Espace économique de l’Afrique centrale

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme Programme de l’unité d’enseignement : l’espace économique de l’Afrique centrale.

  1. L’approche à l’espace économique de l’Afrique Centrale de la civilisation africaine
  2. Le christianisme dans l’espace économique de l’Afrique centrale
  3. Le profil économique des pays de l’Afrique centrale
  4. Les femmes et les hommes d’affaires de l’espace économique de l’Afrique centrale
  5. Les interactions de l’espace économique de l’Afrique centrale avec les autres espaces économiques africains (Afrique de l’Ouest, Afrique australe, Afrique de l’Est et maghrébin)
  6. Les interactions de l’espace économique de l’Afrique centrale avec les espaces économiques d’autres civilisations
  7. La logistique en l’Afrique centrale
  8. Les institutions économiques liées à l’espace économique de l’Afrique centrale

Les objectifs de l’unité d’enseignement « L’espace économique de l’Afrique centrale » sont :

  1. Comprendre l’influence du christianisme dans l’espace économique de l’Afrique centrale
  2. Définir les caractéristiques économiques de l’espace économique de l’Afrique Central
  3. Connaitre le profil économique des pays de l’Afrique centrale
  4. Comprendre les processus d’intégration économique dans l’espace économique de l’Afrique centrale
  5. Analyser les principaux hommes et les femmes d’affaires
  6. Connaitre les relations économiques avec les autres espaces économiques de différentes civilisations
  7. Analyser les principales institutions économiques liées à l’espace économique de l’Afrique centrale

Cours

L’unité d’enseignement « L’espace économique de l’Afrique centrale » fait partie :
  1. Masters : Afrique subsaharienne, marchés frontaliers, affaires internationales, relations économiques
  2. Doctorats à distance : éthique, religions et affaires, affaires africaines

Outils d’étude de l’unité d’enseignement : Français ou Anglais Central Africa Espagnol Africa Central Portugais Civilizações et integração.

  1. Crédits de l’unité d’enseignement « L’espace économique de l’Afrique de l’Ouest » : 1 ECTS (0,5 Crédits AC)
  2. Durée : une semaine

Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC)

Nous croyons en l’Afrique

Description Description de l’unité d’enseignement - Espace économique de l’Afrique centrale :

L’espace économique de l’Afrique centrale se compose de onze pays : l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la Guinée équatoriale, le Gabon, la République du Congo, la République démocratique du Congo, le Rwanda et le Sao Tomé-et-Principe.

Faire des affaires en Afrique centrale

  1. Le français est la principale langue de la région
  2. Le portugais se parle en Angola et Sao Tomé
  3. L’espagnol en Guinée équatoriale
  4. Des cents des langues locaux
  5. Du point de vue de l’intégration économique le Burundi et le Rwanda appartiennent aussi à l’espace économique de l’Afrique de l’Est
  6. La principale religion en Afrique centrale est le christianisme. Le Tchad a un 44 % de la population musulmane
  7. La principale économie de la région est l’Angola. La République démocratique du Congo et le Cameroun sont aussi deux importants acteurs régionaux
  8. Les principaux ports de l’Afrique Central sont le port de Douala, le port de Libreville, le port de Luanda et de Lobito, le port de Pointe Noire, le Port de Malabo
  9. Les corridors africains traversant l’Afrique centrale sont le corridor de Lobito, le corridor Beira-Lobito, le corridor nord, le corridor Tripoli-Windhoek, le corridor central, le corridor nord-sud, l’autoroute transafricaine N’Djamena-Djibouti, l’autoroute trans-sahélienne, le corridor Lagos-Mombasa

Isabel dos Santos : la femme la plus riche d’Afrique

Les personnalités et les femmes d’affaires de l’Afrique centrale : Théophile Obenga, Elikia M’Bokolo, Isabel dos Santos, Amini Kajunju.

Les processus d’intégration en Afrique central :

Il y a trois processus d’intégration en Afrique centrale :

Intégration économique en Afrique centrale

  1. Le Cameroun, la République du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine et le Tchad sont membres de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) (pleinement opérationnelle)
  2. L’Angola, le Burundi, le Cameroun, le Tchad, la République centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Sao Tomé-et-Principe sont membres de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC)
  3. Le Burundi, la République démocratique du Congo et le Rwanda sont membres du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) et pourtant de l’Accord de libre-échange tripartite COMESA-EAC-SADC
  4. La Banque des États de l’Afrique centrale
  5. L’Angola et la République démocratique du Congo sont membres de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC)
  6. Le Rwanda et le Burundi sont membres de la Communauté de l’Afrique de l’Ouest (EAC)
  7. Le Cameroun, la République du Congo, le Tchad, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine et la République démocratique du Congo sont membres de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA)

Pays membres du tripartite COMESA-EAC-SADC

D’autres accords et institutions en Afrique centrale :

  1. Le Burundi, la République démocratique du Congo et le Rwanda font partie de la Communauté économique de la région des Grands Lacs (CEPGL)
  2. L’Angola, le Burundi, la République centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo et le Rwanda sont membres de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs
  3. Le Burundi, la République démocratique du Congo et le Rwanda sont membres de l’Initiative du bassin du Nil
  4. La République centrafricaine et le Tchad font partie de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD)
  5. Cameroun et le Tchad sont membres de l’Autorité du bassin du Niger

Les interactions de l’espace économique de l’Afrique centrale avec d’autres civilisations.

L’Angola, le Tchad, la République démocratique du Congo, le Rwanda, la Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe, le Burundi et la République centrafricaine sont bénéficiaires du Système de préférences généralisées (SPG) de l’UE et de l’Accord de Cotonou de l’Union européenne (UE).

Tous les pays de l’Afrique centrale sont bénéficiaires de la Loi sur la croissance économique en Afrique (AGOA) des États-Unis.

Le Système de préférences commerciales entre les États membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI-TPS)
  1. Aucun pays de l’Afrique centrale n’a signé l’accord-cadre + PRETAS (Protocole sur le schéma du tarif préférentiel) + Règles d’origine
  2. Le Tchad et le Gabon ont signé seulement l’accord-cadre

Tous les pays de l’Afrique centrale sont membres de la Banque africaine de développement, du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), de l’Union africaine (UA) et de la Commission économique pour l’Afrique (CEA).

Exemples - Espace économique de l’Afrique centrale

Port de Lobito (Angola)

Faire des affaires au Tchad

Théophile Obenga (historien congolais)

Pool énergétique Afrique centrale

Amini Kajunju femme d’affaires congolaise

Guinée équatoriale affaires

Port de Luanda (Angola)

Université U-EENI