrale.

Exemple :
Les ports de l’Afrique centrale :
Port Lobito, Angola. Accès à la RD du Congo, Zambie, Zimbabwe (cours transport routier)

Formation online (Course Master Doctorat) : Transport maritime

Formation online (cours, master, doctorat) : Transport et logistique en Afrique

Étudiant africain doctorat / master FOAD en affaires internationales

L’UE « Les ports de l’Afrique centrale » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Cours de logistique : transport en Afrique, maritime, multimodal.

Diplômes (DU) : affaires en Afrique centrale, transport international.

Formation online (cours, master, doctorat) : Diplôme professionnel (DU) en transport international

Masters (MIB) : transport en Afrique, transport international, Afrique, affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : logistique mondiale, affaires africains, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Les documents d’étude en Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Ports of Central Africa ou Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France). Résumé en Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Puertos del África Central Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Portos da África Central.

Adaptation des masters et du doctorat en affaires internationales proposés par l’EENI pour les étudiants francophones de l’Afrique centrale : le Burundi (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Burundi, le Cameroun (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Cameroun, le Gabon (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Gabon, la Centrafricaine (Master, Doctorat, Affaires) République centrafricaine, la République du Congo (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) République du Congo, la République démocratique du Congo (Affaires Master Doctorat) République démocratique du Congo, le Rwanda (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Rwanda et le Tchad (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Tchad.

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires en Afrique centrale

Exemple :
Port de Douala (Cameroun) L’accès au Tchad et à la République centrafricaine. Cours transport maritime

Les ports de l’Afrique centrale.

Estimations de distances et temps entre... (en milles nautiques - Nm) :

Du Port de Douala à...
Le port de Luanda (Angola)
Le port de Lobito (Angola)
Le port de Libreville (Gabon)
Le port de Pointe-Noire (Congo)
Le port de Lagos (Nigeria)
Le port de Dakar (Sénégal)
Le port de Casablanca (Maroc)
Le port de Durban (Afrique du Sud)
Le port de Mombasa (Kenya)
Le port de Santos (Brésil)
Le port de Rotterdam (les Pays-Bas)
Le port de Shanghai (Chine)
Distance (Nm)
2 481
1 240
301
757
498
2 224
3 549
3 447
5 392
4 825
5 092
11 876
Temps estimé (jours)
2.3
5,2
1,3
3,2
1,1
9,3
14,8
14,4
22,5
20,1
21,2
49,5

Nm : milles nautiques.

Les pays d’Afrique centrale :

  1. Les pays avec accès à la mer de l’Afrique centrale : l’Angola, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Gabon, la République du Congo, la République démocratique du Congo et Sao Tome et Prince ;
  2. Les pays enclavés de l’Afrique centrale : le Burundi, la République centrafricaine, le Tchad et le Rwanda.

Les autoroutes transafricaines en relation avec les pays d’Afrique centrale :

  1. Le corridor du Nord (le Burundi, le Rwanda, la République démocratique du Congo) ;
  2. Le corridor N’Djaména-Tchad-Djibouti ;
  3. L’autoroute transahélienne (le Cameroun et le Tchad) ;
  4. Le corridor Lagos-Mombasa (le Cameroun, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo) ;
  5. Le corridor Tripoli-Windhoek (le Tchad, le Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo, l’Angola) ;
  6. Le corridor de Lobito (l’Angola, la République démocratique du Congo) ;
  7. Le corridor Beira-Lobito (l’Angola, la République démocratique du Congo) ;
  8. Le corridor central (le Burundi, la République démocratique du Congo, le Rwanda) ;
  9. Le corridor nord-sud (la République démocratique du Congo).

Les ports de l’Afrique centrale appartiennent à l’espace économique d’Afrique centrale de la civilisation africaine.

L’intégration et les institutions régionales en Afrique centrale :

Intégration économique en Afrique centrale : l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe et le Tchad

  1. L’Organisation maritime de l’Afrique de l’Ouest et Centrale ;
  2. La Communauté Économique des pays des Grands Lacs (CEPGL) ;
  3. La Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ;
  4. Le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) ;
  5. La Communauté de développement d’Afrique australe ;
  6. La Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) ;
  7. L’Accord tripartite COMESA-EAC-SADC ;
  8. L’Autorité du bassin du Niger (ABN) ;
  9. La Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) ;
  10. La Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) ;
  11. La Communauté est-africaine (EAC).

Portail affaires africains de l’EENI.

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains (Mali, Niger, Burkina, Sénégal, Togo, Madagascar...)

Exemple :
Port Pointe-Noire (plus grand port du Congo). La porte d’entrée au bassin du Congo : la République centrafricaine, le Tchad, le Cameroun, le Gabon, l’Angola et la République démocratique du Congo. Cours transport maritime

Le transport maritime en Afrique.

Exemple :
Port de Luanda (plus grande d’Angola, 70% du commerce international). Cours transport maritime

Exemple :
Cours transport maritime : Ports de Guinée Equatoriale

Exemple :
Ports de Libreville, Gentil (Gabon). Cours transport maritime



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page